Alice Zeniter Goncourt des lycéens

Critique - L'art de perdre - Alice Zeniter - Flammarion - Papivore ...

Elle l’a enfin eu son prix, à seulement 31 ans. Mais « vieil » écrivain dit-elle, puisqu’elle écrit depuis l’âge de 16 ans ! Un reportage télévisé montrait sa chambre d’adolescente, où trônait en bonne place l’affiche du Petit Prince. Et il faudrait remonter encore plus loin dans le temps, puisqu’elle s’amusait, en famille, petite encore, à réécrire les passages de grands romans qui ne lui plaisaient pas. Sacrée Alice !

Vive les garçons, ron-ton-ton

Aujourd’hui être une femme, en France, quand on écrit, n’est plus un handicap. Les femmes écrivains deviennent les égales des hommes même si encore ici ou là… Mais bon, un très bon journal le fait remarquer, cette année il n’y a que des garçons, C’est leur tournée, parce que à franchement y regarder… Le fait est que …

Prix Goncourt : Eric Vuillard, Prix Décembre : Grégoire Bouillier  , Prix Renaudot : Olivier Guez ; Grand Prix de l’Académie :  Daniel Rondeau ; Prix Giono : Jean-René Van der Plaetsen  ; Prix Femina : Philippe Jaenada; Le prix Femina de l’essai : Jean-Luc Coatalem ; Le prix Femina du meilleur roman étranger : John Edgar Wideman;

Une exception qui confirme la règle : Justine Augier, prix Renaudot essai

Fémina spécial pour l’ensemble de son oeuvre : Françoise Héritier

Presque que des garçons ron-ton-ton …

Et bien non !

Et bien non, ce n’est ni Yannick Haenel (Tiens ferme ta couronne Gallimard) ni Alice Zeniter (L’Art de perdre Flammarion)  mais Eric Vuillard avec L’Ordre du jour Actes Sud qui a gagné le Goncourt

Et ce lundi 6 novembre Olivier Guez a obtenu le prix Renaudot pour La Disparition de Josef Mengele, paru chez Grasset.

 

Éric Vuillard - L'ordre du jour Epub