Maya Angelou – Rassemblez-vous en mon nom.


Rassemblez-vous en mon nom – Maya Angelou, traduit le l’anglais « Gather Together in my Name »(1976) (Etats-Unis) par Christiane Besse, Les éditions Noir sur Blanc, 2020 Longtemps traduite par une maison d’édition canadienne, Les Allusifs, les éditions Noir sur Blanc rééditent cet opus autobiographique de Maya Angelou ou Marguerite Johnson de son vrai nom. Je la … Poursuivre la lecture de Maya Angelou – Rassemblez-vous en mon nom.

La guerre des Scarlett


Nous avons pu lire dans la presse ou écouter à la radio différentes chroniques ou des brèves relatant les conflits qui opposent les deux maisons d’éditions Gallmeister et Gallimard pour la réédition du texte (la première édition date de 1939) tombé cette année dans le domaine public mais publié à l’origine par Gallimard, et la … Poursuivre la lecture de La guerre des Scarlett

Charlotte Perkins Gilman – Herland – Une des plus grandes utopies féministes à découvrir de toute urgence…


Charlotte Perkins Gilman – Herland – Pavillon poche – Robert Laffont, 2016 et 2019 pour la présente édition. Traduit de l’anglais par Bernard Hoepffner. Charlotte Perkins Gilman, dont j’ai déjà parlé ici, crée, grâce à ce roman, une utopie féministe sans concessions, qui influencera plus tard, selon Alberto Manguel, la génération qui suivit l’œuvre de … Poursuivre la lecture de Charlotte Perkins Gilman – Herland – Une des plus grandes utopies féministes à découvrir de toute urgence…

Les Testaments – Margaret Atwood/ Eblouissant !


Testaments – Margaret Atwood – Collection Pavillons – Robert Laffont, octobre 2019  Lorsque j’ai appris la sortie de ce nouvel opus du chef-d’œuvre dystopique de Margaret Atwood « La servante écarlate », je me suis demandé pourquoi l’autrice avait ressenti le désir d’écrire cette suite : une série télévisée s’en était chargée avec brio, malgré quelques critiques cependant … Poursuivre la lecture de Les Testaments – Margaret Atwood/ Eblouissant !

La fille tatouée – Joyce Carol Oates – La dialectique du maître et de l’esclave, un roman souvent controversé.


La fille tatouée – Joyce Carol Oates, ,Le livre de poche  2008 (Stock), 416 pages La fille tatouée s’appelle Alma ; elle échoue à Mount Carmel Avenue, comme une « épave qui aurait flotté de la ville en contrebas jusqu’à ce quartier vallonné de petites boutiques, de boulangeries et de restaurants de luxe ». Elle sait à peine … Poursuivre la lecture de La fille tatouée – Joyce Carol Oates – La dialectique du maître et de l’esclave, un roman souvent controversé.

Féminin/masculin Littératures et cultures anglo-saxonnes


Présentation de l’éditeur « Les textes réunis dans ce volume rendent compte de la diversité des questions soulevées par les rapports féminin/masculin, en un temps où la participation des femmes à la vie de la cité est devenue d’une actualité brûlante, où l’analyse renouvelée de la notion d’identité (et d’identité sexuelle) se trouve au cœur des … Poursuivre la lecture de Féminin/masculin Littératures et cultures anglo-saxonnes

L’auteure du mois (Décembre) – Ann Bradstreet (1612-1672), première poétesse américaine


L’auteure du mois : Ann Bradstreet (Northampton, Angleterre, 1612- North Andover, Massachussets, 1672). Bien qu’elle n’aille pas à l’école, elle reçoit une excellente éducation, ce qui était assez rare à l’époque ; son père est appelé « le dévoreur de livres ». Elle bénéficie de la tradition Élisabéthaine qui encourage la culture féminine[1]. Née en Angleterre, elle épousa à … Poursuivre la lecture de L’auteure du mois (Décembre) – Ann Bradstreet (1612-1672), première poétesse américaine

Vidéo : E comme esclavage : un devoir de mémoire… Festival America


J’avais pris pas mal de notes mais j’ai découvert la vidéo, et c’est certainement mieux de la proposer à ceux que le sujet intéresse. On y retrouve Yaa Gyasi, l’autrice de « No home » et notre flamboyante ancienne ministre, Christiane Taubira. Sans compter Dany Laferrière, éminent écrivain.

