Litterama, les femmes en littérature

Le droit à la citoyenneté pleine et entière, contre l’invisibilisation et l’exclusion des espaces d’expression et de décision

 » Le droit à la citoyenneté pleine et entière, contre l’invisibilisation et l’exclusion des  espaces d’expression et de décision.[…]

— La fameuse règle de grammaire : « le masculin l’emporte sur le féminin » apprend
dès le plus jeune âge aux filles et aux garçons, qui domine et qui subit. La mise sous le tapis des noms de métiers au féminin qui ont trait à la création ou à des fonctions prestigieuses en termes de transmission de savoir (autrice, écrivaine, doctoresse, philosophesse , inculque l’idée que les femmes ne pourraient créer, que « l’intelligence des femmes, c’est dans les ovaires »Léo Ferré.
— Les politiques mémorielles mises en œuvre pour valoriser et diffuser l’héritage français contribuent quant à elles à valoriser et diffuser une représentation tronquée de l’Histoire dont les femmes sont les grandes absentes. Dans l’ensemble des dispositifs de valorisation de l’héritage culturel français, les femmes sont sous-représentées, comme si les hommes étaient les seuls pourvoyeurs de l’héritage culturel, politique et artistique français. Le terme « patrimoine » est éloquent à cet égard, puisqu’il signifie littéralement « héritage du père ». »

Haut Conseil à l’Egalité entre les femmes et les hommes Bilan 2013-2019

A lire ici…

3 Commentaires

  1. Merci pour cet abondant rapport ! Quel travail ! J’ai appris avec un heureux étonnement, que l’Académie française était revenue hier sur sa décision concernant la féminisation des noms de métiers, même si, je dois le reconnaître j’ai parfois du mal à tous les utiliser. Mais je vais y veiller. Quant à la transmission des noms de famille cela est tout à fait possible aujourd’hui d’utiliser le nom de la mère. Certes celui-ci est celui de son propre père mais il faut bien commencer un jour !
    Par ailleurs, autre mesure qui me plairait : que les femmes ne prennent pas le nom de leurs maris. Je m’y suis attelée il y aura bientôt 50 ans et le moins qu’on puisse dire c’est que ce n’est pas acquis, souvent hélas aussi du coté des femmes.

    Aimé par 1 personne

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :