La solitude des femmes de Gérard d’Houville

451px-Pierre-Auguste_Renoir_-_Jeune_Femme_lisantlibre de droittpg

La solitude des femmes

As-tu peur ? Te voici seule avec le silence…

Aucun souffle…aucun pas…nulle voix et nul bruit…

Seule comme une fleur que nul vent ne balance,

Seule avec ton parfum et ton rêve et la nuit.

As-tu peur ? Te voici seule avec la ténèbre,

Seule comme une morte au fond de son tombeau;

Tout est pesant et noir, taciturne et funèbre

Malgré l’amour si proche et le bonheur si beau.

As-tu peur ? Te voici toute seule avec l’ombre,

Seule comme une étoile au moment du matin;

Comme un papillon d’or au fond d’un jardin sombre

Se meurt en palpitant pour son soleil lointain…

Te voici toute seule avec ton cœur sauvage

Qui se débat et bat son humaine prison,

Seule avec ce tourment qui rôde et te ravage,

Perpétuel orage autour de ta raison.

Te voici seule, ô belle, ô douce, à jamais seule;

Et malgré ta jeunesse et tes yeux triomphants,

Oui, déjà seule ainsi qu’une très vieille aïeule

Qui aurait vu partir tous ses petits-enfants

Seule, ô force d’amour, ô vivante, ô féconde,

Car rien n’apaisera ta soif de l’éternel,

Car ton plus rauque cri de volupté profonde,

Ce cri désespéré, n’est encore qu’un appel.

L’homme ne comprend pas ton étrange détresse;

L’élan de ta douleur toujours se brise en vain…

Et, femelle en qui souffre une grande déesse,

Tu rêves au réveil qui te sera divin.

Les poésies de Gérard d’Houville, 1931

2 réflexions sur “La solitude des femmes de Gérard d’Houville

  1. Tu attises ma curiosité… encore une femme qui se dissimulait derrière un nom d’homme… je file me renseigner.
    Commentaire n°1 posté par Nadael le 10/12/2012 à 17h53

    C’était très courant, l’anonymat ou le nom masculin. Elles étaient très nombreuses au XIXe siècle.
    Réponse de Anis le 02/01/2013 à 12h02

    J'aime

  2. Une femme qui a transgressé le sinterdits de l’époque et certainement éveillé la conscience féminine : je lui tire mon chapeau et éprouve une profonde admiration pour cette dame.
    Commentaire n°2 posté par Philiisne Cave le 08/12/2012 à 20h49

    Oui, franchement, quelle femme! Quel courage et quel talent il fallait avoir alors, et quels appuis aussi étaient nécessaires.
    Réponse de Anis le 02/01/2013 à 11h55

    J'aime

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s