Parole d’autrice : Fanny Britt


« J’ai besoin de sentir que chaque pièce, chaque livre, chaque projet d’écriture, m’est essentiel ou m’est nécessaire. pas seulement à moi, mais me semble nécessaire ou fait de la lumière sur un propos qui me semble incontournable, ici et maintenant. J’ai vraiment besoin de sentir une assise, parfois morale, parfois politique, à la prise de … Poursuivre la lecture de Parole d’autrice : Fanny Britt

Cinq à sept – Fanny Britt


Cinq à sept Fanny Britt- L’Instant scène – 2017 Cette pièce fait partie d’une trilogie, dont elle est le deuxième volet, composée de « Ils étaient quatre », de Mathieu Gosselin et Mani Soleymanlou, et close par « Huit » de Mani Soleymanlou. Trois comédiennes, Julie, Kathleen et Geneviève se livrent, sans tabous, le temps d’un cinq à sept. … Poursuivre la lecture de Cinq à sept – Fanny Britt

Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux/ Ou l’utopie du bonheur


Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux (The lovers, 2010) –  pour la traduction française, Adèle Carasso, Albin Michel , 2011 Yvonne, veuve depuis peu, accepte l’invitation de ses enfants à les rejoindre  pour une croisière en Méditerranée.  Auparavant, elle passera une semaine seule à Datça, sur la côte turque, où elle avait séjourné … Poursuivre la lecture de Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux/ Ou l’utopie du bonheur

Les saisons de l’amour / Clémentine Beauvais – Songe à la douceur


Clémentine Beauvais accomplit un tour de force littéraire et un travail formel de grande ampleur à travers ce roman en vers libre inspiré de l’œuvre d’Alexandre Pouchkine. Elle parvient à traduire dans un récit universel, les troubles, les atermoiements et les émerveillements du sentiment amoureux à travers les personnages de Tatiana et Eugène qui se … Poursuivre la lecture de Les saisons de l’amour / Clémentine Beauvais – Songe à la douceur

Nathalie Papin – Le pays de Rien/ Un écho au Rien d’aujourd’hui – D’ailleurs, le Rien deviendrait-il politiquement correct ?


Nathalie Papin – Le pays de Rien – L’école des loisirs, 2002 Marie Dilasser, dans une interview, confie que les contes de fée lui ont gâché son enfance, en lui faisant croire qu’elle était un monstre. Et à bien des égards, je suis d’accord avec elle. Les filles qui ont droit à l’amour, sont toujours … Poursuivre la lecture de Nathalie Papin – Le pays de Rien/ Un écho au Rien d’aujourd’hui – D’ailleurs, le Rien deviendrait-il politiquement correct ?

Romance Catherine Benhamou/ Grand Prix de Littérature Dramatique 2020


Romance Catherine Benhamou Koïnè Editions, 2019 – Grand Prix de Littérature Dramatique 2020 De ce texte dense, au bord du souffle, et dans lequel il faut d’abord s’immerger, trouver sa propre respiration, partiemment, qui convoque notre propre corps dans une lecture, où chaque nerf est une corde tendue prête à vibrer, chaque pouce de chair … Poursuivre la lecture de Romance Catherine Benhamou/ Grand Prix de Littérature Dramatique 2020

Louise de Vilmorin – Sainte Unefois


Louise de Vilmorin, Sainte-Unefois, Editions Gallimard, 1934 Si ce roman fait date dans l’histoire de la littérature, c’est qu’il emprunte les chemins d’une nouvelle écriture, initiée par les surréalistes, une écriture inventive, qui ne se soucie pas de réalisme mais construit des personnages fantasques, proches des contes de fée et à rebrousse-poil de la psychologie … Poursuivre la lecture de Louise de Vilmorin – Sainte Unefois

Les femmes et les chansons : Emily Jane White/ Nightmares on repeat


The love that you gave, keeps me hereCalling out your name, keeps me hereFor the light was not there, for years upon yearsMaybeThe way you walk will show just how to talkMyself into being hereDraw close pull nearHolding your hand, keeps me hereAll theWays you stand, keeps me hereFor the light, was not thereFor years, … Poursuivre la lecture de Les femmes et les chansons : Emily Jane White/ Nightmares on repeat

Why should you read Toni Morrison’s “Beloved”? Yen Pham et Héloïse Dorsan Rachet


Réalisé par ma chère fille, dont j’adore le travail, les dessins et l’univers. Sur cette œuvre majeure de Toni Morrison. Paru en 1987, se situant après la guerre de Sécession américaine, il aborde l’histoire de l’esclavage à travers l’histoire de Sethe, une ancienne esclave, hantée par le fantôme de sa fille. Cette histoire est inspirée … Poursuivre la lecture de Why should you read Toni Morrison’s “Beloved”? Yen Pham et Héloïse Dorsan Rachet

Catherine Benhamou – Ana ou la jeune fille intelligente


Catherine Benhamou Ana ou la jeune fille intelligente des femmes Antoinette Fouque, Paris, 2016 J’ai rencontré la belle écriture de Catherine Benhamou, lors d’un apéro littéraire organisé par une autre belle écrivante, Sarah Pèpe, à travers la lecture publique de « Nina et les managers », lecture vivante et jouée,  du texte qu’il m’avait fallu interroger et … Poursuivre la lecture de Catherine Benhamou – Ana ou la jeune fille intelligente

Louise de Vilmorin (1902-1969)


Louise de Vilmorin (1902-1969) Je possédais un de ses textes depuis longtemps (Sainte-Unefois), remettant toujours au lendemain l’occasion de le lire. Je me souvenais très vaguement d’une ancienne lecture « Une lettre dans un taxi » faite dans mes jeunes années. Est-ce dans l’air du temps, en tout cas, son œuvre et sa vie suscitent un intérêt … Poursuivre la lecture de Louise de Vilmorin (1902-1969)

Célébrer le féminin et la nouvelle année !


Il ne fallait pas moins d’un duo, un homme et une femme, pour finir cette année 2020 et célébrer la nouvelle qui s’annonce encore si difficile. Gil Adamy inaugurera une nouvelle exposition en janvier et pour ma part je vais engager de nouveaux projets ! Nous allons donc joindre nos forces et nos voix pour … Poursuivre la lecture de Célébrer le féminin et la nouvelle année !

Petite chronique : chez mon libraire/ Les bandes dessinées


Si cette crise a été un révélateur et l’occasion de prises de conscience, elle a permis de comprendre l’importance du réseau des librairies indépendantes et des dérives liées à la consommation de masse. Je me suis rendue compte que je n’avais pas envie que la librairie de ma ville disparaisse, que j’aimais y aller, et … Poursuivre la lecture de Petite chronique : chez mon libraire/ Les bandes dessinées

Des traces


Les librairies sont à nouveau ouvertes ! Je me suis mise à acheter des livres dont je n’avais pas besoin, qui allaient immanquablement réduire encore mon espace vital. Par solidarité peut-être. En ces temps troublés, les mots écrits sur le papier acquièrent une signification nouvelle. Ils deviennent des traces. Des traces du monde d’avant, celui … Poursuivre la lecture de Des traces

Maja Lunde La fin des océans (Blå, 2017)


Maja Lunde La fin des océans (Blå, 2017), Presses de la Cité, 2019, traduit du norvégien par Marina Heide Comment alerter l’opinion internationale, sans désespérer totalement la lectrice ou le lecteur, et construire un roman d’anticipation haletant qui ne soit pas une série d’événements s’emboitant les uns dans les autres à la manière de Star … Poursuivre la lecture de Maja Lunde La fin des océans (Blå, 2017)

Le Faucon – Marie Laberge / Théâtre québécois


Le Faucon – Marie Laberge – Boréal – 1991 J’ai été transportée et bouleversée par ce texte. Il est rare qu’un texte dramaturgique soit aussi visuel et se prête à ce point à la représentation intérieure. Cela est dû certainement aux photos des comédiens, Jules Philipp et Denise Verville, dans la mise en scène de … Poursuivre la lecture de Le Faucon – Marie Laberge / Théâtre québécois

A propos des flèches perdues : la forme épistolaire comme forme dramaturgique/ Marie Pierre Cattino


D’où est partie l’écriture de ce texte ? J’ai commencé des recherches sur la guerre d’Algérie par la lecture de lettres de soldats écrites à leur marraine de guerre. Et puisque le théâtre interroge la forme, je me suis posée la question de savoir comment me servir de ces kilomètres de lettres lues pendant des mois. … Poursuivre la lecture de A propos des flèches perdues : la forme épistolaire comme forme dramaturgique/ Marie Pierre Cattino

Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino


Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino Koïné éditions, 2012 J’ai rencontré cette œuvre dans des conditions très particulières : j’étais à Marseille et nous avions longé la mer avec ma fille pendant des kilomètres, nous émerveillant de la découverte de cette ville offerte à la Méditerranée, lorsque nous sommes arrivées devant le Mémorial des Rapatriés d’Algérie … Poursuivre la lecture de Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino

Poissons rouges et autres bêtes aussi féroces – Ella Balaert


Lire «  Poissons rouges et autres bêtes aussi féroces » d’Ella Balaert, c’est, selon les mots de Sylvie Germain, « apprendre à écouter la langue là où elle se tait, entre les mots, autour des mots, parfois au cœur des mots », c’est aussi croiser le fil avec l’autrice, tisser avec elle patiemment, parfois au bord du souffle, … Poursuivre la lecture de Poissons rouges et autres bêtes aussi féroces – Ella Balaert

Litterama/ Les femmes en littérature : novembre, mois du texte dramatique en soutien aux théâtres, et aux librairies désormais fermées !


Je me demandais comment traverser ce mois de novembre, si gris et si triste lorsque j’ai reçu mon billet, par la poste, pour une future représentation théâtrale qui n’aura pas lieu. Je pensais à tous ceux dont la vie est bouleversée, si profondément, qu’elle les engage malgré eux sur des chemins creusés d’ornières et de … Poursuivre la lecture de Litterama/ Les femmes en littérature : novembre, mois du texte dramatique en soutien aux théâtres, et aux librairies désormais fermées !

Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris


Après avoir été mannequin quelques années, Sarah Moon (Née dans l’Eure !) s’est tournée vers la photographie de mode, dans les années 70 (elle publie ses premiers clichés dans le magazine l’Express en 1967), en autodidacte, puis un peu plus tard quittant le monde des studios pour laisser à son appareil photo d’autres champs libres. … Poursuivre la lecture de Sarah Moon au Musée d’Art Moderne de Paris

Maya Angelou – Rassemblez-vous en mon nom.


Rassemblez-vous en mon nom – Maya Angelou, traduit le l’anglais « Gather Together in my Name »(1976) (Etats-Unis) par Christiane Besse, Les éditions Noir sur Blanc, 2020 Longtemps traduite par une maison d’édition canadienne, Les Allusifs, les éditions Noir sur Blanc rééditent cet opus autobiographique de Maya Angelou ou Marguerite Johnson de son vrai nom. Je la … Poursuivre la lecture de Maya Angelou – Rassemblez-vous en mon nom.

L’été est fini !


L’été est terminé depuis quelques jours et il est temps de clore cet intermède consacré aux romancières italiennes. Quelques découvertes, mais aussi de nombreux livres encore qui restent sur mes étagères, prise à nouveau par ma vie professionnelle, et aussi des études reprises un peu sur le tard. Enfin bref, une vie bien remplie dans … Poursuivre la lecture de L’été est fini !

Grazia Deledda – Dans l’ombre La mère/ Un récit puissant


J’ai découvert cette autrice à la faveur de cette belle lecture. Très influencée par le vérisme, sorte de naturalisme italien, Grazia Deledda plante le décor de son intrigue dans la société rurale de la Sardaigne du début du siècle, pétrie de traditions, de superstitions et extrêmement pieuse et conservatrice. Par ce biais, elle dénonce l’aliénation … Poursuivre la lecture de Grazia Deledda – Dans l’ombre La mère/ Un récit puissant

Grazia Deledda /Prix Nobel de Littérature


Grazia Deledda est née en Sardaigne, à Nuoro, en 1871. Issue d’un milieu à la fois rural et bourgeois, elle termina ses études assez tôt et fut largement autodidacte. Elle commence à écrire des nouvelles, très tôt, à l’âge de 17 ans. Elle sont d’abord publiées dans un magazine de mode. En 1892, paraît un … Poursuivre la lecture de Grazia Deledda /Prix Nobel de Littérature