Bonne année 2018 ! Petit bilan des lectures de l’année 2017 …

 

Je remercie tout d’abord Héloïse Dorsan Rachet  jeune artiste qui a créé tous ces merveilleux dessins pour le blog. En lui souhaitant une grande année professionnellement…et personnellement !

Voici un petit résumé de l’année 2017 en lectures, celles qui m’auront particulièrement marquée. Vous n’y trouverez aucun roman de la rentrée littéraire, oups :

mais vous pourrez découvrir, pêle-mêle, des romans populaires, des romans plus « littéraires », et des pépites, des romans confidentiels issus de la littérature mondiale, de minorités dont je vous recommande particulièrement la lecture si vous êtes un esprit curieux, et indépendant.

Pénélope Bagieu, Culottées 1

Oui, beaucoup d’émotion dans cette BD, une émotion douce qui laisse le coeur ravi.

Lamia Berrada Berca, Kant et la petite robe rouge

Véritable parcours initiatiquel’éveil d’une femme au désir et à la liberté… L’histoire pourrait paraître banale : une jeune femme marocaine vient rejoindre son mari en France. Très ancrée dans la tradition patriarcale, elle ne sait ni lire ni écrire et ne sort qu’à l’abri de son voile intégral. Elle est soumise à son mari et se plie au devoir conjugal sans se poser véritablement de questions sur ce qu’elle désire. Son éducation l’a conditionnée à être une épouse soumise, entièrement dévouée aux besoins de sa famille. Jusqu’au jour où le désir va faire irruption dans sa viesous la forme d’une jolie robe rouge dans une vitrine.

Les luminaires d’Eleanor Catton, 

Sous une facture, à premier abord, assez classique, dans une très belle langue (et une très belle traduction) il est aussi un roman expérimental dans sa structure et sa narration relativement asymétrique. Œuvre d’une jeune prodige, il en acquiert un intérêt supplémentaire. A lire…

Lydie Dattas, La nuit spirituelle 

Un texte magnifique, dans une langue très poétique, des accents profondément touchants, électrisants …

Elena Ferrante, Celle qui fuit et celle qui reste

Nous retrouvons nos deux héroïnes, Elena et Lila, dans l’Italie de la fin des années soixante, emportées par les soubresauts de l’histoire : les événements de mai 68, le féminisme dont les mouvements commencent à s’organiser, les attentats. Elena tente de trouver le bonheur au sein de son couple, et Lila commence une période plus heureuse, couronnée de succès mais toujours liée à la mafia. Son intelligence trouve enfin sa récompense et lui permet une certaine ascension sociale.

Fiona Kidman, Rescapée

Un grand roman d’aventures, un talent d’exception pour nouer une intrigue et entretenir le suspense, mais aussi pour donner un souffle profond au récit, et construire des personnages, font de ce livre un dépaysement total !

Susan Fromberg Schaeffer, Folie d’une femme séduite

Ce roman rappelle les personnages d’ Emma Bovary, Tess d’Urberbille et ceux des Hauts de Hurlevent. La passion y est portée à son paroxysme faisant de son héroïne une femme obsessionnelle, incapable de vivre pour elle-même, et d’une jalousie dévorante. Une femme dont le corps et la tête ont opéré un irrémédiable divorce qui vont la conduire à la folie et au crime (On le sait très vite au début du roman). La narration est d’une qualité et d’une force exceptionnelle ! A lire absolument !

Helen Simonson, L’été avant la guerre

Passionnant roman qui évoque à merveille les mentalités dans l’Angleterre conservatrice de ce début du siècle.

Leïla Slimani, Chanson douce

A peine ouvre-t-on le livre, la première phrase vous saute au visage avec une violence inouïe. Le bébé est mort. Pourquoi, dans quelles circonstances, on ne le sait pas encore. Par petites touches, Leïla Slimani, brosse le portrait des différents protagonistes de l’action, celle qui a précipité la mort du petit.  Elle ne s’embarrasse pas de fioritures, la langue est concise, presque sèche mais efficace et aussi redoutable qu’un scalpel. Elle nous maintient en haleine jusqu’à la fin. Prix Goncourt, un roman redoutable.

Alice Tawhai, Le festival des miracles

Voilà un curieux objet littéraire, passionnant à découvrir. Son auteure, Alice Tawhai tient à préserver son anonymat, aussi n’ai-je trouvé aucune photographie d’elle.

L’auteure a souvent été comparée à Janet Frame et Amélie Nothomb a dit d’elle qu’elle avait la grâce. Il faut lire Alice Tawhai…

Voilà ce petit parcours de lecture, peut-être certains s’y reconnaîtront…

4 réflexions sur “Bonne année 2018 ! Petit bilan des lectures de l’année 2017 …

  1. Je te souhaite une douce et belle année 2018. Comme toi, j’ai beaucoup aimé Folie d’une femme séduite, j’aimerai découvrir la plume d’Elena Ferrante, et Les luminaires m’intriguent…Que cette nouvelle année t’apporte d’autres jolies découvertes livresques!

    Aimé par 1 personne

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.