Zoom sur une créatrie de bande dessinée d’aujourd’hui : Zeina Abirached

vignette Les femmes et la B.DMouton reprend la trame d’un court métrage d’animation produit aux Arts Décoratifs de Paris, et sélectionné dans de nombreux festivals internationaux.

Elle raconte la lutte engagée contre une coiffure impossible à domestiquer et les épreuves traumatisantes du coiffeur.

  Née à Beyrouth en 1981, Zeina Abirached a fait des études de graphisme au Liban puis à Paris, aux Arts Décoratifs. Après Beyrouth Catharsis et 38 rue Youssef Semaani, son roman graphique Mourir Partir Revenir, Le jeu des hirondelles connaît un très large succès public et critique (sélection Angoulême 2008, 15000 exemplaires vendus, traduction dans une dizaine de pays). Elle a publié cinq livres aux éditions Cambourakis, et prépare un nouvel album à paraître en 2013, Beyrouth Partita.(source maison d’édition Cambourakis). Un graphisme qui n’est pas sans rappeler celui de Marjane Satrapi.

zeina-3

        zeina-2-copie-1  zeina-abichared

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s