Kazuo Ishiguro Nocturnes

Kazuo ISHIGURO, Nocturnes - littexpress

Kazuo Ishiguro, parolier de Stacey Kent, est  mélomane passionné. Dans son livre, « Nocturnes », qui est un recueil de cinq nouvelles, la musique est le fil conducteur qui lie ces histoires entre elles. Quintette, pour certains critiques, symphonie en cinq variations dur le même thème, les critiques se sont attachés à voir dans ce recueil une structure musicale.

Nocturnes de Chopin, tout d’abord, par leur aspect mélancolique, et par leur brièveté et les thèmes chers au romantisme, le temps qui passe, l’amour. Et une forme plus moderne, le jazz des vieux standards , des chanteurs de jazz, pour tordre le cou au romantisme. En effet, ces cinq nouvelles sont à la fois cruelles et drôles, et véhiculent un humour féroce. Les héros sont plutôt des anti-héros, des losers, qui se trouvent à ce point de leur existence, la quarantaine passée pour beaucoup d’entre eux, où l’on perd ses illusions, et où l’on fait le constat amer qu’il y a peut-être des rêves que l’on ne réalisera jamais. Ceci dit, on ne saura pas, au lecteur d’imaginer, chaque nouvelle se finit par un point d’orgue, note tenue aussi longtemps que le lecteur le voudra bien, que la vie le permettra. Il y a toujours un espoir.

 

Un petit bijou, une merveille…

 

5 réflexions sur “Kazuo Ishiguro Nocturnes

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s