Le plus ancien poème féminin connu

Cité par Michel Duquenne dans « Grandes dames des lettres ». La civilisation sumérienne était pratriarcale, mais explique-t-il, les femmes y avaient encore leurs propres cultes, et le poème qui suit fut écrit par une prêtresse de la déesse de l’amour Inanna. Ce poème est écrit pour les épousailles rituelles qui étaient renouvelées chaque année pour assurer la fertilité des terres et la fécondité des femelles. Celui-ci a été écrit par une anonyme pour le roi Shu-Sin. Cité pour la première fois par Samuel Noah Kramer dans son ouvrage « Lhistoire commence à Sumer »

dame

Statue de femme sumérienne

 

Poème d’amour au roi Shu-Sin

Époux, cher à mon coeur,
grande est ta beauté, douce comme le miel,
Lion, cher à mon coeur,
grande est ta beauté, douce comme le miel.

Tu m’as captivée, laisse-moi demeurer tremblante devant toi;
Époux, je voudrais être conduite par toi dans la chambre.
Tu m’as captivée, laisse-moi demeurer tremblante devant toi:
Lion, je voudrais être conduite par toi dans la chambre.

Époux, laisse-moi te caresser:
ma caresse amoureuse est plus suave que le miel.

Dans la chambre, remplie de miel,
laisse-nous jouir de ton éclatante beauté
Lion, laisse-moi te caresser:
ma caresse est plus suave que le miel.

Époux, tu as pris avec moi ton plaisir:
dis-le à ma mère, et elle t’offrira des friandises;
à mon père, et il te comblera de cadeaux.

Ton âme, je sais comment égayer ton âme:
Époux, dors dans notre maison jusqu’à l’aube.
Ton coeur, je sais comment réjouir ton coeur:
Lion, dormons dans notre maison jusqu’à l’aube.
Toi, puisque tu m’aimes,
donne-moi, je t’en prie, tes caresses.
Mon seigneur dieu, mon seigneur protecteur,
Mon Shu-Sin qui réjouit le coeur d’Enlil,
Donne-moi, je t’en prie, tes caresses.

Ta place douce comme le miel,
je t’en prie pose ta main sur elle,
pose ta main sur elle,
referme en coupe ta main sur elle comme un manteau Gishban,

inannaCette déesse fut appelée Inanna chez les Sumériens,ou « la bien-aimée d’Anou », déesse de l’amour physique et de la guerre.  Elle eut de nombreux autres noms chez des civilisations de la même époque. Il semblerait qu’elle a eu comme descendance Aphrodite en Grèce et Vénus à Rome.

 

4 réflexions sur “Le plus ancien poème féminin connu

  1. Pingback: 10 choses que vous ne savez pas sur la Saint-Valentin

  2. Pingback: bla

  3. Pingback: 10 choses que vous ne savez pas sur la Saint-Valentin

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s