Rachel la poétesse – Triste chant

Rachel la poétesse

Triste chant:

« M’entends-tu, toi qui es
Si loin de moi, mon aimé?
M’entends-tu crier à haute voix,
Te souhaitant d’être heureux, te souhaitant près de moi?
Le monde est vaste, ses chemins variés,
Courtes rencontres, longs départs,
Hommes, aux pieds incertains, vous reportez toujours votre retour,
Pour retrouver le trésor que vous avez perdu.
Mon dernier jour approche
Dans les larmes de la séparation
Je t’attendrai jusqu’à ce que
La vie me quitte
Comme Rachel fit avec son bien-aimé. »

rachelRachel (Bluwstein) (1890 – 1931, naît a Vyatka, en Russie et a publié toute sa poésie sous seulement son prénom. Elle arive en Palestinel en 1909 avec sa soeur. Elles décident de rester toutes deux en Palestine comme pionnières sionistes et apprennent l’hébreu. Peu après elle décide d’aller étudier l’agronomie et le dessin en France . Elle retourne en Russie en 1913 pour fuir la première guerre mondiale et parce qu’elle ne peut retourner en Palestine. Elle y  contracte la tuberculose. En 1919, elle retourne en Palestine et  passe les dernières années de sa vie à Tel-Aviv où elle meurt à l’âge de quarante ans. (source Wikipédia)

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s