Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux/ Ou l’utopie du bonheur

Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux (The lovers, 2010) –  pour la traduction française, Adèle Carasso, Albin Michel , 2011

Yvonne, veuve depuis peu, accepte l’invitation de ses enfants à les rejoindre  pour une croisière en Méditerranée.  Auparavant, elle passera une semaine seule à Datça, sur la côte turque, où elle avait séjourné avec son mari pour leur lune de miel.

Ce séjour ravive en elle le souvenir des jours heureux, désormais enfuis. Son séjour sera jalonnée de rencontres, notamment celle d’un petit garçon pêcheur de coquillages…

J’avais acheté ce livre lors d’un des derniers Festival America, un peu au hasard, sans connaître ni l’autrice, ni son œuvre.

Ce roman est déconcertant à plusieurs égards. Peut-être le foisonnement des questions qui l’habitent instaure-t-il une fome digressive dans le récit qui le rend un peu bancale ou un peu étrange.

Finalement, se souvenir des jours heureux pourrait être vain, le bonheur étant une utopie rarement atteinte. Certes, Yvonne a aimé son mari mais les tensions dans leur couple, les non-dits, leurs échanges conflictuels à propos de leur fille rebelle et fragile, mais aussi de leur fils, ont-ils altéré profondément leur mariage.

De même Datça, sorte de paradis perdu, se révèle-t-il le lieu de toutes les contradictions entre l’orient et l’occident. Ce qu’elle avait ignoré à l’époque, les rapports économiques, de domination, une forme d’exploitation à travers le tourisme, la pauvreté, soudain parviennent à sa conscience. Elle se heurte à l’animosité de certains turcs et finit par prendre conscience d’une forme d’arrogance de cet occident qu’elle représente.

« Vous les Américains. Vous pensez toujours que tout est lié à vous. Que tout – bon ou mauvais – vient de vous. »

Ce voyage est un voyage initiatique dans lequel elle va finir par se trouver elle-même, loin des clichés, avec sa part de solitude mais peut-être un peu plus libre qu’avant.

Une lecture agréable mais sans plus.

Publié par

Anna G

Litterama - Ecrits de femme

3 réflexions au sujet de « Vendela Vida – Se souvenir des jours heureux/ Ou l’utopie du bonheur »

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.