Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris

Une exposition magnifique, un itinéraire masqué, Sarah Moon enfin démasquée !

Après avoir été mannequin quelques années, Sarah Moon (Née dans l’Eure !) s’est tournée vers la photographie de mode, dans les années 70 (elle publie ses premiers clichés dans le magazine l’Express en 1967), en autodidacte, puis un peu plus tard quittant le monde des studios pour laisser à son appareil photo d’autres champs libres. Elle photographie alors Paris dans un noir lumineux et profond, parfois un peu pâteux, exacerbant les lignes, à la manière de l’expressionisme, soulignant l’inachevé des contours, montrant l’œuvre dans son in-finitude, à la manière dont Rodin laissait visible la pierre brute et inachevée.

Elle photographie les femmes, la tragique solitude, la cruauté (regardez le loup comme une ombre planer sur l’enfant, les enfances vulnérables, la violence et la mort.

J’ai lu deux ouvrages, le premier un conte qu’elle a illustré de manière puissante et dérangeante, retrouvant la noirceur de Perrault, et un livre de la collection Photopoche, qui lui est consacré avec une postface de Robert Delpire qui a été son compagnon pendant de nombreuses années, disparu en 2017.

Publié par

Litterama (Les femmes en littérature)

Les femmes et la littérature dans l'histoire Ce blog vise à faire davantage connaître les femmes auteurs moins connues et moins diffusées que leurs homologues masculins. https://litterama.wordpress.com ou http://femmes-de-lettres.com

7 réflexions au sujet de « Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris »

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.