Arrêter la vie pour qu’elle ne s’échappe pas, Milena Agus


https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-culture/milena-agus J’écris tout le temps, oui tout le temps, j’ai un cahier dans mon sac, j’écris aux arrêts de bus, et surtout j’écris le matin, très tôt, parce que je me réveille très tôt, même à quatre heures du matin, et en fait je remets ensemble tous les morceaux que j’ai écrits. in France Culture