Coeur Cousu de Carole Martinez


Le mot texte vient du latin textus, de texere, tisser. Celui qui conte, qui raconte est celui qui tisse, qui met ensemble, et fait naître l’histoire et le sens. Celui qui a une histoire, naît et meurt, a donc un début et une fin, un sens, une direction. Frasquita, l’héroïne de cette histoire, hérite de … Poursuivre la lecture de Coeur Cousu de Carole Martinez

La fabrique de l’intime – Ecrits autobiographiques de femmes du XVIIIe siècle


La Fabrique de l’intime. Mémoires et journaux de femmes du XVIIIe siècle, par Catriona Seth, Robert Laffont, Bouquins, 1216 p., 30 euros On ne peut que se réjouir de l’intérêt de la critique et d’une certaine partie des lecteurs pour l’histoire de l’écriture des auteures. Cela pourrait bien être la revanche post-mortem de ces femmes dont … Poursuivre la lecture de La fabrique de l’intime – Ecrits autobiographiques de femmes du XVIIIe siècle

Au pays de Donald, « La servante écarlate » relève la tête !


Margaret Atwood – La servante écarlate (The Handmaid’s tale), Pavillons poche Robert Laffont, 2017, traduit de l’anglais (Canada) par Sylviane Rué Il est particulièrement intéressant de lire ou de relire aujourd’hui « La servante écarlate » de Margaret Atwood, à la lumière de l’histoire récente des Etats-Unis, et des manifestations qui ont eu lieu pour protester contre … Poursuivre la lecture de Au pays de Donald, « La servante écarlate » relève la tête !

Cycle romancières portugaises : Dulce Maria Cardoso – Le retour


  Dulce Maria Cardoso est née à Fonte Longa dans la région de Trás-os-Montes mais sa famille a émigré en Angola. Ils reviennent au Portugal par le pont aérien organisé en 1975 à quelques mois de la proclamation de l’Indépendance de l’Angola.  Elle étudie tout d’abord le droit à l’Université de Lisbonne avant de commencer … Poursuivre la lecture de Cycle romancières portugaises : Dulce Maria Cardoso – Le retour

Un chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf – Why should you read Virginia Woolf ? by Iseult Gillespie


Il faut regarder ce bijou, que dis-je ce chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf ! Pour les non-anglophones, la traduction française est offerte en sous-titres.  

Portrait de femme – Madeleine – Pierre Lemaître, Couleurs de l’incendie


Les couleurs de l’incendie – Pierre Lemaître – 03 janvier 2018 Ce second volet de la trilogie inaugurée par « Au revoir là-haut », prix Goncourt 2013, fait la part belle aux femmes, et surtout à l’une d’entre elles, Madeleine, la fille de Marcel Péricourt dont les obsèques sont célébrées en ce mois de février 1927. Eduquée … Poursuivre la lecture de Portrait de femme – Madeleine – Pierre Lemaître, Couleurs de l’incendie