Yaa Gyasi – No home / Une saga à couper le souffle !


Yaa Gyasi – No home (2016, Homegoing) – Calmann-Lévy, 2017 pour la traduction française, traduit de l’anglais ((Etats-unis), par Anne Damour Dans notre monde de blogueurs, la lecture et l’écriture sont intimement mêlées, elles s’épousent l’une l’autre, et se tissent d’échos, dont la source est notre monde intérieur et la façon dont la lecture des … Poursuivre la lecture de Yaa Gyasi – No home / Une saga à couper le souffle !

Brad Watson – Miss Jane/ Découverte Festival America 2018


« Miss Jane, c’est moi », a déclaré Brad Watson au Festival America. « Miss Jane » est un roman d’une grande délicatesse, d’une excessive pudeur, et pourtant d’une honnêteté remarquable. Car si Jane urine ou défèque dans ses jupes c’est avec la plus grande dignité. Victime de son « cloaque persistant ». Ce personnage lui a été inspiré par sa grand-tante … Poursuivre la lecture de Brad Watson – Miss Jane/ Découverte Festival America 2018

Le cœur battant de nos mères – Brit Bennett / Devenir mère ou pas – Découverte Festival America


Le cœur battant de nos mères, The Mothers (2016), Brit Bennett, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Jean Esch, Autrement 2017 (J’ai Lu n°11977) Le choix du titre en français est assez surprenant, car il induit des représentations qui ne sont peut-être pas tout à fait celles du roman, le titre en anglais est « Les Mères », … Poursuivre la lecture de Le cœur battant de nos mères – Brit Bennett / Devenir mère ou pas – Découverte Festival America

Féminisme, le deuxième sexe (2) – La question de l’avortement aux Etats-unis, Festival Americia 2018


Dominique Chevalier : Leni Zumas, vous situez votre roman dans un futur quasi immédiat, où sont remis en cause, plus que gravement, d’une part l’avortement, et d’un autre côté, la procréation médicalement assistée.  Dans les années 70, c’était la lutte pour rendre l’avortement légal, est-ce que vous pouvez expliquer à un public français, qui ne comprend … Poursuivre la lecture de Féminisme, le deuxième sexe (2) – La question de l’avortement aux Etats-unis, Festival Americia 2018

Les anges et tous les saints Julie Courtney Sullivan


Les anges et tous les saints ( Saints for All Occasions)  – Julie Courtney Sullivan, 2017, Editions rue fromentin 2018, traduit de l’anglais (américain) par Sophie Troff (413 pages) Je lis cette auteure depuis sa première édition en français, et ce magnifique roman, Les débutantes. Elle fait partie de mes affinités électives. Une forme de … Poursuivre la lecture de Les anges et tous les saints Julie Courtney Sullivan

Festival America 2018 – John Irving – lutter contre les discriminations sexuelles


John Irving est une  grande figure, littéraire mais surtout un artiste, une personne, un homme fabuleux. La Grande Librairie , ce soir, mercredi 19 septembre, fêtera en sa compagnie les quarante ans de « Un monde selon Garp » véritable manifeste pour l’émancipation des femmes. Il sera également l’invité d’honneur du Festival America à Vincennes. John Irving … Poursuivre la lecture de Festival America 2018 – John Irving – lutter contre les discriminations sexuelles

Au pays de Donald, « La servante écarlate » relève la tête !


Margaret Atwood – La servante écarlate (The Handmaid’s tale), Pavillons poche Robert Laffont, 2017, traduit de l’anglais (Canada) par Sylviane Rué Il est particulièrement intéressant de lire ou de relire aujourd’hui « La servante écarlate » de Margaret Atwood, à la lumière de l’histoire récente des Etats-Unis, et des manifestations qui ont eu lieu pour protester contre … Poursuivre la lecture de Au pays de Donald, « La servante écarlate » relève la tête !

Une nouvelle héroïne de polar : Constance Kopp


  Les héroïnes de polar n’ont qu’à bien se tenir car une nouvelle venue pourrait bien les détrôner manu militari. Il s’agit de Constance Kopp, créée par l’américaine Amy Stewart (libraire de son étét), à partir d’un personnage ayant réellement existé. Elle est née à Brooklyn en 1878,  était assez grande pour une femme de … Poursuivre la lecture de Une nouvelle héroïne de polar : Constance Kopp

Folie d’une femme séduite, Susan Fromberg Schaeffer/ Attention pépite !


Folie d’une femme séduite, Susan Fromberg Schaeffer (1983), Presses de la renaissance 1985 pour la traduction française, Belfond 2011 et Pocket 15 013, 1076 pages de ce livre Ce roman est une pépite dans l’histoire de la littérature et des femmes. Non seulement il est extrêmement bien écrit et traduit mais il est aussi d’une intelligence … Poursuivre la lecture de Folie d’une femme séduite, Susan Fromberg Schaeffer/ Attention pépite !

Rebecca Wells   Les divins secrets des petites yayas


Rebecca Wells   Les divins secrets des petites yayas , traduit de l’anglais par Dominique Rinaud, Belfond 1998, Charleston 2016 Ce roman est un de ceux que l’on n’oublie pas. Les détails peuvent s’estomper, certains éléments du récit paraître anecdotiques, l’essentiel garde toute sa virulence. Pourtant, il faut beaucoup avancer dans la lecture avant que les … Poursuivre la lecture de Rebecca Wells   Les divins secrets des petites yayas

Zora Neale Hurston


Grâce à CultURIEUSE, je me suis procuré enfin « Une femme noire » de Zora Neale Hurston. Née en janvier 1901, dans une petite ville du Sud, elle est considérée par de nombreuses femmes de lettres afro-américaines, Toni Morrison, Paule Marshall et Alice Walker entre autres, comme l’initiatrice, celle par qui tout a été rendu possible. Première … Poursuivre la lecture de Zora Neale Hurston

Lorraine Hansberry – première femme afro-américaine dont la pièce a été jouée à Broadway


Lorraine Hansberry, que j’ai découverte lors du documentaire consacré à James Baldwin sur Arte (magnifique !) est la première femme noire américaine dont la pièce ( A raisin in the sun) en 1959 a été jouée à Brodway. « Raisin in the Sun de Lorraine Hansbury, prend son titre du célèbre poème de Langston Hughes « A Dream … Poursuivre la lecture de Lorraine Hansberry – première femme afro-américaine dont la pièce a été jouée à Broadway

Va et poste une sentinelle – Harper Lee / La fin d’une idole


Harper Lee, Va et poste une sentinelle Le livre de poche Editions Grasset &Fasquelle 2015 ; traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Pierrre Demarty La publication du deuxième roman d’Harper Lee a fait l’effet d’une bombe dans le milieu de  l’édition américaine, mais aussi plus largement dans la société où « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » (To … Poursuivre la lecture de Va et poste une sentinelle – Harper Lee / La fin d’une idole

Céline Minard – Faillir être flingué


Céline Minard Faillir être flingué Rivages poche, 2013, Editions Payot & Rivages Prix du Livre Inter 2014 Céline Minard revisite le mythe de l’Ouest américain et la confrontation de deux mondes celui des Blan,cs et des Indiens, à travers des personnages atypiques et attachants. Elle n’élude pas la violence des colons, ne fait pas des … Poursuivre la lecture de Céline Minard – Faillir être flingué

David Ebershoff – Danish girl


Danish girl de David Ebershoff traduit de l’américain par Béatrice Commengé , 200, et 2001 pour la traduction française, Editions Stock Collection poche Libretto, n°401 Qu’est-ce qu’être un homme, ou une femme ? Pourquoi en certains êtres le sexe psychique ne correspond-il pas au sexe biologique ? Et pourquoi est-il si difficile parfois de respecter les limites … Poursuivre la lecture de David Ebershoff – Danish girl

Harper Lee gardera son mystère jusqu’au bout…


Harper Lee est décédée hier, le vendredi 19 février 2016 à l’âge de 89 ans. Née le 28 avril 1926, elle aura écrit un unique roman : « Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur » qui sort en 1960 et devient un énorme succès. Elle déclarait en 1964, à la radio : « Je ne m’attendais pas … Poursuivre la lecture de Harper Lee gardera son mystère jusqu’au bout…

La grande maison – Nicole Krauss


Nicole Krauss – La grande maison – Editions de l’Olivier- 2011 Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Paule Guivarch Les personnages de cette histoire sont liés par un lien invisible et leurs destins vont se croiser à la faveur des migrations d’un mystérieux objet. Les soubresauts de l’Histoire accompagnent Lotte Berg dans sa fuite hors de … Poursuivre la lecture de La grande maison – Nicole Krauss

Amanda Boyden – En attendant Babylone / La Nouvelle-Orléans et le cyclone


Amanda Boyden – En attendant Babylone 10/18 (Amanda Boyden 2008) Albin Michel 2010, traduit de l’anglais (Etas-Unis) par Judith Roze et Olivier Colette La Nouvelle-Orléans, écrasée par la chaleur, tente de se préparer au cyclone Ivan qui doit la traverser. A Uptown, d’autres événements vont faire basculer le destin d’une rue entière, Orchid Street. Le … Poursuivre la lecture de Amanda Boyden – En attendant Babylone / La Nouvelle-Orléans et le cyclone

Alison Lurie – Liaisons étrangères


Alison Lurie Liaisons étrangères Editions Payot&Rivages 1997 (1984 Alison Lurie), traduit de l’anglais (américain) par Sophie Mayoux. Deux universitaires américains se retrouvent à Londres pour un congé d’études. Fred a 29 ans, un physique avantageux, et travaille sur le XVIIIe siècle et l’écrivain John Gay, Vinnie a 54 ans, est plutôt laide, et doit mener … Poursuivre la lecture de Alison Lurie – Liaisons étrangères

Charlotte Perkins Gilman – La séquestrée


Charlotte Perkins Gilman – La séquestrée (Titre original : The yellow wallpaper) Texte fondateur, livre-culte de la littérature écrite par les femmes, « La séquestrée » a la force d’un manifeste, devenu un classique des lettres américaines. Écrit en 1870, il dénonce l’asservissement des femmes à un modèle patriarcal qui les enferme dans leur fonction … Poursuivre la lecture de Charlotte Perkins Gilman – La séquestrée

Laura Kasischke – En un monde parfait


Laura Kasischke – En un monde parfait Le livre de poche – Christian Bourgois Editeur 2010 Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Eric Chédaille, livre de poche 345 p Qu’arrivera-t-il à une jeune femme si celle-ci rencontre le prince charmant au début du conte ? Faudra-t-il prendre l’histoire à rebours ? Le prince charmant se présente … Poursuivre la lecture de Laura Kasischke – En un monde parfait

Joyce Carol Oates – Premier amour


  Joyce Carol Oates Premier amour Philippe Rey /fugues 2015 – Actes Sud 1999 -, traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Sabine Porte, 105 pages. Ce récit, présenté comme un « conte » gothique a été publié pour la première fois en 1997 par The Ontario Review. Atmosphère macabre, noirceur, et sentiment d’horreur mais aussi conte … Poursuivre la lecture de Joyce Carol Oates – Premier amour

L’empreinte de toute chose, une botaniste au XIXe siècle, par Elizabeth Gilbert


Autant le dire tout de suite, le livre d’Elizabeth Gilbert m’a passionnée parce qu’il retrace la vie et le parcours d’une intellectuelle au XIXe siècle, et qui plus est d’une scientifique, une botaniste, qui n’a pas existé mais qui est le portrait tissé des vies de dizaines de femmes passionnées par les sciences au XIXe … Poursuivre la lecture de L’empreinte de toute chose, une botaniste au XIXe siècle, par Elizabeth Gilbert

Lark et Termite – Jayne Anne Phillips


Cette œuvre polyphonique, à quatre voix, explore avec beaucoup de talent les pouvoirs de l’écriture. De Robert Leavitt, caporal américain en mission en Corée du sud, à Lark, jeune fille américaine de 17 ans, en passant par son frère Termite, lourdement handicapé ou Nonie, la tante qui les a élevés tous les deux, Jayne Anne … Poursuivre la lecture de Lark et Termite – Jayne Anne Phillips

Pauvre Georges – Paula Fox / Le pathétique de l’existence ou les anti-héros


Paula Fox – Pauvre Georges Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Remy Lambrecht, éditions Joëlle Losfeld Paula Fox, née en 1923, est américaine. Elle a vécu à Cuba, en Californie et au Québec, et demeure maintenant à New-York. Elle a été redécouverte à la fin des années 1980, grâce, entre autres, à Jonathan Franzen, Frederick Busch … Poursuivre la lecture de Pauvre Georges – Paula Fox / Le pathétique de l’existence ou les anti-héros

La couleur des sentiments – Kathryn Stockett


Le tour de force de ce roman est de parler des femmes, de toutes les femmes, à travers un prisme qui est la situation des employées de maison noires dans le Mississipi en 1962. Les lois raciales sont encore en vigueur et la ségrégation n’est pas encore un souvenir, Rosa Parks a obtenu la mixité … Poursuivre la lecture de La couleur des sentiments – Kathryn Stockett

La voix de la résilience : Mudwoman de Joyce Carol Oates


Joyce Carol Oates Mudwoman – Meilleur roman étranger 2013 des lecteurs dePOINTS- 2012, édition original – 2013 Editions Philippe Rey Publié en points P3352 Survivre à des événements traumatisants de l’enfance, réussir brillamment un parcours professionnel, être entouré et aimé, autant d’atouts qui semblent forger une personnalité dans de l’acier trempé et lui garantir un … Poursuivre la lecture de La voix de la résilience : Mudwoman de Joyce Carol Oates

Nella Larsen – Clair-obscur / Noire ET blanche ?


En 1927, à Chicago, se retrouvent deux amies d’enfance, perdues de vue depuis longtemps. Leurs caractères et leurs ambitions sont très différents ; on peut même dire que tout les oppose, hormis le fait d’être suffisamment claires de peau pour passer pour blanches, alors qu’elles possèdent du sang noir toutes les deux. La ségrégation, depuis les … Poursuivre la lecture de Nella Larsen – Clair-obscur / Noire ET blanche ?

Nella Larsen et la colour line, auteure métisse dans l’Amérique ségrégationniste des années de l’Entre-deux-guerres


Etre femme a longtemps constitué un handicap pour être publié, mais être femme et métisse dans la société américaine du début du XXe siècle était une véritable gageure. Nella Larsen, née d’une mère danoise et d’un père antillais, seule métisse d’une famille recomposée, devient l’une des figures de proue de la « Renaissance de Harlem » (ou … Poursuivre la lecture de Nella Larsen et la colour line, auteure métisse dans l’Amérique ségrégationniste des années de l’Entre-deux-guerres

Paroles de femmes Helen Keller


« Ne baisse jamais la tête. Garde-la bien haute.   Regarde le monde droit dans les yeux. »   Helen Keller (1880-1968) Educatrice et femme de lettre américaine La vie d’Helen Keller fut tout à fait exceptionnelle. En février 1882, à 19 mois, elle contracte une fièvre qui la rend sourde et aveugle à la fois. Vers l’âge … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes Helen Keller

Les liens du mariage – J Courtney Sullivan, incontournable !


 Les liens du mariage J Courtney Sullivan Rue Fromentin 2013 Quoi de plus paradoxal que de conquérir son indépendance en servant des modèles dominants qui cantonnent les femmes dans des rôles traditionnels ? C’est ce que fait Frances Gerety, jeune pionnière de la publicité dans les années quarante. On lui confie donc les sujets dits « féminins » … Poursuivre la lecture de Les liens du mariage – J Courtney Sullivan, incontournable !

Moi, Clea Shine Carolyn D. Wall / Se construire femme…


Carolyn D.Wall – Moi, Cléa Shine, Grands romans Points Calmann-Lévy 2012 , original Carolyn D. Wall, 2012 Traduit de l’anglais (Etats-Unis) par Estelle Roudet Ce roman est en deux temps bien distincts, le flash back sur l’enfance malheureuse de Clea Shine qui, abandonnée par sa mère, est recueillie par Jerusha Lovemore, femme noire du sud … Poursuivre la lecture de Moi, Clea Shine Carolyn D. Wall / Se construire femme…

Ayana Mathis – Les douze tribus d’Hattie


  Les douze tribus d’Hattie d’Ayana Mathis, aux éditions Gallmeister, 2012. Ce roman pourrait être le portrait d’une seule femme diffracté dans des éclats de miroir brisé : Hattie, dont la vie est narrée à travers la vie de ses enfants et les relations qu’ils entretiennent avec elle. Le récit débute en 1923, à Philadelphie, … Poursuivre la lecture de Ayana Mathis – Les douze tribus d’Hattie

La Transcendante de Patricia Reznikov


Patricia Reznikov – La transcendante – Albin Michel 2013 Pauline réchappe de peu à un incendie. Sur sa peau, les stigmates de l’accident, des brûlures profondes, marquent sa peau. Au milieu des cendres et des livres carbonisés de sa bibliothèque, un livre, un seul, a été épargné par les flammes, il s’agit de « La lettre … Poursuivre la lecture de La Transcendante de Patricia Reznikov

Maine, J. Courtney Sullivan – Famille, je te hais !


Maine, J.Courtney Sullivan, Maine,(2011)  Editions rue Fromentin (2013), traduit de l’anglais (américain) par Camille Lavacourt  Famille, je t’aime, et je te hais ! Tel pourrait être le cri des héroïnes de ce roman, trois générations de femmes qui se débattent dans des liens qui les unissent presque malgré elles, constituent leur identité tout en étant cause … Poursuivre la lecture de Maine, J. Courtney Sullivan – Famille, je te hais !

La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne


Nathaniel Hawthorne – La lettre écarlate – Traduction de Marie Canavaggia –Gallimard 1954 pour la traduction française Dans l’Amérique puritaine de l’époque coloniale, il ne fait pas bon enfreindre l’un des dix commandements. Les dignitaires ecclésiastiques  règnent en despotes sur la petite communauté de protestants de Nouvelle-Angleterre et gouvernent d’une main de fer leurs ouailles. … Poursuivre la lecture de La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne

Confessions d’un gang de filles – Joyce carol Oates


Confessions d’un gang de filles – Joyce Carol Oates, janvier 2013, Stock format numérique. Dans les années cinquante, dans une petite ville de l’Etat de New-York, cinq lycéennes, victimes de la violence des hommes, s’associent et fondent un gang de filles, le premier des Etats-Unis, destiné à les protéger et à leur donner la chaleur … Poursuivre la lecture de Confessions d’un gang de filles – Joyce carol Oates

Les débutantes – J.Courtney Sullivan


« Les débutantes » est un roman d’initiation, dans lequel quatre jeunes filles, Celia, Bree, Sally et April tentent de construire à la fois leur identité personnelle et leur avenir professionnel, sous l’égide de leurs aînées, certaines aujourd’hui disparues, d’autres références vivantes du féminisme, dont le nom aura marqué l’histoire politique et littéraire des femmes : Margareth Mitchell … Poursuivre la lecture de Les débutantes – J.Courtney Sullivan