Un chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf – Why should you read Virginia Woolf ? by Iseult Gillespie


Il faut regarder ce bijou, que dis-je ce chef-d’oeuvre d’animation autour de Virginia Woolf ! Pour les non-anglophones, la traduction française est offerte en sous-titres.  

Cette seconde vie – Virginia Woolf


« Observez perpétuellement, observez l’inquiétude, la déconvenue, la venue de l’âge, la bêtise, vos propres abattements, mettez sur le papier cette seconde vie qui inlassablement se déroule derrière la vie officielle, mélangez ce qui fait rire et ce qui fait pleurer. inventez de nouvelles formes, plus légères, plus durables. » Virginia Woolf (Cité par Geneviève Brisac dans … Poursuivre la lecture de Cette seconde vie – Virginia Woolf

Paroles de femmes : Virginia Woolf


« Bien que différents, les sexes s’entremêlent. En tout être humain survient une vacillation d’un sexe à l’autre et, souvent, seuls les vêtements maintiennent l’apparence masculine ou féminine, tandis qu’en profondeur le sexe contredit totalement ce qui se laisse voir en surface. »   Orlando (1928), traduction de Catherine Pappo-Musard, Paris, LGF, 1993, p 184  

Virginia Woolf – Elles


Virginia Woolf Elles Portraits de femmes « Four figures », Rivages poche/Petite bibliothèque, traduit par Maxime Rovere J’aime beaucoup Virginia Woolf essayiste, et je la préfère parfois à la romancière. Dans ce livre qu’elle consacre aux « expériences de vie » de quatre femmes, Virginia Wolf célèbre le génie féminin à son époque objet d’un constant déni. Virginia Woolf … Poursuivre la lecture de Virginia Woolf – Elles

Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….


Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….  « La littérature est ma profession (…)La voie me fut frayée, voilà bien des années par Fanny Burney, par Jane Austen, par Harriet Martineau, par George Eliot… Beaucoup de femmes célèbres, et d’autres, plus nombreuses, inconnues et oubliées, m’ont précédée, aplanissant ma route et réglant mon pas. Ainsi, lorsque je … Poursuivre la lecture de Fanny, Jane, Mary,Virginia et les autres….

Les vagues – Virginia Woolf


1931, traduit par Michel Cusin, Gallimard, Folio Dans une lettre du 12 juillet 1931 à Ethel Smyth, Virginia avouait que son livre était fondamentalement illisible. Peut-être parce qu’il rompait avec les canons esthétiques de l’époque et demandait au lecteur une conversion intérieure de son propre regard, un effort pour lire autrement. Ce roman de Virginia … Poursuivre la lecture de Les vagues – Virginia Woolf