Autrice italienne : Caterina di Siena (Catherine de Sienne) (1347- 1380)

Catherine de Sienne, Caterina Bencasa (dite) (1347- 1380)

Fille d’un riche teinturier de Sienne, elle se révéla, dès sa jeunesse, éprise de vie mystique, et devint célèbre pour ses extases.

Elle fait partie des quatre femmes ayant été faites docteur de l’Eglise.

Elle a résisté à ses parents qui voulaient la marier et entra vers 1363, dans l’ordre des sœurs de la pénitence de Saint Dominique, où elle vécut de nombreuses années, supportant les mortifications les plus sévères (elle fut marquée de stigmates). Les autorité écclésiastiques chargèrent  un conseil spirituel, Raymond de Capoue de la suveiller .
A partir de 1375, elle mena une vie publique importante : elle contribua au retour des papes d’Avignon à Rome. Elle conseilla Urbain VI mais ne peut empêcher le Grand Schisme en 1378. Elle tenta de reconstituer l’unité de la chrétienté pour lutter contre l’Islam.Trois cent quatre-vint-huit de ses lettres sont parvenues jusqu’à nous et elle a également laissé un Dialogue sur la doctrine divine. Elle a été proclamée patronne de l’Italie en 1939.
Les fresques de Sodoma dans l’Eglise Saint-Dominique de Sienne retracent l’histoire de sa vie .

 Elle a adressé vingt-neuf lettres aux «dames de l’aristocratie» où elle parle « de femme à femme », prodiguant des conseils et du réconfort.

Son livre De la doctrine divine et sa Correspondance comptent parmi les œuvres classiques de la littérature italienne. Elles constituent un témoignage d’envergure de la littérature religieuse de l’époque. Ces œuvres contribuent alors au raffinement de la langue vulgaire et font date dans l’histoire littéraire italienne.

Source : Marta Savini in Dictionnaire Universel des créatrices – Dictionnaire des femmes célèbres de tous les temps et de tous les pays – Bouquins Robert Laffont

Image – credit : domaine public – Brooklyn Museum – Frank L. Babbott Fund, Frank Sherman Benson Fund, Carll H. de Silver Fund, A. Augustus Healy Fund, Caroline A. L. Pratt Fund, Charles Stewart Smith Memorial Fund, and the Ella C. Woodward Memorial Fund.

Publié par

Litterama (Les femmes en littérature)

Les femmes et la littérature dans l'histoire Ce blog vise à faire davantage connaître les femmes auteurs moins connues et moins diffusées que leurs homologues masculins. https://litterama.wordpress.com ou http://femmes-de-lettres.com

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.