Mélancolie ouvrière – la belle figure de Lucie Baud, une des premières femmes syndicalistes françaises


Vendredi 10 juillet à 20h55 sur Arte. Téléfilm français de Gérard Mordillat (2018). Avec Virginie Ledoyen. 1h30. (Disponible en replay jusqu’au 11 août sur Arte.tv). Mélancolie ouvrière, Michelle Perrot, Le Seuil, 2014 J’ai regardé ce soir ce beau film de Gérard Mordillat adapté d’un livre de Michelle Perrot, « Mélancolie ouvrière » qui a tenté de retracer la … Poursuivre la lecture de Mélancolie ouvrière – la belle figure de Lucie Baud, une des premières femmes syndicalistes françaises

Dix Petites Anarchistes – Daniel de Roulet – « Ni Dieu, ni patron, ni mari »


Dix Petites Anarchistes – Daniel de Roulet – Ni Dieu, ni patron, ni mari Libretto – Editions Bûchet/Chastel, Libella, Paris, 2018 A l’instar des « Dix Petits Nègres » d’ Agatha Christie, nos Dix Petites Anarchistes, ouvrières horlogères, émigrant de Suisse à la fin du XIXe siècle vers la lointaine Patagonie pour y bâtir une société anarchiste, … Poursuivre la lecture de Dix Petites Anarchistes – Daniel de Roulet – « Ni Dieu, ni patron, ni mari »

T’es pas mon genre ! Ou un amour sans résistance, Gilles Rozier/ Gabriel Debray, Chantal Pétillot, et Xavier Béjat au Théâtre Le Local à Belleville


Au cœur de Belleville, dans ce quartier foisonnant et populaire, qui évoque Edith Piaf, Willy Ronis mais aussi les célèbres Triplettes, se niche un théâtre qui est un petit bijou ! Je refuse souvent des invitations ou des services de presse, par manque de temps mais ce partenariat avec le théâtre le Local a été une … Poursuivre la lecture de T’es pas mon genre ! Ou un amour sans résistance, Gilles Rozier/ Gabriel Debray, Chantal Pétillot, et Xavier Béjat au Théâtre Le Local à Belleville

Une nouvelle Miranda, libérée du patriarcat étouffant de « La tempête » de Shakespeare. A l’opéra…


Miranda, en latin, veut dire « celle qui doit être admirée ». A L’Opéra Comique, le semi-opéra (alternance du parlé et du chanté, genre populaire au XVIIe siècle) conçu par Katie Mitchell, Cordelia Lynn et Raphaël Pichon à partir d’œuvres de Shakespeare et Purcell (mais aussi de Matthew Locke, Orlando Gibbons, Jeremiah Clarke, et aussi Ann Boleyn…), … Poursuivre la lecture de Une nouvelle Miranda, libérée du patriarcat étouffant de « La tempête » de Shakespeare. A l’opéra…

Miranda, faible et fragile femme dans la Tempête de Shakespeare ?


Créateur :John William Waterhouse; Crédits :Sotheby’s « Vous parlez comme si Miranda n’était qu’une poupée de chiffon. Comme si elle était couchée, jambes écartées, affalée sur les meubles et totalment offerte avec, sur elle, une pancarte disant : « violez-moi ». mais ça ne se passerait pas ainsi. « Premièrement elle est forte. Elle n’a pas été engoncée dans des corsets ni … Poursuivre la lecture de Miranda, faible et fragile femme dans la Tempête de Shakespeare ?

Lady Chatterley D.H. Lawrence


H. Lawrence, Lady Chatterley, Le livre de poche n° 5398 , Editions des Deux-Rives (1955,1980), 384 pages Lady Chatterley ou L’amant de Lady Chatterley a fait date dans l’histoire de la littérature et dans la construction des personnages féminins par des auteurs. Lady Chatterley est devenue une héroïne, qui s’émancipe de son milieu et  brise … Poursuivre la lecture de Lady Chatterley D.H. Lawrence

La plus que vive extrait – Christian Bobin


Belle, oui, belle de cette beauté que donne à un visage de femme le grand air de la liberté, belle, gaie, douce,attentive, distraite, insouciante, fatiguée, légère, insupportable, adorable, désordonnée, riante, désespérée, charmante, songeuse, désordonnée encore et lente, très lente, et libre et belle comme la vie. Christian Bobin, La plus que vive.      

Brad Watson – Miss Jane/ Découverte Festival America 2018


« Miss Jane, c’est moi », a déclaré Brad Watson au Festival America. « Miss Jane » est un roman d’une grande délicatesse, d’une excessive pudeur, et pourtant d’une honnêteté remarquable. Car si Jane urine ou défèque dans ses jupes c’est avec la plus grande dignité. Victime de son « cloaque persistant ». Ce personnage lui a été inspiré par sa grand-tante … Poursuivre la lecture de Brad Watson – Miss Jane/ Découverte Festival America 2018

Une nouvelle héroïne de polar : Constance Kopp


  Les héroïnes de polar n’ont qu’à bien se tenir car une nouvelle venue pourrait bien les détrôner manu militari. Il s’agit de Constance Kopp, créée par l’américaine Amy Stewart (libraire de son étét), à partir d’un personnage ayant réellement existé. Elle est née à Brooklyn en 1878,  était assez grande pour une femme de … Poursuivre la lecture de Une nouvelle héroïne de polar : Constance Kopp

Portrait de femme – Madeleine – Pierre Lemaître, Couleurs de l’incendie


Les couleurs de l’incendie – Pierre Lemaître – 03 janvier 2018 Ce second volet de la trilogie inaugurée par « Au revoir là-haut », prix Goncourt 2013, fait la part belle aux femmes, et surtout à l’une d’entre elles, Madeleine, la fille de Marcel Péricourt dont les obsèques sont célébrées en ce mois de février 1927. Eduquée … Poursuivre la lecture de Portrait de femme – Madeleine – Pierre Lemaître, Couleurs de l’incendie

Tahar Ben Jelloun au salon du livre de Paris Mars 2017. L’écrivain et les femmes …


Dans son livre « Le terrorisme expliqué à nos enfants » Tahar Ben Jelloun tente d’expliquer  le rapport à la femme des extrémistes qui selon lui est « un problème de sexualité non résolu » et a pour conséquence d’empêcher la femme d’être libre, de la rendre invisible dans l’espace public sous quantité de voiles et de la cantonner à un statut … Poursuivre la lecture de Tahar Ben Jelloun au salon du livre de Paris Mars 2017. L’écrivain et les femmes …

David Ebershoff – Danish girl


Danish girl de David Ebershoff traduit de l’américain par Béatrice Commengé , 200, et 2001 pour la traduction française, Editions Stock Collection poche Libretto, n°401 Qu’est-ce qu’être un homme, ou une femme ? Pourquoi en certains êtres le sexe psychique ne correspond-il pas au sexe biologique ? Et pourquoi est-il si difficile parfois de respecter les limites … Poursuivre la lecture de David Ebershoff – Danish girl

Madame Bovary, rhabillée par Paul Emond, Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.. A voir si vous êtes près de Paris…


Il faut voir ce formidable spectacle, où le texte, adapté par Paul Emond révèle des aspects certainement insoupçonnés jusque là. La mise en scène instaure un décalage qui permet de souligner les ridicules ou les faiblesses des personnages, les contre-emploi sont également très réussis et on y croit complètement. L’humour est bien présent et fait … Poursuivre la lecture de Madame Bovary, rhabillée par Paul Emond, Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.. A voir si vous êtes près de Paris…

Vous voulez devenir noire vous aussi ? C’est ce que vous propose Tania de Montaigne – Noire La vie méconnue de Claudette Colwin


Tania de Montaigne – Noire – La vie méconnue de Claudette Colvin collection Nos héroïnes Grasset – Editions Grasset & Fasquelle 2015 Ce livre est passionnant, à la fois documentaire et fiction, il possède une forme profondément originale qui tient à l’écriture de Tania de Montaigne et à la construction de son récit. Livre qui … Poursuivre la lecture de Vous voulez devenir noire vous aussi ? C’est ce que vous propose Tania de Montaigne – Noire La vie méconnue de Claudette Colwin

Antigone – Sophocle/Ivo Van Hove


Cette pièce est jouée en anglais surtitrée en français.  Juliette Binoche (Antigone) apparaît, le vent s’engouffre dans sa tunique noire, et la lune incandescente éclaire la scène. Au centre d’un long plateau noir, dont les côtés recèlent des éléments qui pourraient faire penser à du mobilier de bureau (superbe exploitation à la fin de la … Poursuivre la lecture de Antigone – Sophocle/Ivo Van Hove

Les réécritures de Médée 9/11 : Medealand de Sara Stridsberg. Le féminin en exil…


Sara Stridsberg – Medealand – L’Arche – 2011 (2009 Sara Stridsberg) « Quand personne ne te voit, tu peux douter, t’effondrer. Mais tu dois apprendre à t’incliner devant le monde quand il te regarde. Personne n’y échappe. Aucune femme. Pas même toi, Médée » dit la mère de Médée qui apparaît dans une sorte de rêve alors … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée 9/11 : Medealand de Sara Stridsberg. Le féminin en exil…

Les réécritures de Médée 8/11 : L’Assassine Médée 99 de Yonnick Flot


Yonnick Flot L’Assassine Médée 99, Editions Proverbe, 1999 Cette Médée-là n’a a priori aucun lien de parenté avec La Médée antique, si l’on excepte quelques détails troublants. Tout d’abord, elle vit, ici en France, en 1999, dans le quartier des Batignolles à Paris. Elle est comédienne et va bientôt être jugée devant un tribunal : elle … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée 8/11 : L’Assassine Médée 99 de Yonnick Flot

Les réécritures de Médée (7/11)- Médée de Franca Rame et Dario Fo in « Récits de femmes et autres histoires »


Dario Fo (Prix Nobel de littérature 1997), Franca Rame, Médée in Récits de femmes et autres histoires Dans cette courte pièce, avec un angle de vue très féministe, le mythe de Médée est totalement déconstruit. Qu’est-ce qui est dit du statut de la femme à travers Médée ? Ce mythe a été écrit et réécrit jusqu’au … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (7/11)- Médée de Franca Rame et Dario Fo in « Récits de femmes et autres histoires »

Les réécritures de Médée (7) : Médée de Hans Henny Jahnn


Médée de Hans Henny Jahnn traduit par Huguette et René Radrizzani , José Corti , 1988 pour l’édition allemande, 1926 pour la première version, 1998 pour la présente traduction « Médée, c’est moi »[1] aurait pu dire Hans Jenny Jahnn qui se sentait lui-même « femme, marginal, barbare », et a pu « réinventer le mythe de l’intérieur »[2]. La nouveauté … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (7) : Médée de Hans Henny Jahnn

Les réécritures de Médée (6) – Médée Matériau de Heiner Müller


Médée Matériau in Germania, Mort à Berlin, 1985 pour la traduction française. traduit de l’allemand par Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger « Mes textes sont écrits souvent de telle manière que chaque phrase, ou une phrase sur deux, ne montre que la partie émergée de l’iceberg, et ce qu’il y a en dessous ne regarde personne. » … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (6) – Médée Matériau de Heiner Müller

Les réécritures de Médée (5) : Médée de Max Rouquette


Max Rouquette – Médée – traduit de l’occitan par Max Rouquette – Magnard 2008 Max Rouquette a vécu à Aniane, près d’Argelliers pendant une dizaine d’année comme médecin avant de se fixer définitivement à Montpellier où il prend sa retraite de médecin conseil en 1974. Ardant défenseur de la culture et de la langue occitanes, … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (5) : Médée de Max Rouquette

Les réécritures de Médée (4/11) – Médée de Jean Anouilh


Jean Anouilh – Médée – La petite vermillon – Editions la Table Ronde – 1947,1997 « Quelque chose bouge dans moi comme autrefois et c’est quelque chose qui dit non à eux là-bas, c’est quelque chose qui dit non au bonheur. » (cf p16) Cette réécriture de Médée a lieu en 1947, la guerre est finie mais … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (4/11) – Médée de Jean Anouilh

Les réécritures de Médée (3/11) : Médée de Corneille


Corneille – Médée, classiques et contemporains Magnard, texte intégral. Médée est la première tragédie écrite par Corneille et montée en 1635, sous le règne de Louis XIII et son implacable Richelieu. Dans son « Examen », rédigé en 1660, il établit la filiation de la pièce avec celle d’Euripide en grec, et celle de Sénèque … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (3/11) : Médée de Corneille

Les réécritures de Médée (2/11) : Euripide, « Médée »


Médée suivi des Troyennes Euripide 2002 (- 431 ?) Après le fabuleux voyage des Argonautes, Jason épouse Médée qui l’a aidé à conquérir la Toison d’or. Dix ans plus tard, à peu près, Jason répudie Médée et prend pour femme la fille du roi Créon. Profondément blessée, humiliée, Médée dresse un plan aussi machiavélique que … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (2/11) : Euripide, « Médée »

Les réécritures de Médée (1/11) : Médée endeuillée de Sylvain Grandhay


Médée endeuillée de Sylvain Grandhay, 2011, 80 pages, éditions du Panthéon Sylvain Grandhay revisite le mythe intemporel de Médée, magicienne de Colchide qui aide Jason et les Argonautes à conquérir la Toison d’Or. Femme étrangère, femme barbare, Jason l’épouse par gratitude et lui donne deux fils avant de la répudier pour épouser la fille de … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (1/11) : Médée endeuillée de Sylvain Grandhay

Masculin/féminin : une nouvelle définition – Bifteck de Martin Provost


On retrouve dans ce livre, un univers merveilleux, une sorte de réalisme mêlé de fantastique qui fait penser au courant littéraire latino-américain initié par Gabriel García Marquez, le réalisme magique « genre qui insère des éléments magiques et des événements surnaturels dans des situations se rattachant à un cadre historique et géographique avéré. » Ce courant littéraire … Poursuivre la lecture de Masculin/féminin : une nouvelle définition – Bifteck de Martin Provost

La porte des enfers- Laurent Gaudé /Renversement du personnage de la mère


Laurent Gaudé est un auteur toujours imprévisible. Aucun livre ne ressemble à un autre et dans ce livre-ci le personnage de la mère opère un renversement de la piéta, de la madone qui est particulièrement intéressant. Un couple uni éclate à la mort de leur enfant unique victime d’une balle perdue dans un règlement de … Poursuivre la lecture de La porte des enfers- Laurent Gaudé /Renversement du personnage de la mère

Capillaria ou le pays des femmes Frigyes Karinthy


Capillaria ou le pays des femmes de Frigyes Karinthy, Minos Editions de la Différence, traduit du hongrois par Véronique Charaire. Dessins de Stanislao Lepri Publié en Hongrie en 1926 Capillaria ou le pays des femmes, publié en 1926 est une utopie qui présente un renversement politique des rôles sociaux attribués aux hommes et aux femmes … Poursuivre la lecture de Capillaria ou le pays des femmes Frigyes Karinthy

Les femmes doivent choisir ! Veulent-elles de l’amour ou du pouvoir ? C’est la question que je pose aux femmes de mon siècle.


« Il faut dénoncer ouvertement la misère sexuelle de l’homme. Au cours de cette révolution, les femmes devront soutenir les hommes, lutter pour leur émancipation, pour la libération sexuelle masculine. Après la révolution du pain quotidien, celui du bonheur quotidien doit suivre. L’amour est un asservissement si l’un des partenaires opprime l’autre. Les femmes doivent choisir … Poursuivre la lecture de Les femmes doivent choisir ! Veulent-elles de l’amour ou du pouvoir ? C’est la question que je pose aux femmes de mon siècle.

Les femmes dans les romans : Le club des incorrigibles optimistes


  Jean-Michel Guenassia – Le Club des Incorrigibles Optimistes Le livre de poche – Editions Albin Michel 2009 Jean-Michel Guenassia est né en 1950. Après avoir été avocat puis scénariste et auteur dramatique, il se consacre en 2002 à l’écriture du Club des Incorrigibles Optimistes qui lui demandera six ans de travail. Cet article a … Poursuivre la lecture de Les femmes dans les romans : Le club des incorrigibles optimistes

La femme de hasard – Jonathan Coe


Jonathan Coe – La femme de hasard ( 1987), folio, Gallimard, 2007 pour la traduction française  Imaginez une vie où tout serait soumis au hasard ! Il n’y aurait plus de place pour l ‘élection ou la prédilection : vous choisiriez vos vêtements, votre nourriture ou vos amis au hasard qui les mettrait sur votre route. Et c’est … Poursuivre la lecture de La femme de hasard – Jonathan Coe

Les rêves des femmes : L’oratorio de Noël de Göran Tunström


Il faudrait pouvoir écouter ce roman comme une musique, entendre les voix qui le traversent comme autant de chants qui montent des profondeurs de l’être, voix d’hommes et de femmes qui se marient dans cet oratorio de Noël de Jean-Sébastien Bach. Göran Tunström disparu le 05 février 2 000 à l’âge de 62 ans mérite … Poursuivre la lecture de Les rêves des femmes : L’oratorio de Noël de Göran Tunström

La Voleuse de livres – Markus Zusak ou celle qui aimait les mots


Liesel Memingen parvient à échapper à la mort par trois fois. Cette particularité – cette chance ou ce hasard – lui a valu un intérêt particulier de la narratrice . Car celle qui raconte est la mort. Elle raconte le destin terrible et magnifique d’une petite fille allemande, voleuse de livres, dans l’Allemagne nazie. Les mots. … Poursuivre la lecture de La Voleuse de livres – Markus Zusak ou celle qui aimait les mots

Une maison de poupée Ibsen – La femme-objet


Une maison de poupée est un drame en trois actes écrit par Henrik Ibsen dans la collection Théâtre de poche du Livre de Poche en 1990 pour l’introduction et et la traduction de Marc Auchet, professeur au département d’études nordiques de l’Université Paris-Sorbonne (Paris IV). Il est l’auteur également d’études sur la civilisation et la … Poursuivre la lecture de Une maison de poupée Ibsen – La femme-objet

La délicatesse, une vertu féminine ?


La tradition et la culture ont longtemps prêté aux femmes d’innombrables qualités et vertus. Les vertus humaines se partagent entre vertus morales et vertus intellectuelles,  sortes de dispositions à agir. Il faut prendre le pli et le bon. Mais la philosophie, la théologie, les ont allègrement mêlées toutes et le sens commun en a élargi … Poursuivre la lecture de La délicatesse, une vertu féminine ?

Photo de groupe au bord du fleuve – Emmanuel Dongala / La voix des casseuses de pierres


Cogner, casser, frapper, marteler, pulvériser, inlassablement, des pierres dans une carrière au bord d’un fleuve africain pour gagner quelques sous, à peine de quoi survivre, à la merci d’un éclat dans l’œil, un doigt fracturé ou écrasé. Vie de misère, vie de femme… Mais d’autres choses moins friables que les pierres pourraient elles aussi voler … Poursuivre la lecture de Photo de groupe au bord du fleuve – Emmanuel Dongala / La voix des casseuses de pierres

La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne


Nathaniel Hawthorne – La lettre écarlate – Traduction de Marie Canavaggia –Gallimard 1954 pour la traduction française Dans l’Amérique puritaine de l’époque coloniale, il ne fait pas bon enfreindre l’un des dix commandements. Les dignitaires ecclésiastiques  règnent en despotes sur la petite communauté de protestants de Nouvelle-Angleterre et gouvernent d’une main de fer leurs ouailles. … Poursuivre la lecture de La lettre écarlate – Nathaniel Hawthorne

Nathaniel Hawthorne – une voix pour les femmes ?


« En vérité, la même sombre question lui montait souvent à l’esprit à propos de la race entière des femmes. Quelle est la vie qui vaille la peine d’être vécue même par la plus heureuse d’entre elles ? En ce qui concernait sa propre existence, Hester s’était depuis longtemps arrêtée à une réponse négative et avait … Poursuivre la lecture de Nathaniel Hawthorne – une voix pour les femmes ?

La garçonne de Victor Margueritte / Sulfureux ou avant-gardiste ?


Le roman « La garçonne » fut très célèbre en son temps, best-seller des Années Folles, sulfureux et provocateur pour certains, moderne et avant-gardiste pour d’autres,  il déclencha autant d’intérêt que d’indignation et valut à Victor Margueritte (1896-1946) d’être radié de la Légion d’honneur. Écrit en 1922, dans une société très imprégnée des valeurs morales héritées du … Poursuivre la lecture de La garçonne de Victor Margueritte / Sulfureux ou avant-gardiste ?

La voix d’Eilis – Brooklyn de Colm Tóibín


Brooklyn – Colm Tóibín , Robert Laffont 2011, collection 10/18 Traduit de l’anglais(Irlande) par Anna Gibson La voix d’Eilis Colm Tóibín nous raconte l’exil d’Eilis à New York dans les années 1950. L’Irlande a connu plusieurs vagues d’immigration successives : les premières étaient dues à la famine, les suivantes sont plutôt d’ordre économique. Comment faire lorsque … Poursuivre la lecture de La voix d’Eilis – Brooklyn de Colm Tóibín

Au bonheur des dames – Emile Zola


Le bonheur des dames s’inscrit dans la grande fresque naturaliste des Rougon-Macquart, histoire naturelle et sociale d’une famille sous le second empire. Il étudie scientifiquement une famille sur laquelle pèse l’hérédité et la folie. Et les milieux sociaux dans lesquels évolue ses membres.            Denise vient à Paris avec ses deux frères dont elle s’occupe … Poursuivre la lecture de Au bonheur des dames – Emile Zola

Effi Briest – Theodor Fontane


                  Le roman Effi Briest dépeint la condition des femmes dans la Prusse bourgeoise du XIXe siècle. Effi est un personnage complexe, à la fois victime d’un monde soumis aux lois des conventions morales, et à la faiblesse de son caractère et du manque de fermeté de ses valeurs. Le baron von Innstetten demande la … Poursuivre la lecture de Effi Briest – Theodor Fontane

Le chant à ma soeur – Yannis Ritsos


   Yannis Ritsos est né en Grèce, le 1er mai 1909, dans une famille de propriétaires terriens. Sa jeunesse est marquée par la ruine économique, des drames familiaux et de longs séjours en sanatorium. Proche du parti communiste grec, il associe la poésie à l’engagement politique et lie l’héritage du surréalisme aux forces vives de … Poursuivre la lecture de Le chant à ma soeur – Yannis Ritsos

L a religieuse Diderot/Nicloux


20 mars 2013 Réalisé par Guillaume Nicloux Avec Pauline Etienne, Isabelle Huppert, Louise Bourgoin Genre:Drame Nationalité: Français, allemand, belge Année de production : 2012 Le film :  « XVIIIe siècle. Suzanne, 16 ans, est contrainte par sa famille à rentrer dans les ordres, alors qu’elle aspire à  vivre dans « le monde ». Au couvent, elle est confrontée … Poursuivre la lecture de L a religieuse Diderot/Nicloux

Nana de Zola


Née en 1852  dans une famille ouvrière,  Nana est la fille de Gervaise et de Coupeau dont l’histoire est narrée dans L’Assomoir. Mère du petit Louiset à l’âge de 16 ans, elle ne peut subvenir à leurs besoins et se prostitue pour gagner un peu plus d’argent. Elle habite un appartement où son amant l’a … Poursuivre la lecture de Nana de Zola

Quatre jours en mars – Jens Christian Grøndahl


Jens Christian Grøndahl Quatre jours en mars – La voix d’Ingrid     Dreyer / traduit du danois par Alain Gnaedig, Gallimard 2011 pour la traduction française, collection folio n° 5494   L’auteur est né à Copenhague en 1959. Il a publié une dizaine de romans et est unanimement considéré comme l’un des meilleurs écrivains de sa génération. … Poursuivre la lecture de Quatre jours en mars – Jens Christian Grøndahl

Thérèse Desqueyroux Miller/Mauriac


             Le dernier film de Claude Miller est l’occasion de redécouvrir le roman de François Mauriac et cette bouleversante héroïne qu’est Thérèse Desqueyroux magnifiquement interprétée par Audrey Tautou. Le réalisateur a su filmer la solitude intérieure de cette femme enfermée à la fois dans son milieu, la bourgeoisie provinciale, son ignorance et tourmentée par … Poursuivre la lecture de Thérèse Desqueyroux Miller/Mauriac

La voix d’Hannah Musgrave – Russel Banks


  Qui est Hannah Musgrave, ce personnage qu’endosse Russel Banks ? Et quels risques peut-elle faire courir à son auteur ? Celui de sombrer sur le versant féminin de sa bisexualité psychique ? Ou cette manière de brouiller les genres, de parler au féminin, n’est-il qu’une tentative vouée à l’échec ? Hannah Musgrave n’est-elle qu’une femme fantasmée par un … Poursuivre la lecture de La voix d’Hannah Musgrave – Russel Banks