Litterama, les femmes en littérature

Paroles de femme : Médée (3)

« Ce que tu dis des hommes

ne vaut pas pour toi; mais cela accable

deux, trois fois plus une femme

qui a dû accoucher. Elle vieillit avant l’heure,

et ensevelit le sang de son corps, pour qu’éclate

le rire des enfants. A ses seins

les innocents boivent, afin qu’un futur,

un devenir s’accomplisse; une vie

périlleuse, et la déchéance de l’éternelle beauté. »

in » Médée » Hans Henny Jahnn

https://cmontagne.files.wordpress.com/2011/09/medee.jpg?w=324&h=325

2 Commentaires

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :