Margaret Atwood – Graine de sorcière


Margaret Atwood – Graine de sorcière –  (2016) Editions Robert Laffont, Paris 2019 Est-ce un signe des temps ? Margaret Atwood revisite le personnage de Miranda dans la Tempête de Shakespeare. Et c’est fabuleusement réjouissant ! Quelle ne fut pas ma surprise en lisant le dernier roman de Margaret Atwood traduit en français, « Graine de sorcière » de … Poursuivre la lecture de Margaret Atwood – Graine de sorcière

En librairie le 10 octobre, la suite de « La servante écarlate » traduite en français. Un démenti à la série télévisée ?


Une alternative à la série télévisée dont les saisons se suivent et se ressemblent : violentes et insupportables parfois. Géniales aussi le plus souvent. D’ailleurs je viens d’apprendre que ce livre va également faire l’objet d’une série télévisée. « Le chef-d’oeuvre dystopique de Margaret Atwood, La Servante écarlate, est devenu un classique contemporain… auquel elle offre … Poursuivre la lecture de En librairie le 10 octobre, la suite de « La servante écarlate » traduite en français. Un démenti à la série télévisée ?

Miranda, faible et fragile femme dans la Tempête de Shakespeare ?


Créateur :John William Waterhouse; Crédits :Sotheby’s « Vous parlez comme si Miranda n’était qu’une poupée de chiffon. Comme si elle était couchée, jambes écartées, affalée sur les meubles et totalment offerte avec, sur elle, une pancarte disant : « violez-moi ». mais ça ne se passerait pas ainsi. « Premièrement elle est forte. Elle n’a pas été engoncée dans des corsets ni … Poursuivre la lecture de Miranda, faible et fragile femme dans la Tempête de Shakespeare ?

Alias Grace – La série d’après le roman de Margaret Atwood – Captive


Captive, Robert Laffont, 1998 ((en) Alias Grace, 1996) adapté en 2017 sous forme de mini-série de six épisodes par Netflix La série est parfaitement construite, et elle est relativement fidèle au roman. Remarquablement interprétée par Sarah Gadon, dont la retenue et la subtilité dans le jeu donnent toute l’ambiguïté et le charme nécessaires à un tel personnage, … Poursuivre la lecture de Alias Grace – La série d’après le roman de Margaret Atwood – Captive

Margaret Atwood – La voleuse d’hommes ou La guerre des sexes aura bien lieu…


Margaret Atwood – La voleuse d’hommes  ( The Robber Bride, 1993), Editions Robert Laffont, 1994, traduit de l’anglais (Canada) par Anne Rabinovitch, collection 10/18, n°3744 Margaret Atwood est tout simplement géniale : quelle idée astucieuse que d’investir ce terrain qui paraît à première vue uniquement masculin, le territoire de la guerre, et sa discipline la polémologie, … Poursuivre la lecture de Margaret Atwood – La voleuse d’hommes ou La guerre des sexes aura bien lieu…

La femme comestible, premier roman de Margaret Atwood


La femme comestible, The edible woman, 1969, traduit de l’anglais (Canada) par Michèle Albaret-Maatsch, Pavillons poche Robert Laffont, Paris 2008, 522 pages La femme comestible est le premier roman de Margaret Atwood, publié en 1969 et écrit au plus fort du Canadian Woman’s Liberation Movement. Constitué de trois parties d’inégales longueurs, la narration alterne de la première … Poursuivre la lecture de La femme comestible, premier roman de Margaret Atwood