Enfin Milena Agus…

guardati-dalla-mia-fame-d422 Disponible en français fin janvier…
Un nouveau livre de Milena Agus est toujours un événement que j’attends avec impatience car elle est mon auteure préférée et je ne raterai pour rien au monde la sortie d’un de ces livres en français. Ce sera chose faite à partir du 30 janvier, un récit co-écrit avec Luciana Castellina. Un fait réel raconté à la fois par une journaliste et une romancière…
Voici ce qu’en dit l’éditeur…
« 1946. L’après-guerre prend, dans les Pouilles, des allures de guerre civile. Alors que les propriétaires terriens s’arc-boutent sur leurs privilèges, les ouvriers agricoles réclament justice. Fusillades, lynchages, incendies sont monnaie courante. Quatre sœurs ignorent tout de ces événements. Elles vivent dans un beau palais, sans cependant profiter ni des biens de la famille, ni de la vie, qui pour elles ne peut être que discrète et parcimonieuse. Leurs journées s’écoulent insipides sur les broderies, l’argenterie à faire polir, le linge à ranger. A l’extérieur, leur univers se limite au chemin parcouru entre l’église et la demeure familiale. Du monde qui les entoure, elles ne savent rien. Elles ignorent la menace qui plane : la pénurie, la faim qui tenaille les paysans, la colère qui gronde et qui risque de se déverser sur elles. Jusqu’au jour fatal où la foule des affamés se rue sur le portail du palais. Parmi les quatre sœurs lynchées, Luisa et Carolina périront sans que personne ne comprenne comment la violence a pu entrer de façon aussi fracassante dans ces vies rangées. C’est à partir de ces faits réellement advenus que deux textes ont été écrits, l’un par la romancière Milena Agus, l’autre par la journaliste et militante Luciana Castellina : un roman et un récit des événements historiques. Avec son approche singulière, Milena Agus, se place à l’intérieur de la famille et se penche sur la vie des demoiselles Porro, victimes ignares d’une émeute qui les dépasse. Avec son talent d’analyste, Luciana Castellina observe le déroulé des faits et relate les jacqueries dans un monde paysan exaspéré par des années de misère et d’injustice. Cela donne un livre fort, où deux voix différentes se répondent sur un même événement, dans deux approches complémentaires. »
Milena Agus vit et enseigne à Cagliari. Ses romans sont traduits dans le monde entier. Mal de pierres est en cours d’adaptation au cinéma par Nicole Garcia. Luciana Castellina, journaliste et parlementaire, figure de la gauche italienne, fondatrice du quotidien Il Manifesto, a publié La Découverte du monde (Actes Sud, 2013).

4 réflexions sur “Enfin Milena Agus…

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s