Litterama, les femmes en littérature

Homme/femme : bousculer les codes

Ce jeune homme tente de représenter la France à l’Eurovision cette année. Il déchaîne les passions sur les réseaux sociaux, autant chez ceux qui le soutiennent que ceux qui le critiquent parfois très violemment. En effet, il parle de la différence mais questionne aussi nos identités de genre. Il revendique des attributs la plupart associés au féminin, le maquillage, les vêtements et cela ne peut manquer de nous intéresser ici à Litterama. A suivre…

7 Commentaires

  1. C’est un excellent sujet ! Je ne comprends les crispations de certains par rapport à ce jeune homme qui souhaite sublimer les questions de genre. On peut se sentir homme, on peut se sentir femme, on peut se sentir comme étant un peu de l’un et un peu de l’autre.. c’est bien de bouger les lignes, de bousculer les codes comme tu le dis très justement. Excellente soirée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. Ada

    Je le trouve très bien à ce niveau-là, ce jeune homme ! Il se prend une homophobie crasse, comme d’habitude… Par contre, je me permets de le critiquer musicalement : je n’aime pas trop et je trouve que sa voix manque de puissance en live. Voilà, à voir…

    J'aime

  3. Le problème est celui de la discrimination. C’est intolérable. Pour ce qui est de sa musique on a la liberté d’aimer ou de ne pas aimer. En tout cas c’est grâce à sa musique que nous pouvons parler de ce sujet homme-femme et de peut-être avancer en humanité sur des sujets trop souvent tabou.

    Aimé par 1 personne

  4. Personnellement je trouve que Bilal représente bien la génération des milléniaux. Cette génération qui hurle « laissez nous vivre ». Après tout tant que l’on ne fait de mal a personne nous avons bien de droit d’être qui l’on veut, et comme on veut. Je crois que c’est dernière années, le mariage pour tous, me too et tout ce qui s’en suit on fait beaucoup de vague, les choses que tout le monde sait mais dont personne ne disait rien sont médiatisées et certaines personnes ont peur. On comprend clairement la peur de certaines personnes « et si, n’importe qui pouvait avoir du pouvoir ? alors que jusqu’à présent seuls les hommes stéréotypés étaient concernés par le pouvoir ». Les gens ont peur de la différence, mais le message que porte cette génération est bel est bien un message d’amour, alors laissons les choses évoluer et voyons ensuite.

    Lucie J.

    J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :