7, j’ai dit sept ans… L’âge de raison pour ce blog…

 

Et bien ce blog continue son petit bonhomme de chemin, avec plus ou moins de régularité. Les femmes entretiennent un lien étroit avec la littérature depuis longtemps;  aujourd’hui à travers les blogs ou la lecture, elles sont très présentes. Les écrivains le soulignent régulièrement, leurs lecteurs sont la plupart du temps des lectrices. Pourquoi ? Les raisons en sont diverses et variées. L’une d’entre elles, cependant, a permis de tisser un lien étroit entre les femmes et la littérature : l’ insubordination et la désobéissance aux traditions qui voulaient les cantonner à la nuit de l’esprit et l’ignorance. Ainsi que le montre Laure Adler, « lire « devient une expérience de liberté individuelle au XVIIIe siècle, puis au siècle suivant accompagne la vie intérieure en mettant au centre la sensibilité de l’individu en lui permettant de s »identifier aux sensations qu’un autre que soi avait confiées au papier et, du même coup, explorer et élargir l’horizon de ses propres possibilités d’éprouver et de ressentir ». Si le xxe siècle n’est pas celui de la lecture mais davantage celui de l’image et des mondes de l’internet, « Les femmes lisent davantage, et elles ont tendance, du fait d’habitudes sociales et culturelles historiquement différentes, à chercher dans les livres des réponses à des questions vitales essentielles ».

Je m’étais donné comme objectif de suivre avec attention ce chemin commun des femmes et de la littérature, au moins dix ans, et de faire découvrir toutes ces femmes, souvent oubliées, dont l’aventure fut d’écrire.

Livre - Les femmes qui lisent sont dangereuses - Laure Adler - ACHETER ...

6 réflexions sur “7, j’ai dit sept ans… L’âge de raison pour ce blog…

  1. Bon anniversaire! Le mien a 8 ans! Le temps passe vite. Tout comme toi je l’ai tenu avec plus ou moins de régularité mais je continue mon exploration littéraire et en particulier dans la littérature féminine. Je suis actuellement en pleine lecture d’une auteure française qui tente de restituer le climat victorien des romans de Virginia Wolf. Je le lis dans le cadre du Mois anglais. Je pense que ce portrait féminin pourrait t’intéresser. Je puise toujours sur ton blog de nouvelles idées pour diversifier mes lectures. Bravo pour cette constance!

    J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s