Lire pour l’Ukraine /L’année des autrices ukrainiennes – écrire pour résister


Alors que la guerre gronde une fois de plus à nos portes, et que les menaces ne cessent de s’accumuler au-dessus de nos têtes, je me suis penchée sur l’histoire littéraire de l’Ukraine et notamment sur la place des autrices dans ce panorama. Comme partout ailleurs, leur combat pour écrire n’a pas fait exception à … Poursuivre la lecture de Lire pour l’Ukraine /L’année des autrices ukrainiennes – écrire pour résister

Tamara de Lempicka, peintre des années folles


« Oui, tu négliges ta famille. Ton mari, ta fille. Ta sœur, ta mère. Il n’y a qu’une seule chose qui compte pour toi : ton art. Je m’interroge… Si tu avais été un homme, aurais-je pu écrire ces mots ? Non. Les hommes ont le droit, eux, de ne pas s’embarrasser d’une vie familiale lorsqu’ils … Poursuivre la lecture de Tamara de Lempicka, peintre des années folles

La vierge et autres racontars sur l’éternel féminin. Visions de la femme dans les romans masculins


Dans la littérature, majoritairement écrite par des hommes jusqu’au XIXe siècle se déploie un imaginaire autour de deux figures clivées de la religion chrétienne : Eve la pécheresse et Marie la rédemptrice. Ces deux figures se retrouvent dans la littérature dans deux figures opposées mais complémentaires de la mère, celle de la mère aimante et protectrice … Poursuivre la lecture de La vierge et autres racontars sur l’éternel féminin. Visions de la femme dans les romans masculins

Le Nüshu, une écriture-femme en Chine


Une conférence passionnante ! Du textile au texte : tisser son émancipation. Le Nüshu est « l’écriture des femmes », un système d’écriture exclusivement utilisé par les femmes du district de Jiangyong dans la province du Hunan en Chine. En dehors de la conférence de Loan Diaz, présentée ici , vous trouverez d’autres informations en cliquant sur ce … Poursuivre la lecture de Le Nüshu, une écriture-femme en Chine

Les femmes et la littérature : Carole Martinez


Je suis très très lente, je mets près de dix, quinze ans pour un roman, en fait, entre le moment où je commence à raconter et la fin de l écriture. Parce qu’avant d écrire,  je raconte, et mon histoire mûrit dans les yeux des gens auxquels je la raconte. Et c’est dans leur écoute, … Poursuivre la lecture de Les femmes et la littérature : Carole Martinez

Lire pour l’Ukraine / Żanna Słoniowska  – Une ville à cœur ouvert/ Lviv


Żanna Słoniowska  – Une ville à cœur ouvert – Editions Delcourt, 2018, pour la traduction française, roman traduit du polonais par Caroline Raszka-Dewez Nous assistons, impuissant.es au martyr de nombreuses villes ukrainiennes et à la souffrance de leurs habitants, quand ce n’est pas leur mort par dizaines, par milliers. Ce roman a pour personnage principal … Poursuivre la lecture de Lire pour l’Ukraine / Żanna Słoniowska  – Une ville à cœur ouvert/ Lviv

Carole Martinez à Meulan-en-Yvelines, qu’on se le dise !


Samedi 9 avril à 15h, la bibliothèque multimédi@ et mon amie Karine reçoivent la romancière Carole Martinez pour son dernier roman Les roses fauves publié en 2020 chez Gallimard. Cette rencontre sera suivie d’une dédicace. Karine étant une très talentueuse intervieweuse, la rencontre sera forcément intéressante. L’écriture de Carole Martinez est belle, puissante. Elle fait … Poursuivre la lecture de Carole Martinez à Meulan-en-Yvelines, qu’on se le dise !

Oksana Zaboujko : « Nous avons été élevés par des hommes baisés de toutes parts »


Récit d’une relation passionnelle, entre un homme, un peintre ukrainien et une femme, la narratrice,  mais aussi entre une femme et un pays, ce roman raconte l’Ukraine dont l’Histoire est une tragédie. Cette histoire d’amour vouée à la souffrance, à l’échec porte en elle l’histoire du pays qui a façonné les relations entre les êtres … Poursuivre la lecture de Oksana Zaboujko : « Nous avons été élevés par des hommes baisés de toutes parts »

Paroles d’autrice : Oksana Zaboujko – Le peuple se meurt…


« Le peuple se meurt en esclavage, je le dis une nouvelle fois, je mâche et remâche cette pensée jusqu’à la perte complète du goût, tout pour arrêter cette douleur lancinante, comme le mauvais temps, comme les entrailles vides tous les mois – la survie prend rapidement la place de la vie, en dégénérant ? » Zaboujko, … Poursuivre la lecture de Paroles d’autrice : Oksana Zaboujko – Le peuple se meurt…

8 mars 2022 : Journée internationale des droits des femmes – Russie et Ukraine


En ce jour pour l’égalité des droits, que l’on soit femme russe ou femme ukrainienne, un même processus d’invisibilisation a été à l’œuvre au cours de l’Histoire. Ce jour permet de les réunir. Ouvrez n’importe quel livre d’histoire de la littérature russe ou ukrainienne et cherchez-y les femmes. Peut-être en trouverez-vous une ou deux, le … Poursuivre la lecture de 8 mars 2022 : Journée internationale des droits des femmes – Russie et Ukraine

Les femmes, l’art à Paris au mois de mars 2022


À l’occasion de la Journée internationale du droit des femmes, découvrez le programme proposé dans les musées parisiens : – de 10h à 18h, l’exposition « Femmes photographes de guerre » ouvrira ses portes au musée de la Libération de Paris – musée du général Leclerc – musée Jean Moulin. Visite de l’exposition soumise à l’achat d’un billet. – à 16h, le musée Cognacq-Jay vous invite … Poursuivre la lecture de Les femmes, l’art à Paris au mois de mars 2022

Laissez-nous chanter ! Lessia Oukraïnka (1871-1913)


« Grands noms et grandes voix! De leur bruit sonore l’univers retentit!.. Certes, la faible voix d’une esclave qui chante n’aura pas la gloire d’attirer l’attention de ces grands demi-dieux à la tête couronnée de lauriers et de roses. Mais nous autres, pauvres poètes des cachots, nous sommes habitués aux chants sans échos, aux prières inexaucées, … Poursuivre la lecture de Laissez-nous chanter ! Lessia Oukraïnka (1871-1913)

Autrices ukrainiennes – Lutter pour écrire, écrire pour lutter


La littérature en langue ukrainienne a été profondément liée aux soubresauts de l’Histoire, souvent reléguée comme langue secondaire par la domination étrangère quand elle n’a pas été tout simplement interdite. Dès 1920, dans l’Ukraine de l’Ouest, naît un mouvement qui considère la langue ukrainienne comme un patrimoine culturel à préserver et participant à l’identité. Staline … Poursuivre la lecture de Autrices ukrainiennes – Lutter pour écrire, écrire pour lutter

Paroles de poétesse : Anne Sexton


« Si j’écris rats et je découvre que rats lit star à l’envers […] alors est-ce que star n’est pas vrai ? […] Je sais bien sûr que les mots sont un jeu qui raconte, je le sais jusqu’à ce qu’ils commencent à s’arranger de sorte qu’ils écrivent quelque chose mieux que je ne pourrais jamais le faire. […] Tout ce que je suis est l’artifice des … Poursuivre la lecture de Paroles de poétesse : Anne Sexton

Anne Sexton, « Tu vis ou tu meurs », oeuvres poétiques (1960-1969) » bientôt disponible en France


Et nous sommes de la magie se parlant à elle-même, bruyante et solitaire. Je suis la reine de tous mes vices oubliés. Suis-je toujours égarée ? Jadis j’étais belle. Maintenant je suis moi-même, comptant des mocassins rangée après rangée sur l’étagère muette où ils continuent d’espérer Cela faisait des années que j’attendais cela, et ce … Poursuivre la lecture de Anne Sexton, « Tu vis ou tu meurs », oeuvres poétiques (1960-1969) » bientôt disponible en France

Pour un temps soit peu – Laurène Marx- Editions théâtrales


Je me suis toujours demandé à quoi tenait la force des grands textes ? Est-ce la manière qu’ils ont de résonner dans leur époque ? Ou de poser les questions qui la taraudent ? Ou peut-être la manière qu’ils ont de vous rendre plus intelligent.e, en vous aidant à cheminer dans votre labyrinthe intérieur ? Le texte dramatique de … Poursuivre la lecture de Pour un temps soit peu – Laurène Marx- Editions théâtrales

Les autrices questionnent l’identité de genre le 12 novembre à Paris


Une soirée qui s’annonce passionnante, à l’instigation de Sarah Pèpe, et à laquelle je participerai avec plaisir. Les quatre textes qui seront présentés : Je suis bizarre de Astrid Bayiha, Le frère de Léa de Marie-Pierre Cattino et Christian Bach (Les hommes étant des femmes comme les autres), Pour un temps sois peu de Laurène … Poursuivre la lecture de Les autrices questionnent l’identité de genre le 12 novembre à Paris

Rencontre avec Gaëlle Josse à la médiathèque de la ville de Meulan-en-Yvelines


Mon amie Karine animera la rencontre avec Gaëlle Josse le samedi 12 juin à 15H00 à la médiathèque de la ville de Meulan. Cela promet d’être un beau moment grâce au talent de l’une et de l’autre. Si vous êtes en région parisienne, venez découvrir cette ville charmante et le très joli domaine Berson et … Poursuivre la lecture de Rencontre avec Gaëlle Josse à la médiathèque de la ville de Meulan-en-Yvelines

Les amoureux – Madeleine de Scudéry (1607-1701)


A mon amoureux Les amoureux L’eau qui caresse le rivage,La rose qui s’ouvre au zéphir,Le vent qui rit sous le feuillage,Tout dit qu’aimer est un plaisir. De deux amants l’égale flammeSait doublement les rendre heureux.Les indifférents n’ont qu’une âme ;Mais lorsqu’on aime, on en a deux. Madeleine de Scudéry (1607-1701)Romances et poésies Issue d’une petite … Poursuivre la lecture de Les amoureux – Madeleine de Scudéry (1607-1701)

Alina Nelega Comme si de rien n’était/ le silence des mots


Alina Nelega Comme si de rien n’était, traduit du roumain par Florica Courriol, 2021, des femmes-Antoinette Fouque La littérature roumaine possède une extrême vitalité, déjà éprouvée avec Gabriela Adamesteanu et Adina Rosetti , Marta Petreu, et pour la poésie avec la grande poétesse Ana Blandiana. Alina Nelega, revisite la dernière décennie de la dictature Ceausescu … Poursuivre la lecture de Alina Nelega Comme si de rien n’était/ le silence des mots

Placement libre – Ella Balaert/« Inventer ce n’est pas mentir, c’est ouvrir l’espace, laisser de l’air aux choses, aux gens. »


Placement libre – Ella Balaert – 2016, des femmes, Antoinette Fouque « Inventer ce n’est pas mentir, c’est ouvrir l’espace, laisser de l’air aux choses, aux gens. » De deux billets en placement libre, Ella Balaert fait surgir et orchestre avec brio un questionnement philosophique sur la liberté, sur la place qui nous est assignée à chacun … Poursuivre la lecture de Placement libre – Ella Balaert/« Inventer ce n’est pas mentir, c’est ouvrir l’espace, laisser de l’air aux choses, aux gens. »

Sursum Corda – Véronika Boutinova/ Ver à soie Virginie Symianec éditrice


Sursum Corda est un roman attachant, parfois déconcertant, tissant les voix de deux amoureux aux personnalités originales, fortes et sensibles, séparés par des frontières qui sont autant géographiques que métaphysiques ou psychologiques. Virginie Symianec tente de « Dérouler les fils – y compris de la pensée -, les attacher au métier, les tresser, les entrelacer, tisser … Poursuivre la lecture de Sursum Corda – Véronika Boutinova/ Ver à soie Virginie Symianec éditrice

Printemps des poètes/ le désir féminin- Marina Rogard


C’est avec Marina Rogard et son regard étoilé que se clôt ce printemps des poètes et poétesses. Merci à elle de m’avoir prêté son texte. Poétesse du web que j’ai découverte récemment, elle nous offre sa douceur et sa fantaisie. Au plus près [de ta bouche] Au plus près De ta boucheLe baiser-fleur S’étireEn jolis grainsDe malice. Une minute … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes/ le désir féminin- Marina Rogard

Ouvert aux vents griffus / Xavière Gauthier


Je remercie Xavière, pour laquelle j’ai une profonde admiration, du prêt de cette œuvre ouvert à l’agonie géante qui empale et sourit ouvert aux chutes de neige à l’albâtre écumant qui jongle sous la lune ouvert au tombeau de jacinthe aux papillons obscurs qui déchiquettent les nues ouvert au cri, à la bite endormie aux … Poursuivre la lecture de Ouvert aux vents griffus / Xavière Gauthier

Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante.- Marie-Pierre Cattino (3/3)


L’écriture et le désir en 3 épisodes, écrit par Marie-Pierre Cattino que je remercie pour cette belle participation au printemps du désir et de la poésie. Le désir (au) féminin n’est pas toujours là où on l’attend. Ce sont rarement les mains qui tremblent, mais plutôt le son autour du corps, qui va et vient, … Poursuivre la lecture de Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante.- Marie-Pierre Cattino (3/3)

Le printemps des poètes/Le désir féminin – Laurence Délis


On navigue à vue de rêves Allongés nus sur un lit d’herbe folles, au milieu des maringouins assoiffés Le soleil joue d’ombre et de lumière Sur nos corps impatients. La tête en friche Eloignés des normes et des habitudes de ce monde On navigue à vue de rêves L’un énergumène L’autre schizophrène. On danse l’air … Poursuivre la lecture de Le printemps des poètes/Le désir féminin – Laurence Délis

Pièces démontées, le 27 et 28 mars dans le 20e arrondissement : Les poétesses nous parlent


Voici le message du collectif « Pièces démontées » . « Tendez l’oreille, les Poétesses nous parlent les 27 et 28 mars. Ouvrez-les yeux, tendez l’oreille : des drôlesses rôdent dans le quartier de la porte de Bagnolet. Trench-coat mastic ajusté, ceinture verrouillée sur leur trésor : de la littérature sulfureuse sous le manteau.Elles sont prêtes. Elles vous attendent. … Poursuivre la lecture de Pièces démontées, le 27 et 28 mars dans le 20e arrondissement : Les poétesses nous parlent

Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante/ Marie-Pierre Cattino (2/3)


L’écriture et le désir en 3 épisodes, écrit par Marie-Pierre Cattino que je remercie pour cette belle participation au printemps du désir et de la poésie. 1er épisode ! Tout naturellement, je reviens vers Marguerite Duras. Il est tard, je ferme les yeux. Et soudain je l’entends très distinctement : [1]« La femme, c’est le désir ». … Poursuivre la lecture de Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante/ Marie-Pierre Cattino (2/3)

Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante/ Marie-Pierre Cattino (1/3)


L’écriture et le désir en 3 épisodes, écrit par Marie-Pierre Cattino que je remercie pour cette belle participation au printemps du désir et de la poésie. Ce qui me vient d’emblée, c’est l’expression, « ce pâle objet du désir », tirée du roman de Pierre Louÿs, que Buñuel et Carrière ont métamorphosé à l’occasion de leur adaptation … Poursuivre la lecture de Cet obscur objet du désir ou l’écriture désirante/ Marie-Pierre Cattino (1/3)

