la vengeance secrète se Tilly Rosalie Ham / Kate Winslet

 

La Vengeance secrète de Tilly de Rosalie Ham, et paru le 07 septembre 2017 chez Pocket, traduit de l’anglais par Marianne VERON

 

Paru sous le titre « The dressmaker », le présent ouvrage est la réédition de la traduction française paru une première fois sous le titre « Haute couture ».

Kate Winslet, magnifique interprète, en a redessiné les contours de sa pulpeuse silhouette dans un film de Jocelyn Moohouse, baptisé du même nom, paru en 2015 et distribué par Netflix. Il me semble donc qu’il n’est pas sorti sur les écrans français.

1951, Tilly Dunnage débarque chez sa mère, folle, malade, dans l’outback australien. Quelques maisons dans un paysage semi-désertique, et une atmosphère lourde. Tilly se met à couper à coudre, avec rage, avec fièvre et provoque des bouleversements inédits dans ce milieu étriqué et bien-pensant dans lequel se cachent bien des secrets. Derrière les portes closes et les apparences savamment entretenues, règne parfois l’enfer. Telle cette femme que son mari drogue pour mieux la violer.

Tilly a été exilée, à dix ans, accusée de meurtre. Elle revient, jeune femme à la beauté étourdissante, pour se venger… Elle a appris l’art des étoffes, des drapés et des plissés. Elle peut rendre à chaque femme sa beauté, et aux hommes le désir. La couture est , chez elle, un art…

J’ai vu quelque part sur la toile ce livre classé dans la catégorie Romance, quelle méprise !  Ce livre est tout sauf une romance, et si vous regardez ensuite le film, vous pourrez en savourer toutes les subtilités.

Ce petit bourg isolé, loin de tout, est le théâtre des passions humaines, des veuleries, des violences silencieuses, et de l’injustice des Hommes.

Jusqu’à ce jour qui ressemblera pour eux à l’enfer…

 

La douleur de Marguerite Duras porté à l’écran !

Mal de pierres – Marion Cotillard /Nicole Garcia. Un ancrage spatio-temporel dans la France des années 50… Très loin de la Sardaigne de Milena Agus…

Danish girl – le film

Una adaptation du roman de Rachel Cusk- Arlington Park

la vie domestique

J’ai bien aimé cette adaptation du roman de Rachel Cusk. Transposé dans une banlieue cossue de la région parisienne, il reste fidèle à l’esprit du roman. Encore une fois, l’interprétation d’Emmanuelle Devos est tout à fait pertinente et le film est très cohérent.  La fin un peu abrupte est assez réussie car elle fonctionne comme une ouverture et un questionnement.

English: Emmanuelle Devos, at Cannes Film Fest...

English: Emmanuelle Devos, at Cannes Film Festival 2009, for film À l’origine. Français : Emmanuelle Devos, au Festival de Cannes 2009, pour la présentation du film À l’origine. (Photo credit: Wikipedia)

Le pitch : Juliette n’était pas sûre de vouloir venir habiter dans cette banlieue résidentielle de la région parisienne. Les femmes ici ont toutes la quarantaine, des enfants à élever, des maisons à entretenir et des maris qui rentrent tard le soir.
Elle est maintenant certaine de ne pas vouloir devenir comme elles.
Aujourd’hui, Juliette attend une réponse pour un poste important dans une maison d’édition.
Un poste qui forcément changerait sa vie de tous les jours.