Litterama, les femmes en littérature

Festival America 2018 – Heather O’Neill – Les enfants de cœur

Les enfants de coeur par O'Neill

Heather O’Neill – Les enfants de cœur (The Lonely Hearts Hotel ), traduit de l’anglais (Canada) par Dominique Fortier, 480 pages, éditions du Seuil, Paris, 2018

Ce récit est un conte noir et cruel qui se déroule pendant la Grande Dépression qui jeta hors de leurs foyers des hommes, des femmes et des enfants, sur les routes, sous les ponts, et dans les orphelinats.

Deux de ces enfants se rencontrent dans un orphelinat, et tombent amoureux l’un de l’autre. Amour vite réprimé sous la férule des sœurs. Les brimades, les coups, les punitions injustes, et même les abus sexuels rythment la vie des deux enfants, Rose et Pierrot, qui trouvent malgré tout dans la force de leur imaginaire, et le pouvoir de création qui est en eux, les ressources pour résister, grandir et enfin partir de ce lieu de …perdition. Ils sont deux êtres solaires qui attirent et possèdent une aura qui a le pouvoir de captiver ceux qui les rencontrent.

Mais l’abandon laisse des blessures immenses et des failles dans lesquelles vont s’engouffrer les misères du temps : la prostitution, la drogue, le crime, règnent en maître dans Montréal dévasté et vont soumettre les enfants devenus adolescents à la tentation d’une vie facile.

« Ce n’était pas une bonne chose que de posséder une imagination pour une fille vivant à Montréal au début du XXe siècle. De l’intelligence, voilà ce qu’il lui aurait fallu ».

Pourtant Rose n’en manque pas, une forme d’ambition en tout cas, le désir d’échapper à la misère et de réaliser ses rêves.

Mais « Le corps d’une jeune fille est le lieu le plus dangereux du monde, car c’est là que la violence risque le plus de s’exercer. », Rose aura-t-elle suffisamment de chance pour y échapper ?

Ce conte est aussi un manifeste féministe :

« C’est parce qu’on est des filles. On est censées avoir seulement des émotions. On n’est même pas censées avoir des pensées. Et c’est très bien d’éprouver de la tristesse, du bonheur, de la colère et de l’amour – mais ce ne sont que des humeurs. Les émotions ne peuvent rien accomplir. Une émotion, ce n’est qu’une réaction. On ne veut pas simplement avoir des réactions, dans cette existence. Il faut accomplir aussi des actions. »

Il analyse finement la condition des femmes en ce début de siècle, et les multiples entraves dont Rose doit se libérer :

« On lui avait appris que les femmes devaient se montrer impassibles et qu’il était inconvenant pour elles d’exprimer leurs émotions en public. Avoir ouvertement des émotions, c’était comme être une prostituée debout à la fenêtre, la poitrine exposée à tous les vents. Mais elle s’en fichait. »

Elle a le pouvoir de croire en ses propres capacités. Elle prend conscience de son pouvoir et du pouvoir des autres femmes :

« Tout ce qui avait été écrit par une femme avait été écrit par toutes les femmes parce que toutes en bénéficiaient. Si une femme était un génie, c’était la preuve que c’était possible pour toutes les autres. »

Mais tout ne se paye-t-il pas, surtout quand on est une femme ?

Il est aussi un récit sur le pouvoir de l’art, du théâtre et du cirque face à un monde désenchanté.

Il faut lire ce roman échevelé, fantaisiste et parfois absurde, pour le savoir.

Heather O’Neill est née et vit à Montréal. Après La Ballade de Baby, finaliste du Orange Prize for Fiction, The Girl Who Was Saturday Night et le recueil de nouvelles Daydreams of Angels, à paraître aux éditions du Seuil, Les Enfants de cœur est son troisième roman.

america   chez Plaisirs à cultiver

4 Commentaires

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :