Litterama, les femmes en littérature

En librairie le 10 octobre, la suite de « La servante écarlate » traduite en français. Un démenti à la série télévisée ?

Une alternative à la série télévisée dont les saisons se suivent et se ressemblent : violentes et insupportables parfois. Géniales aussi le plus souvent. D’ailleurs je viens d’apprendre que ce livre va également faire l’objet d’une série télévisée.

« Le chef-d’oeuvre dystopique de Margaret Atwood, La Servante écarlate, est devenu un classique contemporain… auquel elle offre aujourd’hui une spectaculaire conclusion dans cette suite éblouissante.

Quinze ans après les événements de La Servante écarlate, le régime théocratique de la République de Galaad a toujours la mainmise sur le pouvoir, mais des signes ne trompent pas : il est en train de pourrir de l’intérieur.
À cet instant crucial, les vies de trois femmes radicalement différentes convergent, avec des conséquences potentiellement explosives. Deux d’entre elles ont grandi de part et d’autre de la frontière : l’une à Galaad, comme la fille privilégiée d’un Commandant de haut rang, et l’autre au Canada, où elle participe à des manifestations contre Galaad tout en suivant sur le petit écran les horreurs dont le régime se rend coupable. Aux voix de ces deux jeunes femmes appartenant à la première génération à avoir grandi sous cet ordre nouveau se mêle une troisième, celle d’un des bourreaux du régime, dont le pouvoir repose sur les secrets qu’elle a recueillis sans scrupules pour un usage impitoyable. Et ce sont ces secrets depuis longtemps enfouis qui vont réunir ces trois femmes, forçant chacune à s’accepter et à accepter de défendre ses convictions profondes. En dévoilant l’histoire des femmes des Testaments, Margaret Atwood nous donne à voir les rouages internes de Galaad dans un savant mélange de suspense haletant, de vivacité d’esprit et de virtuosité créatrice. »

14 Commentaires

  1. Oh oh ! Intéressant. Étonnamment, je n’avais pas été subjuguée par le roman de Margaret Atwood, freinée par une écriture un peu froide à mon gré. Cependant, j’avoue que la série me fascine, même s’il ne se passe pas grand-chose dans beaucoup d’épisodes, je la suis avec intérêt.

    J'aime

    • Oui, géniales le plus souvent mais parfois un peu « too much », un peu racoleuse aussi pour attirer un public avide de sensations fortes. Moi aussi, je la suis avec plaisir, parfois je trouve la violence inutile cependant, voilà c’est ma petite critique. Je pense que Margaret Atwood va offrir un contrepoint à cet excès mais je me trompe peut-être.

      Aimé par 1 personne

  2. keisha41

    En attendant ces Testaments, j’ai relu La servante écarlate . Très bien, ce roman, même si on n’a pas toutes les réponses.
    Je me suis renseignée sur la série, et j’ai l’impression que ce n’est pas du tout le roman, on a ajouté des péripéties (forcément ,sinon personne n’aurait accroché)

    Aimé par 2 personnes

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :