Dolores Prato 1892-1983, « Je suis née sous une petite table »/ L’été 2020 des romancières italiennes


« Je suis née sous une petite table », écrit Dolores Prato dont la naissance illégitime en 1892 à Rome de Maria Prato et d’un avocat de Calabre, marquera à jamais l’existence et aussi les lieux de la mémoire. Abandonnée par ses parents, elle fut recueillie par un oncle et une tante, membres d’une petite noblesse désargentée … Poursuivre la lecture de Dolores Prato 1892-1983, « Je suis née sous une petite table »/ L’été 2020 des romancières italiennes

Annie Besant (1848-1933), écrivaine et libre-penseuse britannique


Annie Besant (1847-1933) Quelle curieuse personnalité et quel tempérament que ceux d’Annie Besant, née Wood ! Orpheline de père, elle fut élevée dans un milieu  très mystique, dans lequel se mêlaient de manière très originale, les récits religieux irlandais et les histoires merveilleuses des contes de fée.  Cette manière non conventionnelle de pratiquer la spiritualité … Poursuivre la lecture de Annie Besant (1848-1933), écrivaine et libre-penseuse britannique

La guerre des Scarlett


Nous avons pu lire dans la presse ou écouter à la radio différentes chroniques ou des brèves relatant les conflits qui opposent les deux maisons d’éditions Gallmeister et Gallimard pour la réédition du texte (la première édition date de 1939) tombé cette année dans le domaine public mais publié à l’origine par Gallimard, et la … Poursuivre la lecture de La guerre des Scarlett

Le repos du guerrier – Christiane Rochefort. Le roman qui fit scandale !


Le repos du guerrier, est le premier roman de Christiane Rochefort en 1958. Il fit scandale par sa liberté de ton et de mœurs. En effet, l’héroïne découvre le plaisir sexuel avec son amant Renaud, qu’elle a sauvé du suicide en entrant par erreur dans sa chambre. D’ailleurs, c’est peut-être cela qui fait de cette … Poursuivre la lecture de Le repos du guerrier – Christiane Rochefort. Le roman qui fit scandale !

31 jours pour 31 poétesses – 6e jour – Claude de Burine (1931-…) – Maisons femmes


« Claude de Burine est issue d’une vieille famille ardéchoise les de Burine de Tournays. Elle divorce en 1956, puis devient l’épouse du peintre surréaliste et illustrateur Henri Espinouze, dit Espinoza. En 1982, Henri Espinouze décède. Elle sera la compagne de Roland Massot, puis de Raymond Kadjan. Elle fut avec Joyce Mansour, Thérèse Plantier, Alice Notley … Poursuivre la lecture de 31 jours pour 31 poétesses – 6e jour – Claude de Burine (1931-…) – Maisons femmes

Un chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf – Why should you read Virginia Woolf ? by Iseult Gillespie


Il faut regarder ce bijou, que dis-je ce chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf ! Pour les non-anglophones, la traduction française est offerte en sous-titres.  

Cette seconde vie – Virginia Woolf


« Observez perpétuellement, observez l’inquiétude, la déconvenue, la venue de l’âge, la bêtise, vos propres abattements, mettez sur le papier cette seconde vie qui inlassablement se déroule derrière la vie officielle, mélangez ce qui fait rire et ce qui fait pleurer. inventez de nouvelles formes, plus légères, plus durables. » Virginia Woolf (Cité par Geneviève Brisac dans … Poursuivre la lecture de Cette seconde vie – Virginia Woolf

Paroles de femmes : Virginia Woolf


« Bien que différents, les sexes s’entremêlent. En tout être humain survient une vacillation d’un sexe à l’autre et, souvent, seuls les vêtements maintiennent l’apparence masculine ou féminine, tandis qu’en profondeur le sexe contredit totalement ce qui se laisse voir en surface. »   Orlando (1928), traduction de Catherine Pappo-Musard, Paris, LGF, 1993, p 184  

Goliarda Sapienza (1924-1996)


Goliarda sapienza est née à Catane en 1924, dans une famille socialiste anarchiste. A seize ans, elle entre à l’Académie d’Art Dramatique de Rome et travaille sous la direction de Luchino Visconti, Alessandro Blasetti et Francesco Maselli. A la fin des années 60, elle débute un cycle autobiographique de cinq ouvrages, mais l’élaboration de l’art … Poursuivre la lecture de Goliarda Sapienza (1924-1996)

L’art de la joie – Goliarda Sapienza


L’art de la joie – Goliarda Sapienza, traduit de l’italien par Nathalie Castagne,1998, 2005 pour la traduction française, éditions Viviane Hamy Que d’avanies aura connu ce roman avant d’être publié en Italie en 1996 et traduit en France en 2005 ! Achevé en 1976, après dix ans de labeur acharné, et des difficultés matérielles innombrables, -Goliarda … Poursuivre la lecture de L’art de la joie – Goliarda Sapienza

Virginia Woolf – Elles


Virginia Woolf Elles Portraits de femmes « Four figures », Rivages poche/Petite bibliothèque, traduit par Maxime Rovere J’aime beaucoup Virginia Woolf essayiste, et je la préfère parfois à la romancière. Dans ce livre qu’elle consacre aux « expériences de vie » de quatre femmes, Virginia Wolf célèbre le génie féminin à son époque objet d’un constant déni. Virginia Woolf … Poursuivre la lecture de Virginia Woolf – Elles

Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….


Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….  « La littérature est ma profession (…)La voie me fut frayée, voilà bien des années par Fanny Burney, par Jane Austen, par Harriet Martineau, par George Eliot… Beaucoup de femmes célèbres, et d’autres, plus nombreuses, inconnues et oubliées, m’ont précédée, aplanissant ma route et réglant mon pas. Ainsi, lorsque je … Poursuivre la lecture de Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….

La Pluie d’été – Marguerite Duras/Sylvain Maurice au CDN de Sartrouville


La pluie d’été mise en scène par Sylvian Maurice Avec Nicolas cartier, Pierre-Yves Chapalain, Philippe Duclos, Julie Lesgages, Philippe Smith, Catherine Vinatier Collaboration à la mise en scène, Nicolas Laurent, scénographie et costumes, Maria La Rocca, assistée de Jules Infante, lumière de Marion Hewlett, son de Jean de Almeida, construction décor du Bureau d’Etudes Spatiales, … Poursuivre la lecture de La Pluie d’été – Marguerite Duras/Sylvain Maurice au CDN de Sartrouville

Marguerite Duras – La pluie d’été


Vitry, banlieue tentaculaire, immense, vidée de tout ce qui fait une ville, réservoir plutôt avec, çà et là, des îlots secrets où l’on survit. C’est là que Marguerite Duras a tourné son film Les Enfants : « Pendant quelques années, le film est resté pour moi la seule narration possible de l’histoire. Mais souvent je pensais … Poursuivre la lecture de Marguerite Duras – La pluie d’été

Janet Frame (1924-2004) – Vers l’autre été


On ne peut évoquer une des œuvres de l’auteure Janet Frame (1924-2004) sans rappeler le contexte dans lequel elle a été produite. Diagnostiquée schizophrénique, suite à une tentative de suicide et un diagnostic hâtif, elle a subi quelque deux cents électrochocs, pendant les huit années où elle fut internée en hôpital psychiatrique. Elle a échappé … Poursuivre la lecture de Janet Frame (1924-2004) – Vers l’autre été

Le coup de grâce – Marguerite Yourcenar


Marguerite Yourcenar dit de ce récit qu’il semblait se « prêter admirablement à entrer dans le cadre du récit français traditionnel, qui semble avoir retenu certaines caractéristiques de la tragédie . Unité de temps , de lieu et « unité de danger ». Alors que la révolution bolchevique fait rage, embusqués dans le  château de Kratovicé situé dans un … Poursuivre la lecture de Le coup de grâce – Marguerite Yourcenar

Charivari – Nancy Mitford


Nancy Mitford – Charivari – 1935 réédition Christian Bourgois Editeur, 2011 pour la traduction française, traduit de l’anglais par Anne Damour. Poche 10/18 n° 4547 Nancy Mitford (1904-1973) est née à Londres mais a passé une grande partie de sa vie en France. Elle connaît le succès avec « La poursuite de l’amour » qui, publié en … Poursuivre la lecture de Charivari – Nancy Mitford

Les raisons du coeur – Mary Wesley


Mary Wesley – Les raisons du cœur , 1990 Mary Wesley, 2010 pour la traduction française. Traduit de l’anglais par Michèle Albaret C’est dans l’atmosphère des vacances, au printemps 1926, que débute ce roman. L’Hôtel Marjolaine résonne des cris et des rires d’une joyeuse colonie anglaise. Seule Flora, dix ans, ne semble pas participer à … Poursuivre la lecture de Les raisons du coeur – Mary Wesley

Les vagues – Virginia Woolf


1931, traduit par Michel Cusin, Gallimard, Folio Dans une lettre du 12 juillet 1931 à Ethel Smyth, Virginia avouait que son livre était fondamentalement illisible. Peut-être parce qu’il rompait avec les canons esthétiques de l’époque et demandait au lecteur une conversion intérieure de son propre regard, un effort pour lire autrement. Ce roman de Virginia … Poursuivre la lecture de Les vagues – Virginia Woolf

Lettre d’amour de Sylvia Plath


Lettre d’amour Pas facile de formuler ce que tu as changé pour moi. Si je suis en vie maintenant, j’étais morte alors, Bien que, comme une pierre, sans que cela ne m’inquiète, Et je restai là sans bouger selon mon habitude. Tu ne m’as pas simplement un peu poussée du pied, non- Ni même laissé … Poursuivre la lecture de Lettre d’amour de Sylvia Plath

Sylvia Plath – L’histoire d’une vie


Sylvia Plath est née le 27 octobre 1932 dans le Massachussets, d’une famille d’origine allemande et autrichienne, et elle s’est donnée la mort le 11 février 1963 à Londres à l’âge de 31 ans. Ecrivaine américaine, elle a produit des poèmes pour l’essentiel, un roman autobiographique (The Bell Jar – en français, la cloche de … Poursuivre la lecture de Sylvia Plath – L’histoire d’une vie

Mourir est un art, comme tout le reste – Oriane Jeancourt Galignani / Le secret de Sylvia Plath


« Mourir est un art comme tout le reste. Je m’y révèle exceptionnellement douée. On dirait l’enfer tellement. On jurerait que c’est vrai. On pourrait croire que j’ai la vocation. » (extrait de Dame Lazare) Ariel poèmes 1960-1962 Oriane Joncourt Galignani , dans ce roman d’une vie imaginaire, retrace la dernière année de la vie de Sylvia … Poursuivre la lecture de Mourir est un art, comme tout le reste – Oriane Jeancourt Galignani / Le secret de Sylvia Plath

Jean Rhys – La prisonnière des sargasses


Jean Rhys – La prisonnière des sargasses, L’imaginaire Gallimard, 1971 pour la traduction française. Traduit de l’anglais par Yvonne Davet. La prisonnière des Sargasses est la préquelle de Jane Eyre (Charlotte Brontë – 1847). Il faut rappeler que l’héroïne, Jane Eyre devient éperdument amoureuse de Mr Rochester mais qu’elle apprend le jour de son mariage … Poursuivre la lecture de Jean Rhys – La prisonnière des sargasses

Paroles de femmes : Virginia Woolf


« La vie est-elle ainsi, faut-il que les romans soient ainsi ? Regardez en dedans et la vie, semble-t-il est loin d’être comme cela. Examinez pour un instant un esprit ordinaire en un jour ordinaire, l’esprit reçoit une myriade d’impressions banales, fantasques, évanescentes ou gravées avec la netteté de l’acier. Elles arrivent de tous côtés, incessante … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Virginia Woolf

Edna Saint Vincent Millay – L’histoire d’une vie


   Edna saint Vincent Millay est une poétesse américaine (Rockland, Maine, 22 février 1892-Austerlitz, New-York,19 octobre 1950) Elle fut élevée en compagnie de ses deux sœurs par sa mère, Cora, après que cette dernière eut demandé à son mari de quitter la maison en 1899. – Cora exigea que ses filles soient indépendantes et ambitieuses … Poursuivre la lecture de Edna Saint Vincent Millay – L’histoire d’une vie

Emily Dickinson – L’histoire d’une vie


Poétesse américaine (Amberst, Massachussets, 10 dcembre 1830-id., 16 mai 1886) Née dans un milieu puritain de la Nouvelle-Angleterre, fille d’un avocat sévère et ambitieux et d’une mère au foyer, elle poursuivit peu ses études après l’école communale de sa ville natale ; en 1847, elle passa une année au collège de Mount Holyoke à South Hadley, … Poursuivre la lecture de Emily Dickinson – L’histoire d’une vie

Elizabeth Taylor – L’histoire d’une vie


Elizabeth Taylor est née le 3 juillet 1912 à  Reading, dans le Berkshire. Elle étudia à l’école religieuse de sa ville natale, avant de devenir préceptrice, puis bibliothécaire. En 1936, elle épousa l’homme d’affaires John Taylor avec qui elle eut deux enfants.           Elle analyse le quotidien avec finesse et sensibilité. Son oeuvre comprend onze … Poursuivre la lecture de Elizabeth Taylor – L’histoire d’une vie

La seule voix enregistrée connue de Virginia Woolf


es mots, les mots anglais, sont pleins d’échos, de souvenirs, d’associations. Ils émergent et racontent sur les lèvres des gens ce qu’ils vivent. Ils sont dans les maisons,  les rues,  les champs, depuis des siècles. Et une des difficultés majeures pour l’écrivain c’est de les confronter à la mémoire et aux autres vies, car elles … Poursuivre la lecture de La seule voix enregistrée connue de Virginia Woolf

Vicki Baum : L’histoire d’une vie


Vicki Baum (de son vrai nom Hedwig Baum) est une romancière américaine d’origine autrichienne. (1888- 1960) née dans une famille bourgeoise à Vienne.   Après des études  musicales approfondies en Autriche, elle quitta Vienne assez vite pour se rendre en Allemagne, à Darmstadt, où elle enseigna la musique à l’École supérieure. En 1915, elle épousa … Poursuivre la lecture de Vicki Baum : L’histoire d’une vie

Mercè Rodoreda – L’histoire d’une vie (1909-1983)


Mercè Rodoreda est née à Barcelone en 1909. Elle publie à l’âge de vingt-trois ans son premier roman. Elle s’est également lancé dans le journalisme et a collaboré sous la République « aux meilleures feuilles de la Generalité ». Aloma, son cinquième, obtient le prix Creixells en 1938. Après la guerre d’Espagne et la défaite de la  … Poursuivre la lecture de Mercè Rodoreda – L’histoire d’une vie (1909-1983)

Jean Rhys : l’histoire d’une vie (1890-1979)


Ella Gwendoline Rees Williams, dite Jean Rhys, naît à saint-Domingue, dans les Antilles britanniques en août 1890. Née au XIXe siècle, écrivain dans un peu plus de la première moitié du XXe siècle, elle est à la croisée de deux mondes.. Issue d’une famille galloise –son père, un médecin gallois a épousé une créole– établie … Poursuivre la lecture de Jean Rhys : l’histoire d’une vie (1890-1979)

Flannery O’Connor – L’histoire d’une vie (1925-1964)


La vie des écrivains est la source où ils puisent la matière de leur œuvre, elle est souvent révélatrice des difficultés qu’ils durent combattre, et de l’énergie plus ou moins grande qu’ils mirent à les faire tomber une à une avant de pouvoir écrire ou publier leur œuvre. La vie de Flannery O’Connor fut relativement … Poursuivre la lecture de Flannery O’Connor – L’histoire d’une vie (1925-1964)

84, Charing Cross Road – Helene Hanff


Helene Hanff – 84, Charing Cross Road – Traduit de l’anglais par Marie-Anne Kisch, Editions Autrement 2001 Ce livre raconte l’histoire d’une correspondance entre Helen Hanff, une américaine désargentée, à la recherche de vieux  livres de littérature anglaiseet Frank Doel bouquiniste de la librairie Marks&Co sise au 84 Charing Cross à Londres pendant vingt ans. … Poursuivre la lecture de 84, Charing Cross Road – Helene Hanff

Virginia Woolf – L’histoire d’une vie


Adeline Virginia Stephen est née le 25 janvier au Hyde Park Gate à Londres, troisième enfant de Julia et de Leslie Stephen après Vanessa née en 1879, Thoby né en 1880, et avant Adrian né en 1883. Sa mère avait deux fils d’un premier mariage, Gerald et George Duckworth, et son père une fille, Laura. … Poursuivre la lecture de Virginia Woolf – L’histoire d’une vie

Mrs Dalloway – Virginia Woolf


Virginia Woolf est née en 1882 à Londres au sein d’une famille bourgeoise et cultivée ; son père était  critique littéraire et ami de Henry James, Tennyson et GeorgeEliot ; et fonda le « Dictionary of National biography ». Elle devint un écrivain célèbre et publia de nombreux livres, romans et essais. Peu après le décès de sa mère, débuta une longue suite … Poursuivre la lecture de Mrs Dalloway – Virginia Woolf

Suis-je snob? Virginia Woolf


Suis-je snob ?- La valeur du rire-La nièce d’un comte – Brummel le Beau – La robe neuve – Un soir dans le Sussex. Réflexions dans une automobile- La mort du paillon – Qu’offrir à un snob ? de Walter Benjamin. « Suis-je snob ? » se demande Virginia Woolf dans un des essais rassemblés par les éditions Payot et … Poursuivre la lecture de Suis-je snob? Virginia Woolf

Réédition de ‘Trois guinées » aux éditions Blackjack. Entretien avec Léa Gauthier


Anis : Vous rééditez « Trois guinées » de Virginia Woolf aux éditions Blackjack que vous avez fondées en 2008 et vous en êtes également la traductrice, qu’est-ce qui a motivé ce projet ? Léa Gauthier : En fait, une seule traduction de ce texte avait été réalisée par Viviane Forester en 1976 et le livre édité … Poursuivre la lecture de Réédition de ‘Trois guinées » aux éditions Blackjack. Entretien avec Léa Gauthier

Marguerite Yourcenar – L’hisoire d’une vie


J’ai toujours été très intriguée par cette auteure. Dans ses livres, il y a peu de personnages féminins ou alors ce sont des personnages secondaires. Je sais peu de choses d’elle : à quels combats a-t-elle pris part, quelles causes a-t-elle soutenues ? J’ai donc voulu me pencher davantage sur son histoire et son œuvre que j’ai … Poursuivre la lecture de Marguerite Yourcenar – L’hisoire d’une vie