Cinq à sept – Fanny Britt


Cinq à sept Fanny Britt- L’Instant scène – 2017 Cette pièce fait partie d’une trilogie, dont elle est le deuxième volet, composée de « Ils étaient quatre », de Mathieu Gosselin et Mani Soleymanlou, et close par « Huit » de Mani Soleymanlou. Trois comédiennes, Julie, Kathleen et Geneviève se livrent, sans tabous, le temps d’un cinq à sept. … Poursuivre la lecture de Cinq à sept – Fanny Britt

Nathalie Papin – Le pays de Rien/ Un écho au Rien d’aujourd’hui – D’ailleurs, le Rien deviendrait-il politiquement correct ?


Nathalie Papin – Le pays de Rien – L’école des loisirs, 2002 Marie Dilasser, dans une interview, confie que les contes de fée lui ont gâché son enfance, en lui faisant croire qu’elle était un monstre. Et à bien des égards, je suis d’accord avec elle. Les filles qui ont droit à l’amour, sont toujours … Poursuivre la lecture de Nathalie Papin – Le pays de Rien/ Un écho au Rien d’aujourd’hui – D’ailleurs, le Rien deviendrait-il politiquement correct ?

Romance Catherine Benhamou/ Grand Prix de Littérature Dramatique 2020


Romance Catherine Benhamou Koïnè Editions, 2019 – Grand Prix de Littérature Dramatique 2020 De ce texte dense, au bord du souffle, et dans lequel il faut d’abord s’immerger, trouver sa propre respiration, partiemment, qui convoque notre propre corps dans une lecture, où chaque nerf est une corde tendue prête à vibrer, chaque pouce de chair … Poursuivre la lecture de Romance Catherine Benhamou/ Grand Prix de Littérature Dramatique 2020

Catherine Benhamou – Ana ou la jeune fille intelligente


Catherine Benhamou Ana ou la jeune fille intelligente des femmes Antoinette Fouque, Paris, 2016 J’ai rencontré la belle écriture de Catherine Benhamou, lors d’un apéro littéraire organisé par une autre belle écrivante, Sarah Pèpe, à travers la lecture publique de « Nina et les managers », lecture vivante et jouée,  du texte qu’il m’avait fallu interroger et … Poursuivre la lecture de Catherine Benhamou – Ana ou la jeune fille intelligente

Le Faucon – Marie Laberge / Théâtre québécois


Le Faucon – Marie Laberge – Boréal – 1991 J’ai été transportée et bouleversée par ce texte. Il est rare qu’un texte dramaturgique soit aussi visuel et se prête à ce point à la représentation intérieure. Cela est dû certainement aux photos des comédiens, Jules Philipp et Denise Verville, dans la mise en scène de … Poursuivre la lecture de Le Faucon – Marie Laberge / Théâtre québécois

Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino


Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino Koïné éditions, 2012 J’ai rencontré cette œuvre dans des conditions très particulières : j’étais à Marseille et nous avions longé la mer avec ma fille pendant des kilomètres, nous émerveillant de la découverte de cette ville offerte à la Méditerranée, lorsque nous sommes arrivées devant le Mémorial des Rapatriés d’Algérie … Poursuivre la lecture de Les flèches perdues – Marie-Pierre Cattino

Litterama/ Les femmes en littérature : novembre, mois du texte dramatique en soutien aux théâtres, et aux librairies désormais fermées !


Je me demandais comment traverser ce mois de novembre, si gris et si triste lorsque j’ai reçu mon billet, par la poste, pour une future représentation théâtrale qui n’aura pas lieu. Je pensais à tous ceux dont la vie est bouleversée, si profondément, qu’elle les engage malgré eux sur des chemins creusés d’ornières et de … Poursuivre la lecture de Litterama/ Les femmes en littérature : novembre, mois du texte dramatique en soutien aux théâtres, et aux librairies désormais fermées !

 Le Secret des Conteuses de Martine Amsili -Théâtre Dejazet du 10 septembre au 12 octobre 2019


Du 10 Septembre au 12 Octobre 2019 Du mardi au samedi à 20 h30. Matinée  samedi à 16 h. Au théâtre Déjazet  (75003)  Le Secret des Conteuses est une comédie sur fond d’histoire de France et de Roi Soleil. Nous sommes chez Ninon de Lenclos, courtisane, sublime, spirituelle, piquante, en compagnie de la grande Epistolière … Poursuivre la lecture de  Le Secret des Conteuses de Martine Amsili -Théâtre Dejazet du 10 septembre au 12 octobre 2019

« Logiquimperturbabledufou » de Zabou Breitman /A voir absolument au théâtre du Rond-Point, Paris 8e


« J’avais commencé il y a dix ans à saisir des presque riens, des petites choses, « Le petit chien de Monsieur Bergeret ne regardait jamais le bleu du ciel incomestible. » C’est une phrase rtrouvée chez Anatole France. le spectacle se jourait sur des tapis roulants, on marchait sur place, on courait dssans avancer. Ce sont des … Poursuivre la lecture de « Logiquimperturbabledufou » de Zabou Breitman /A voir absolument au théâtre du Rond-Point, Paris 8e

du 24 au 27 avril – PRESQU’ILLES CABARET SUR LA FÉMINISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE du 24 avril au 27 avril 2019


Théâtre de la Reine Blanche La Reine Blanche est un lieu de culture indépendant, une scène des arts et des sciences située au nord de Paris. Sarah Pèpe, autrice talentueuse, passionnée et engagée propose un texte inédit sur la féminisation de la langue française. Cabaret sur la féminisation de la langue française Elle prend la parole et se … Poursuivre la lecture de du 24 au 27 avril – PRESQU’ILLES CABARET SUR LA FÉMINISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE du 24 avril au 27 avril 2019

Grand Prix de littérature dramatique 2017 – L’Odeur des arbres de Koffi Kwahulé/Les Discours de Rosemarie de Dominique Richard


• L’Odeur des arbres de Koffi Kwahulé, Éditions Théâtrales Présentation de l’éditeur : Dans L’Odeur des arbres, on assiste au retour d’une femme dans sa ville natale, en Afrique, après plusieurs années d’absence. Elle revient, mue par la nécessité de connaître les circonstances de la mort de son père. Mais sa fratrie, comme cette terre d’enfance, s’est modernisée … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2017 – L’Odeur des arbres de Koffi Kwahulé/Les Discours de Rosemarie de Dominique Richard

De quoi l’enfer est-il pavé ? Sarah Pèpe


Sarah Pèpe – Les pavés de l’enfer – Théâtre contemporain L’OEIL DU PRINCE – 2018 J’avais découvert Sarah Pèpe, avec « La ligne », et je parcours depuis son œuvre dramatique avec bonheur. Une œuvre engagée, qui tente de penser le monde, les rapports sociaux, de pouvoir, de domination et de soumission, mais aussi la part inaliénable … Poursuivre la lecture de De quoi l’enfer est-il pavé ? Sarah Pèpe

« La Rabbia », texte de Christian Bach mis en espace par Pauline Rousseau le 19 février à 15H et 19H au Grand Parquet.


 La mise en espace du texte de Christian Bach  » La Rabbia », éditeur fondateur des éditions Koine,  texte  lauréat de l’édition 2017-2018 du concours d’écriture DE L’ENCRE SUR LE FEU  par Pauline Rousseau (L’Inverso-Collectif) aura lieu le 19 février à 15h et à 19h au Grand Parquet. et Le jour où les poules sont devenues bleues de Damien Dutrait par la compagnie … Poursuivre la lecture de « La Rabbia », texte de Christian Bach mis en espace par Pauline Rousseau le 19 février à 15H et 19H au Grand Parquet.

Svetlana Alexievitch, mise en voix, mise en scène


Svetlana Alexievitch, prix Nobel de littérature en 2015, pour « son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque » a créé une oeuvre polyphonique, tissée de témoignages, qui se prête magnifiquement à la scène. Ainsi ces entretiens de femmes soldats de l’Armée rouge durant la Seconde Guerre mondiale ( « La guerre n’a pas un visage … Poursuivre la lecture de Svetlana Alexievitch, mise en voix, mise en scène

Grand Prix de littérature dramatique 2016 FINIR EN BEAUTÉ de Mohamed El Khatib/ Léonie et Noélie – Nathalie Papin


FINIR EN BEAUTÉ de Mohamed El Khatib, Solitaires intempestifs Mohamed El Khatib n’a de cesse de mener une enquête sur la langue, à partir de la sienne, sa langue maternelle, l’arabe. il explore les trous de la langue, les mots où les mots français viennent remplacer les mots arabes, les moments où la langue arabe fait … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2016 FINIR EN BEAUTÉ de Mohamed El Khatib/ Léonie et Noélie – Nathalie Papin

Art de Yasmina Reza / Berling, Darroussin, Fromager – Patrice Kerbrat


« Ils sont trois amis. Ils se nomment : Marc, Serge et Yvan. Ils sont amis depuis trente ans jusqu’au jour où Serge achète un tableau entièrement blanc (si on cligne les yeux, on peut apercevoir de fins liserés blancs transversaux…). Serge présente à Marc son acquisition. Marc contemple l’oeuvre et s’enquiert de son prix. Cette scène anodine est le … Poursuivre la lecture de Art de Yasmina Reza / Berling, Darroussin, Fromager – Patrice Kerbrat

Grand Prix de littérature dramatique 2013 – Alexandra Badea Pulvérisés


« Pulvérisés » d’Alexandra Badea, l’Arche éditeur Présentation de l’éditeur Quatre métiers, quatre villes : Shanghai, Dakar, Lyon, Bucarest. La vie en entreprise aux quatre coins du monde. Une ouvrière chinoise raconte ce qu’elle subit chaque jour à l’usine : l’humiliation quotidienne. Au même moment, un superviseur de plateau sénégalais dénonce la cruauté dont peut faire preuve … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2013 – Alexandra Badea Pulvérisés

J’ai vu, j’ai aimé : Mémoire de fille – Annie Ernaux, Cécile Backès / Subtil dialogue entre le théâtre et la littérature


Mémoire de fille – Annie Ernaux, Cécile Backès Sur scène, un chœur, trois femmes, deux hommes, qui initient la narration. Ce qui va nous être joué et narré est l’événement qui a marqué les dix-huit ans, en 1958, d’Annie Ernaux, sa nuit d’amour avec un homme, dans laquelle elle s’éprend, mais devient pour les autres … Poursuivre la lecture de J’ai vu, j’ai aimé : Mémoire de fille – Annie Ernaux, Cécile Backès / Subtil dialogue entre le théâtre et la littérature

Mémoire de fille – Annie Ernaux/Cécile Bakhès – Théâtre de Sartrouville


Le monde du théâtre est un monde assurément difficile pour les femmes. Je ne parlerai pas des différentes statistiques de l’Observatoire des Inégalités qui en permettent le constat. Or voici une autrice, une metteuse en scène, et une distribution à parité qui mettront peut-être à mal ces statistiques. Souhaitons que ce monde s’ouvre davantage aux … Poursuivre la lecture de Mémoire de fille – Annie Ernaux/Cécile Bakhès – Théâtre de Sartrouville

La princesse de Clèves, dîner-théâtre au Théâtre de Montansier décembre 2018


 « La magnificence et la galanterie n’ont jamais paru en France avec tant d’éclat. Jamais cour n’a eu autant de belles personnes ni d’hommes admirablement bien faits. Le goût que le roi François Ier avait pour la poésie et pour les lettres régnait encore en France, et le roi, son fils Henri II, bonsoir votre majesté, comme … Poursuivre la lecture de La princesse de Clèves, dîner-théâtre au Théâtre de Montansier décembre 2018

Grand Prix de littérature dramatique 2012- Claudine Galea Au bord


Claudine Galea, lauréate du Grand Prix de Littérature Dramatique 2011 pour Au bord (Editions Espace 34) Présentation de l’éditeur « Ecrit à partir de la célèbre photographie de la soldate tenant en laisse un prisonnier à Guantanamo, Au bord mêle l’intime et le politique pour interroger l’humain. C’est un texte inclassable dont la force, évidente, hante. « J’ai écrit Au bord en 2005.J’en … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2012- Claudine Galea Au bord

Grand Prix de littérature dramatique 2010- Identité de Gérard Watkins


Identité de Gérard Watkins, Voix navigables « Marion Klein et André Klein forment un couple de jeunes européens. Ils ont fait des études, ne travaillent plus, et vivent dans une certaine précarité. Marion Klein a perdu son appétit, et n’arrive plus à manger. André Klein lit sur l’étiquette d’une bouteille de vin qu’ils peuvent gagner de l’argent … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2010- Identité de Gérard Watkins

Grand Prix de littérature dramatique 2009/ La conférence de Christophe Pellet


La Conférence de Christophe Pellet, L’Arche Éditeur Présentation de l’éditeur »La Conférence, long monologue d’un personnage à la verve bernhardienne. Cet homme au verbiage illuminé s’en prend au système culturel français. Tel Don Quichotte il s’enflamme et se lance dans un combat perdu d’avance, non contre des moulins à vent et des chimères mais à l’inverse, contre … Poursuivre la lecture de Grand Prix de littérature dramatique 2009/ La conférence de Christophe Pellet

Vous pensiez qu’il n’y avait aucune femme dramaturge avant le XIXe siècle ? Que nenni…


« Pour la première fois en France, une anthologie réunit une cinquantaine de pièces écrites par des femmes dramaturges entre le XVIe et le début du XIXe siècle… Enfin, toute l’énergie rassemblée par les chercheuses et les féministes de tous les continents portent enfin leurs fruits. Les auteures effacées des Histoires littéraires et des anthologies vont enfin pouvoir … Poursuivre la lecture de Vous pensiez qu’il n’y avait aucune femme dramaturge avant le XIXe siècle ? Que nenni…

La nostalgie des blattes, un trio de feu avec Catherine Hiegel, Pierre Notte  et Tania Torrens 


Deux monstres sacrés, deux comédiennes dont la présence fait vivre, frémir et haleter le plateau. Oui, tout est chamboulé, les lumières, même le rideau qui pourrait en trembler et un souffle gagne la salle, ravit les spectateurs. Elles sont deux femmes. Belles et souveraines, habitées par le temps qui passe, qui a passé, et qui … Poursuivre la lecture de La nostalgie des blattes, un trio de feu avec Catherine Hiegel, Pierre Notte  et Tania Torrens 

Grands Prix de littérature dramatique et de Littérature dramatique Jeunesse 2017


Je n’en avais pas parlé, donc voici le planning : – 17 mars : les éditeurs envoient leur choix d’ouvrages à ARTCENA – 12 juin : 1er tour de délibération du jury – 11 septembre : 2e tour de délibération et annonce publique des 8 ouvrages finalistes – 9 octobre : 3e tour de délibération … Poursuivre la lecture de Grands Prix de littérature dramatique et de Littérature dramatique Jeunesse 2017

Une chambre en Inde – une création collective du Théâtre du Soleil jusqu’au 2 juillet 2017 à la cartoucherie de Vincennes.


Une chambre en Inde – une création collective du Théâtre du Soleil, dirigée par Ariane Mnouchkine, musique de Jean-Jacques Lemêtre, en harmonie avec Hélène Cixous, avec la participation exceptionnelle de Kalaimamani Purisai Kannappa Sambandan Thambiran, Représentations du mercredi au vendredi à 19h30, le samedi à 16h, le dimanche à 13h30, Durée du spectacle 3h30 + entracte de … Poursuivre la lecture de Une chambre en Inde – une création collective du Théâtre du Soleil jusqu’au 2 juillet 2017 à la cartoucherie de Vincennes.

Miroir d’Elles


  A voir au Théâtre du Marais, du 1er au 31 octobre, d’après des textes de Franca Rame et Dario Fo (Prix Nobel de littérature), Jean-Gabriel Nordmann, Gérard Levoyer, Lise Martin, Guy Foissy, Xavier Durringer (D’ailleurs en parlant de Xavier Durringer, si vous n’êtes pas encore allés voir « Acting » avec Nils Arestrup et Kad Merad, … Poursuivre la lecture de Miroir d’Elles

Cut d’Emmanuelle Marie / Festival d’Avignon


J’ai vu cette pièce dans le cadre du off d’Avignon, et si vous y êtes cette  semaine, je vous la recommande. Elle voyage aussi, et peut donc se jouer près de chez vous. Elle existe en plusieurs versions : sous forme de lecture spectacle, trois voix, trois pupitres, un accordéon et également dans le cadre d’un … Poursuivre la lecture de Cut d’Emmanuelle Marie / Festival d’Avignon

« Elle » suivie de « Tirée au cordeau » de Marie-Pierre Cattino


Je n’ai malheureusement pas pu voir cette pièce à Avignon, mais elle semble tout à fait digne d’intérêt. Sa pièce Elle (Editions Avant-scène – Quatre-Vents) est actuellement à l’affiche au Festival Off à Avignon au Théâtre de la Bourse du travail -CGT 8, rue Campane à 16 h 40. « Elle » est partie en claquant la porte il y a une … Poursuivre la lecture de « Elle » suivie de « Tirée au cordeau » de Marie-Pierre Cattino

Qui a peur de Virginia Woolf d’Edward Albee, mise en scène d’Alain Françon avec Dominique Valadié et Wladimir Yordanoff


Une scène de ménage cruelle et oppressante qui durera de 2h du matin jusqu’à l’aube. Après une soirée bien arrosée, déjà bien éméchés, Martha et Georges, mariés depuis vingt ans, reçoivent un jeune couple de leur connaissance. Derrière l’apparence bien lisse d’un couple d’universitaires bourgeois, se cachent deux êtres à vif, blessés, désabusés qui pour … Poursuivre la lecture de Qui a peur de Virginia Woolf d’Edward Albee, mise en scène d’Alain Françon avec Dominique Valadié et Wladimir Yordanoff

Nathalie Akoun Une histoire de clés – Une Médée moderne


« Une femme se retrouve seule à élever ses enfants, car son mari s’est enfui du cocon familial. Perdue, dépassée par les événements de sa propre vie, elle dérape, un jour. Accusée de laxisme pour n’avoir pas fermé à clé la porte de chez elle un soir, elle est jugée responsable des agissements de son fils, … Poursuivre la lecture de Nathalie Akoun Une histoire de clés – Une Médée moderne

Madame Bovary, rhabillée par Paul Emond, Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.. A voir si vous êtes près de Paris…


Il faut voir ce formidable spectacle, où le texte, adapté par Paul Emond révèle des aspects certainement insoupçonnés jusque là. La mise en scène instaure un décalage qui permet de souligner les ridicules ou les faiblesses des personnages, les contre-emploi sont également très réussis et on y croit complètement. L’humour est bien présent et fait … Poursuivre la lecture de Madame Bovary, rhabillée par Paul Emond, Sandrine Molaro et Gilles-Vincent Kapps.. A voir si vous êtes près de Paris…

Festival d’Avignon off 2015 – Du domaine des murmures avec Leopoldine Hummel – compagnie La Caravelle DPI


Du domaine des murmures (Goncourt des lycéens 2011) – Programme du OFF 2015 – Avignon Festival & Compagnies – Théâtre des Halles, salle de la Chapelle. « 1187, le Moyen Âge. Franche Comté, le domaine des Murmures. Le châtelain impose à sa fille unique,« Lothaire-le-brutal ». Esclarmonde, 15 ans, refuse le mariage. Le jour de la … Poursuivre la lecture de Festival d’Avignon off 2015 – Du domaine des murmures avec Leopoldine Hummel – compagnie La Caravelle DPI

Antigone – Sophocle/Ivo Van Hove


Cette pièce est jouée en anglais surtitrée en français.  Juliette Binoche (Antigone) apparaît, le vent s’engouffre dans sa tunique noire, et la lune incandescente éclaire la scène. Au centre d’un long plateau noir, dont les côtés recèlent des éléments qui pourraient faire penser à du mobilier de bureau (superbe exploitation à la fin de la … Poursuivre la lecture de Antigone – Sophocle/Ivo Van Hove

La Pluie d’été – Marguerite Duras/Sylvain Maurice au CDN de Sartrouville


La pluie d’été mise en scène par Sylvian Maurice Avec Nicolas cartier, Pierre-Yves Chapalain, Philippe Duclos, Julie Lesgages, Philippe Smith, Catherine Vinatier Collaboration à la mise en scène, Nicolas Laurent, scénographie et costumes, Maria La Rocca, assistée de Jules Infante, lumière de Marion Hewlett, son de Jean de Almeida, construction décor du Bureau d’Etudes Spatiales, … Poursuivre la lecture de La Pluie d’été – Marguerite Duras/Sylvain Maurice au CDN de Sartrouville

Les réécritures de Médée 9/11 : Medealand de Sara Stridsberg. Le féminin en exil…


Sara Stridsberg – Medealand – L’Arche – 2011 (2009 Sara Stridsberg) « Quand personne ne te voit, tu peux douter, t’effondrer. Mais tu dois apprendre à t’incliner devant le monde quand il te regarde. Personne n’y échappe. Aucune femme. Pas même toi, Médée » dit la mère de Médée qui apparaît dans une sorte de rêve alors … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée 9/11 : Medealand de Sara Stridsberg. Le féminin en exil…

Les réécritures de Médée 8/11 : L’Assassine Médée 99 de Yonnick Flot


Yonnick Flot L’Assassine Médée 99, Editions Proverbe, 1999 Cette Médée-là n’a a priori aucun lien de parenté avec La Médée antique, si l’on excepte quelques détails troublants. Tout d’abord, elle vit, ici en France, en 1999, dans le quartier des Batignolles à Paris. Elle est comédienne et va bientôt être jugée devant un tribunal : elle … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée 8/11 : L’Assassine Médée 99 de Yonnick Flot

Les réécritures de Médée (7/11)- Médée de Franca Rame et Dario Fo in « Récits de femmes et autres histoires »


Dario Fo (Prix Nobel de littérature 1997), Franca Rame, Médée in Récits de femmes et autres histoires Dans cette courte pièce, avec un angle de vue très féministe, le mythe de Médée est totalement déconstruit. Qu’est-ce qui est dit du statut de la femme à travers Médée ? Ce mythe a été écrit et réécrit jusqu’au … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (7/11)- Médée de Franca Rame et Dario Fo in « Récits de femmes et autres histoires »

Les réécritures de Médée (7) : Médée de Hans Henny Jahnn


Médée de Hans Henny Jahnn traduit par Huguette et René Radrizzani , José Corti , 1988 pour l’édition allemande, 1926 pour la première version, 1998 pour la présente traduction « Médée, c’est moi »[1] aurait pu dire Hans Jenny Jahnn qui se sentait lui-même « femme, marginal, barbare », et a pu « réinventer le mythe de l’intérieur »[2]. La nouveauté … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (7) : Médée de Hans Henny Jahnn

Les réécritures de Médée (6) – Médée Matériau de Heiner Müller


Médée Matériau in Germania, Mort à Berlin, 1985 pour la traduction française. traduit de l’allemand par Jean Jourdheuil et Heinz Schwarzinger « Mes textes sont écrits souvent de telle manière que chaque phrase, ou une phrase sur deux, ne montre que la partie émergée de l’iceberg, et ce qu’il y a en dessous ne regarde personne. » … Poursuivre la lecture de Les réécritures de Médée (6) – Médée Matériau de Heiner Müller