Litterama, les femmes en littérature

Des femmes en littérature 100 textes d’écrivaines à étudier en classe… A quand un matrimoine littéraire ?

Des femmes en littérature

Vous avez certainement suivi la polémique qui a agité les réseaux sociaux, et les pétitions qui ont circulé pour que, enfin, des écrivaines soient au programme du Bac littéraire et qu’une juste place et reconnaissances leur soient dévolus.

La pétition de Françoise Cahen sur Change.org.

Les éditions des femmes- Antoinette Fouque et Delin tentent de réparer l’injustice qui leur est faite et proposent 100 textes d’écrivaines à étudier en classe

 » Des écrivaines enfin dans les programmes scolaires !

Alors que le premier texte de littérature mondiale remonte au XXIIIe siècle avant notre ère et est attribué à une poétesse et scribe mésopotamienne, En-Hedu-Ana, ce n’est qu’en 2017 qu’un texte de femme a pour la première fois été inscrit au programme du baccalauréat littéraire. Et les femmes restent à ce jour encore largement exclues des programmes et des manuels scolaires dans toutes les disciplines.

Les éditions des femmes-Antoinette Fouque ont souhaité, avec le Salon des Dames, les faire entrer de plain pied dans la culture commune à travers l’éducation, permettant ainsi aux élèves d’avoir accès à d’autres visions du monde, à un plus large abord de la création humaine.
Des femmes en littérature est né de ce désir et de l’accueil enthousiaste de Belin Éducation, par ailleurs partenaire historique du Dictionnaire universel des créatrices initié par Antoinette Fouque.

Cette anthologie de cent textes à étudier en classe offre, conformément aux programmes officiels du collège, un panorama complet des grandes œuvres littéraires écrites par des femmes du Moyen Âge à nos jours. Elle propose des rencontres passionnantes avec les œuvres et leurs auteures à travers des présentations originales et « des repères culturels » qui rappellent l’état des connaissances sur les sujets abordés. Elle est accompagnée de nombreuses ressources pédagogiques pour enrichir l’étude des textes.

Destinée aux enseignant.e.s, elle ne manquera pas d’intéresser aussi le grand public par son caractère novateur et original, la richesse de son contenu et le plaisir qu’il suscite à la lecture.

Djamila Belhouchat est professeure de lettres modernes./ Céline Bizière est fondatrice du Salon des dames./Michèle Idels et Christine Villeneuve
Membres de l’équipe responsable du Dictionnaire universel des créatrices et co-directrices des Éditions des femmes – Antoinette Fouque
. »

3 Commentaires

  1. Ping : Des femmes en littérature 100 textes d’écrivaines à étudier en classe… A quand un matrimoine littéraire ? – LE FLASH

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :