Litterama, les femmes en littérature

A lire pendant l’été : les biographies romancées de femmes artistes

C’est en lisant l’excellent article consacré à Berthe Morisot par le non moins excellent blog    « Plumes, pointes, palettes et partitions »  que je me suis souvenue de mon intention de consacrer une partie de l’été à la lecture de biographies de femmes artistes.

J’en avais acheté plusieurs :

Résultat de recherche d'images pour "dominique Bona Berthe Morisot" La Femme qui pleure Je t'aime affreusementL'horizon A Pour Elle Dénoué Sa Ceinture - Chana Orloff (1888-1968) de Benhamou Rebecca Format Beau livre

Berthe Morisot fut la seule femme du groupe des impressionnistes. Née en 1841, elle peint et expose avec Manet, Degas, Monet, Renoir. Dominique Bona brosse le portrait d’une femme qui inventa sa liberté.

Bien différente est « La femme qui pleure », photographe et peintre surréaliste mais aussi amante de Picasso, Dora Maar est une âme tourmentée. Après sa séparation d’avec le grand maître, elle décide de passer quelques jours à Venise, escapade que retrace Zoé Valdès dans ce livre.

Ce fut elle, sa fille,  qui enfanta l’artiste, sauva et publia l’oeuvre de Marina Tsvetaeva, après seize années passées au goulag. « Je t’aime affreusement » est une lettre fictive écrite grâce au talent d’Estelle Gapp, dans laquelle la fille de l’artiste exprime les sentiments qu’elle a éprouvés auprès de cette mère « excentrique et exaltée » qui lui a transmis le meilleur comme le pire.

J’ai découvert Chana Orloff, grâce à la plume de Rebecca Benhamou. « Sculptrice renommée dans le monde entier », lit-on sur la quatrième de couverture, mais où est-elle donc à Paris ? Si vous le savez dites-le moi !

Elle sera l’amie fidèle de Soutine et de Modigliani et épousa un proche d’Apollinaire. Quand la guerre éclate, Chana commence une incroyable épopée pour sauver sa vie.

J’ai trouvé quelques-unes de ses sculptures sur la toile.

Fichier:Le peintre juif, Chana Orloff (1920) - Musée d'art et d'histoire du Judaïsme.jpg

Français : Le peintre juif, Chana Orloff (1920) Bronze patiné wikimedia Commons, Musée d’art et d’histoire du judaïsme

C’est également en rédigeant cet article que j’apprends que depuis janvier 2019, son atelier est ouvert de manière permanente,  près du parc Montsouris,  dans la Villa Seurat.

11 Commentaires

  1. Merci pour ces différentes propositions de livres que je me suis empressée de noter parce que je suis très intéressée par les femmes-artistes, la condition qui fut la leur pour pouvoir s’affirmer en tant que tel à une époque où c’était bien difficile de le faire. Un grand merci pour avoir cité mon blog. Je ne sais s’il est excellent, mais si vous le jugez comme tel cela me touche parce que créé avec passion et envie de partager. Merci beaucoup et belle journée 🙂

    Aimé par 1 personne

  2. J’ai lu le livre de Zoé Valdes qui ne m’a pas convaincu. Par contre, si je puis me permettre, il y a celui de Brigitte Benkemoun sur  » Je suis le carnet de Dora Maar » qui m’a beaucoup plu. Bien sûr, il y a en tellement qu’une sélection reste ton choix… Merci pour l’info sur la villa Seurat.

    Aimé par 1 personne

    • Bonjour, oui j’avoue que le livre de Zoé Valdès, que je viens de terminer, a été assez difficile à lire, mais plus par la relation de Picasso et Dora, et les humiliations constantes dont cette dernière fait l’objet (d’ailleurs peut-être avait-elle un fond masochiste !) et aussi à cause du rôle qu’elle semble jouer dans la dernière partie de la vie de Dora Maar (peut-être juste un fantasme).

      J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :