Joyce mansour – L’appel amer d’un sanglot


L’appel amer d’un sanglot Venez femmes aux seins fébriles Écouter en silence le cri de la vipère Et sonder avec moi le bas brouillard roux Qui enfle soudain la voix de l’ami La rivière est fraîche autour de son corps Sa chemise flotte blanche comme la fin d’un discours Dans l’air substantiel avare de coquillages … Poursuivre la lecture de Joyce mansour – L’appel amer d’un sanglot