Le printemps des poètes/Le désir féminin Barbara Auzou

voici venue la vague

intacte dans le temps arrêté

et c’est comme la dernière épaule nue

avant le visage

sa main chaude soudain d’un soleil

qui rompt tous ses cuivres

prend un bleu de hauteur

un parfum de vin des prés

un à un écarte les nuages

pour plonger vers son urgence

dans la fervente douceur

qu’aurait un rondeau

Barbara Auzou est née le 13 mai 1969. Elle trace patiemment son chemin et construit une œuvre. Ce poème est publié ici avec son autorisation. Elle est professeure de Lettres modernes en Seine-Maritime et a obtenu une maîtrise consacrée à Marguerite Duras. A publié dans la revue Traversées en 2017… Travail à quatre mains avec le peintre Niala. En 2018, la maison d’Édition Traversées accepte le manuscrit « L’Époque 2018 », fruit du travail mené avec le peintre Niala (Parution janvier 2020). D’autres parutions en revues se succèdent depuis 2018 : Traversées, Lichen, Traction-Braban, Le Capital des mots… Elle tient deux blogs, l’un consacré à son travail d’enseignante, l’autre : Lireditelle@wordpress.com est consacrée à sa poésie. Elle y publie quotidiennement.

3 réflexions au sujet de « Le printemps des poètes/Le désir féminin Barbara Auzou »

Quelques mots de vous...

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.