3e sélection du Goncourt – lundi 30 octobre 2017 et celle du Femina

Cette année, exceptionnellement, je suis davantage les actualités du Goncourt car les auteurs présents m’intéressent plus particulièrement :

lundi 30 octobre 2017

La troisième liste du Goncourt est constituée de :

Yannick Haenel Tiens ferme ta couronne Gallimard
Véronique Olmi Bakhita Albin Michel
Eric Vuillard L’Ordre du jour Actes Sud
Alice Zeniter L’Art de perdre Flammarion

Le prix Goncourt sera attribué le 6 novembre.

Je pense que Yannick Haenel et Alice Zeniter sont les favoris. Allez, un petit pari !

Le Femina :

Romans français :

Jean-Baptiste Andrea – Ma reine (L’Iconoclaste)

Miguel Bonnefoy, Sucre noir (Rivages)

Philippe Jaenada, La serpe (Julliard)

Veronique Olmi, Bakhita (Albin Michel)

Alice Zeniter, L’art de perdre (Flammarion)

On retrouve Véronique Olmi et Alice Zeniter au Goncourt, il y a de fortes chances qu’elles aient chacune un prix. Quel suspense !

Romans étrangers :

– Britt Bennett, Le coeur battant de nos mères (Autrement) traduit de l’anglais (USA) par Jean Esch

-Paolo Cognetti, Les huit montagnes, (Stock)  traduit de l’italien par Anita Rochedy

– Anna Hope, La salle de bal (Gallimard) traduit de l’anglais par Elodie Leplat

– Juan Gabriel Vasquez, Le corps des ruines (Seuil) traduit de l’espagnol (Colombie) par Isabelle Gugnon

– John Edgar Wideman, Ecrire pour sauver une vie, le dossier Louis Till (Gallimard) traduit de l’anglais (USA) par Catherine Richard-Mas

Essais :

– Anne et Claire Berest, Gabrielle (Stock)

– Gérard Bonal, Des Américaines à Paris, Tallandier

– Jean-Luc Coatalem, Mes pas vont ailleurs (Stock)

– Marie-Hélène Fraïssé, L’eldorado polaire de Martin Frobisher (Albin Michel)

– Françoise Héritier, Au gré des jours (Odile Jacob)

– Henri Leclerc, La parole et l’action (Fayard)

– Michel Winock, Décadence fin de siècle (Gallimard)

9 réflexions sur “3e sélection du Goncourt – lundi 30 octobre 2017 et celle du Femina

  1. J’aimerais fort pour Alice Zeniter, qui le mérite, le prix Femina ou le prix Goncourt !…. Malheureusement L’Art de perdre a déjà accumulé les prix (comme le prix des lecteurs du Monde, qui lui a valu une grande exposition médiatique), et peut-être que les académies vont juger que c’est assez…

    Aimé par 1 personne

  2. Pour le Goncourt, je n’ai pas lu le Haenel. J’ai beaucoup aimé les trois autres. Vuillard, c’est toujours un peu bref. Avec Zeniter et Olmi, le côté témoignage historique allié au romanesque est très accessible et documenté. Zeniter a en plus, le lien avec la question actuelle fondamentale de l’intégration. Je pencherai pour Zeniter.
    Mais, il me semble que, désormais, on parle beaucoup, avec un temps de retard du Haenel. C’est un signe

    J'aime

  3. J’ai du mal à comprendre que Le cœur battant de nos mères soit dans la liste mais il en faut pour tous les goûts, je suppose. Intéressant ceux que tu sens comme favoris. Affaire à suivre, donc.

    J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s