Printemps des poètes (6) – Le désir féminin/ Denise Miège


Je t’enlise, je t’enrobe, je te love, je te veux Je te vise, je te bombarde, et je te prends d’assaut. Je ne te laisse pas le temps, je t’invite, je t’emperle, je t’envoûte, je t’attends. J’ai tellement envie de toi.je t’envahis, je t’environne, je suis partout à la fois. Je suis de tous les … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes (6) – Le désir féminin/ Denise Miège

Le désir au féminin/ Patrick Chauvin – L’origine du monde


Une célébration du sexe féminin par une déclinaison personnelle de « l’origine du monde ». En préparation, une vidéo sur le thème « la femme est l’avenir de l’homme » Patrick Chauvin Merci beaucoup à Patrick Chauvin, pour le prêt de cette œuvre. J’adore son travail que j’aurai le plaisir d’évoquer plus longuement fin avril.

Printemps des poètes : le désir féminin (5) Thérèse Plantier


Parce que j’avais senti la première odeur de l’été j’avais cru que je vivrais mille ans auprès de toi mais j’étais en retard il aurait fallu prendre le train de tes yeux puis descendre à contre-voie parmi les bardanes et les orties violettes battre les buissons tambouriner dessus avec des paumes de laine cardée par … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes : le désir féminin (5) Thérèse Plantier

Le printemps des poètes/Le désir féminin Barbara Auzou


voici venue la vague intacte dans le temps arrêté et c’est comme la dernière épaule nue avant le visage sa main chaude soudain d’un soleil qui rompt tous ses cuivres prend un bleu de hauteur un parfum de vin des prés un à un écarte les nuages pour plonger vers son urgence dans la fervente … Poursuivre la lecture de Le printemps des poètes/Le désir féminin Barbara Auzou

Printemps des poètes : le désir féminin/ Caroline Dufour


Une image de mon désir  Pour Anna G. j’ai levé le store sans savoir à quoi ressemblerait le ciel – seulement qu’il serait là ensuite j’ai vu qu’il y avait toi qui me demandais un poème si je pouvais, sur le désir du coup il y a eu moi mon envie de te faire plaisir puis … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes : le désir féminin/ Caroline Dufour

Printemps des poètes : le désir féminin (4) Dominique Aury


Les fils qui m’ont attachée Sont plus fins que des cheveux Si la main les tire un peu Qui les a pris à poignée J’entends répondre sans voix La captive volontaire La muette la prisonnière Que je cache au fond de moi Son sang me brûle les veines Des épaules aux genoux Elle se tait … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes : le désir féminin (4) Dominique Aury

Le printemps des poètes : le désir féminin (3) Claudine Chonez


Cette heure L’heure des corps désentoilés et des os bleus traversés d’air l’heure où l’aisselle dore à peine où les bracelets se partagent la première lueur étonnée – merveille pavot des méfiances L’enfant cruel des points du jour rosit de sang de carrelage les fils nus du destin traînent de la veilleuse à l’étoile au … Poursuivre la lecture de Le printemps des poètes : le désir féminin (3) Claudine Chonez

Printemps des poètes : le désir féminin (2) Anna Akhmatova (1889-1966)


Mon ami, ne froisse pas ma lettre, Essaie de lire jusqu’à la fin. J’en ai assez d’être une inconnue, Une étrangère sur ton chemin. Ne fronce pas, furieux, tes sourcils, Je suis ta bien-aimée, tout entière – Pas une bergère, ni princesse, Et plus une nonne comme hier, En robe grise et si quotidienne, Sur … Poursuivre la lecture de Printemps des poètes : le désir féminin (2) Anna Akhmatova (1889-1966)

Parole d’autrice : Fanny Britt


« J’ai besoin de sentir que chaque pièce, chaque livre, chaque projet d’écriture, m’est essentiel ou m’est nécessaire. pas seulement à moi, mais me semble nécessaire ou fait de la lumière sur un propos qui me semble incontournable, ici et maintenant. J’ai vraiment besoin de sentir une assise, parfois morale, parfois politique, à la prise de … Poursuivre la lecture de Parole d’autrice : Fanny Britt