Litterama, les femmes en littérature

La relation avec la terre, notre mère – Rita Mestokosho

Un commentaire

  1. Merci, Ann.
    Et j’ai envie de mettre ici quelques mots d’elle, comme un écho…

    « Je crois bien
    que le poème est la survie
    de nos âmes nomades.
    Ce soir j’irai me baigner
    dans la sueur des gens,
    et je nettoierai mes plaies
    à même la chaleur des pierres.
    Je chanterai en silence
    par la seule force de ma pensée. »

    Aimé par 2 personnes

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :