Litterama, les femmes en littérature

Chercher ses grands-mères en littérature – Christine Planté

Par The Roycrofters — Little Journeys To The Homes Of Famous Women, Domaine public, Elisabeth Barrett Browning

« Les femmes écrivains sont d’autre part très souvent parties à la recherche de ce qu’Elisabeth Barrett Browning appelait leurs « grands-mères en littérature » — parfois d’ailleurs pour les rejeter violemment ou affirmer une rupture. Ceci ne signifie pas nécessairement un reniement ou un refus des « grands-pères », mais la conviction qu’ils ne suffisent pas et que, pour que l’activité d’écriture, et de publication, soit pour une femme possible et pensable (1), il faut qu’elle puisse s’autoriser de références féminines. »

(1) souligné par moi.

4 Commentaires

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :