Auður Ava Ólafsdóttir – Miss Islande / Le feu sous la glace

Rosa Candida de Audur Ava Olafsdottir - Grand Format ...

Auður Ava Ólafsdóttir – Miss Islande, 2018 – Zulma, 2019 pour la traduction française.

Sois belle et tais-toi ! Ou plutôt sois belle et n’écris pas ! Dans les années 60, comme partout ailleurs, être une femme et écrire est terriblement compliqué.

L’Islande, à l’époque est très isolée, deux avions transatlantiques seulement, et à peine notée sur la carte.

Lorsque vous êtes belle, on vous passe la main aux fesses, et on vous propose, comme à Hekla,  de devenir Miss Islande.

Mais Hekla est aussi le nom d’un volcan , et en elle tout bouillonne, une farouche soif d’indépendance et de liberté, mais aussi des mots qui tels des coulées de lave, échouent sur le papier.

«  Dans le monde de mes rêves l’essentiel serait : du papier, un stylo-plume et le corps d’un homme. Quand nous avons fini de faire l’amour, je me dis qu’il pourrait aussi remplir le réservoir d’encre de mon stylo. »

Seulement, faire l’amour n’est pas sans danger, sans danger d’enfants. Et là s’enroule une spirale infernale, des bébés à ne plus savoir comment vivre sa propre vie, dans laquelle est entraînée l’amie Isey, condamnée à s’échapper par les mots…

« Les hommes naissent poètes. Ils ont à peine fait leur communion qu’ils endossent le rôle qui leur est inéluctablement assigné : être des génies. Peu importe qu’ils écrivent ou non. Tandis que les femmes se contentent de devenir pubères et de faire des enfants. »

Et puis il y a Jon John, pris par la mer, mais jamais épris du corps d’Heklà. Il coud sans relâche le décousu de leurs vies… L’ami fidèle, le compagnon.

Alors peut-on vraiment écrire, vivre et aimer ?

Il faut lire Auður Ava Ólafsdóttir, et cette drôle de fin qui laisse un peu d’amertume mais annonce aussi les mondes à venir.

Publié par

Litterama (Les femmes en littérature)

Les femmes et la littérature dans l'histoire Ce blog vise à faire davantage connaître les femmes auteurs moins connues et moins diffusées que leurs homologues masculins. https://litterama.wordpress.com ou http://femmes-de-lettres.com

13 réflexions au sujet de « Auður Ava Ólafsdóttir – Miss Islande / Le feu sous la glace »

  1. J’ai adoré ce roman (qui est un très très très très grand roman) comme j’adore l’univers de cette très grande écrivaine : lire toute son œuvre n’est pas une perte de temps et même est salutaire !
    Plein de bises et très belle année 2020, Mis Anis.

    J'aime

Répondre à Litterama (Les femmes en littérature) Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.