Le livre de Dina – Herbjørg Wassmo Une serial-killeuse venue du froid ?

 

Herbjørg Wassmo – Le livre de Dina 10/18 Editions Gaïa 1994 (en langue originale 1989). D’abord parus en trois tomes , Les limons vides (tome 1), Les vivants aussi (tome 2), Mon bien-aimé est à moi (t.3)

Traduit du norvégien par Luce Hinsch

En ce XIXe siècle qui n’est pas tendre pour les femmes, pas plus en ces pays nordiques qu’en des contrées plus méridionales, s’émanciper peut-être l’œuvre de toute une vie.

Quelques femmes d’exception, au tempérament d’acier, aiguillonnées par une puissante rage de vivre, purent en partie briser la loi d’airain qui les tenaient enchaînées à leur foyer et à leurs tâches domestiques. Dina est de celles-là …

En ce dix-neuvième siècle traversé par de grands bouleversements, Reinsnes, dans le Nordland, battue par la mer et les vents, abrite comme partout ailleurs les bonheurs et les drames de ses habitants. Dina, petite fille solitaire et sauvage, a provoqué accidentellement la mort de sa mère. Rejetée par son père elle se réfugie dans la musique ; son tuteur, violoncelliste, lui communique la passion de son instrument et lui apprend à domestiquer ses tourments intérieurs. Blessée, révoltée, elle va refuser de se plier aux règles dictées aux femmes par son époque. Servie par sa beauté, son caractère indomptable, et sa sensualité, elle va utiliser les hommes et  leur pouvoir pour parvenir à se libérer.

Mais la souffrance de Dana ne s’apaise pas, et sa peur d’être abandonnée, sa soif inextinguible d’être aimée, va provoquer une terrible tragédie.

Ce sont nos blessures qui blessent les autres, et qui provoquent parfois des catastrophes en chaîne. Les souffrances tues mais toujours vivantes, les blessures non cicatrisées, sont comme des bombes à retardement. L’histoire de Dana, est l’histoire d’une très longue résilience, qui ne ménage pas les surprises et les rebondissements orchestrés de main de maître par Herbjørg Wassmo.

Cette formidable saga se poursuit par Fils de la providence, en deux tomes, puis s’achève avec la trilogie « L’héritage de Karna » (Mon péché n’appartient qu’à moi, Le Pire des silences, Les Femmes si belles).

Le livre de Dina a été porté à l’écran par le metteur en scène danois Ole Bornedal avec Gérard Depardieu, Maria Bonnevie et pernilla August dans les rôles prinicpaux.L’auteure a déjà publié , la trilogie de « Tora » (la Véranda aveugle, La chambre silencieuse, Ciekl cruel), La Fugitive, Un verre de lait, s’il vous plaît, Cent ans, Ces instants-là.

L’auteure est née en Norvège en 1942, et vit à Hihnöy, une petite île située au nord du cercle polaire. Elle a commencé par être institutrice.

 

6 réflexions sur “Le livre de Dina – Herbjørg Wassmo Une serial-killeuse venue du froid ?

  1. Je ne savais pas que cette trilogie avait été adaptée en film. Je crois que je n’ai pas encore lu la suite, ça me laisse encore des Herbjörg Wassmö à lire, j’adore cette romancière.

    J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s