Les vagues – Virginia Woolf


1931, traduit par Michel Cusin, Gallimard, Folio Dans une lettre du 12 juillet 1931 à Ethel Smyth, Virginia avouait que son livre était fondamentalement illisible. Peut-être parce qu’il rompait avec les canons esthétiques de l’époque et demandait au lecteur une conversion intérieure de son propre regard, un effort pour lire autrement. Ce roman de Virginia … Poursuivre la lecture de Les vagues – Virginia Woolf

Lettre d’amour de Sylvia Plath


Lettre d’amour Pas facile de formuler ce que tu as changé pour moi. Si je suis en vie maintenant, j’étais morte alors, Bien que, comme une pierre, sans que cela ne m’inquiète, Et je restai là sans bouger selon mon habitude. Tu ne m’as pas simplement un peu poussée du pied, non- Ni même laissé … Poursuivre la lecture de Lettre d’amour de Sylvia Plath

Sylvia Plath – L’histoire d’une vie


Sylvia Plath est née le 27 octobre 1932 dans le Massachussets, d’une famille d’origine allemande et autrichienne, et elle s’est donnée la mort le 11 février 1963 à Londres à l’âge de 31 ans. Ecrivaine américaine, elle a produit des poèmes pour l’essentiel, un roman autobiographique (The Bell Jar – en français, la cloche de … Poursuivre la lecture de Sylvia Plath – L’histoire d’une vie

Mourir est un art, comme tout le reste – Oriane Jeancourt Galignani / Le secret de Sylvia Plath


« Mourir est un art comme tout le reste. Je m’y révèle exceptionnellement douée. On dirait l’enfer tellement. On jurerait que c’est vrai. On pourrait croire que j’ai la vocation. » (extrait de Dame Lazare) Ariel poèmes 1960-1962 Oriane Joncourt Galignani , dans ce roman d’une vie imaginaire, retrace la dernière année de la vie de Sylvia … Poursuivre la lecture de Mourir est un art, comme tout le reste – Oriane Jeancourt Galignani / Le secret de Sylvia Plath

Ma cousine Phillis – Elizabeth Gaskell


La cousine Phillis est une assez longue novella publiée pour la première fois en feuilleton dans the Comhill Magazine de novembre 1863 à février 1864, entre deux longs romans, Sylvia’s lovers (1863) , histoire d’amour et de guerre, et un de ses chef-d’œuvre  Femmes et Filles (1865) que la mort de l’auteure laissera inachevé.  J’ai … Poursuivre la lecture de Ma cousine Phillis – Elizabeth Gaskell

Jean Rhys – La prisonnière des sargasses


Jean Rhys – La prisonnière des sargasses, L’imaginaire Gallimard, 1971 pour la traduction française. Traduit de l’anglais par Yvonne Davet. La prisonnière des Sargasses est la préquelle de Jane Eyre (Charlotte Brontë – 1847). Il faut rappeler que l’héroïne, Jane Eyre devient éperdument amoureuse de Mr Rochester mais qu’elle apprend le jour de son mariage … Poursuivre la lecture de Jean Rhys – La prisonnière des sargasses

Paroles de femmes : Virginia Woolf


« La vie est-elle ainsi, faut-il que les romans soient ainsi ? Regardez en dedans et la vie, semble-t-il est loin d’être comme cela. Examinez pour un instant un esprit ordinaire en un jour ordinaire, l’esprit reçoit une myriade d’impressions banales, fantasques, évanescentes ou gravées avec la netteté de l’acier. Elles arrivent de tous côtés, incessante … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Virginia Woolf

Paroles de femmes : Naomi Fontaine


Photo Radio-canada.Ca  « C’est le soir que j’écris. Dans le silence, quand fiston dort. J’invente la vie, pas la mienne. La mienne je la vis au quotidien, des travaux à remettre, des examens à préparer, des soupers à concocter. J’écris peu. Ça explique les silences. Entre deux choses à dire, je dors, parce que je préfère … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Naomi Fontaine

Olive Schreiner / L’histoire d’une vie – (1855-1920)


J’aime particulièrement le personnage d’Olive Schreiner. Sa vie pourrait être un roman tellement sa personnalité est fascinante et son destin étonnant. Née au Cap en 1855, elle a eu une enfance difficile auprès d’un paysan missionnaire luthérien borné et d’une mère qui la négligeait. Michel Le Bris raconte : « Négligée par sa mère, elle avait grandi … Poursuivre la lecture de Olive Schreiner / L’histoire d’une vie – (1855-1920)

La nuit africaine – Olive Schreiner / Chef d’oeuvre


Unique roman publié de son vivant, énorme coup de cœur pour moi, salué par la critique comme l’égal des « Hauts de Hurlevent », remarqué par Bernard Shaw, Oscar Wilde, et plus tard Doris Lessing , « La nuit africaine » est une de ces œuvres dont le cri de révolte résonne encore aujourd’hui. Publié en 1883 sous un pseudonyme … Poursuivre la lecture de La nuit africaine – Olive Schreiner / Chef d’oeuvre

Paroles de femme : Béatrice Didier


« […] le champ de l’écriture féminine est encore plus restreint que celui de l’écriture masculine, et (que) les classes sociales et les époques où elle a pu se réaliser sont étroitement circonscrites. Pendant longtemps, l’aristocratie fut la seule classe relativement favorable. Une dame qui vit à la cour de l’empereur du Japon peut écrire, comme … Poursuivre la lecture de Paroles de femme : Béatrice Didier

Anna Akhmatova – L’histoire d’une vie


 Andreïevna Gorenko, dite) –  (1889-1966)  Jeunesse Issue d’un milieu aisé, elle passa son enfance à Tsarskoïe Selo, alors lieu de résidence de l’aristocratie, et où elle fit ses études. Elle s’inscrivit à la faculté de droit de Kiev, puis en lettres à l’université de saint-Pétersbourg. En 1903,  elle rencontra le poète Goumiliov, qu’elle épousa en … Poursuivre la lecture de Anna Akhmatova – L’histoire d’une vie

L’écriture féminine est-elle une écriture spécifique ?


L’écriture féminine est-elle une écriture spécifique ? Il faut tout d’abord définir la création et le matériau qu’elle utilise. Si la création est l’élaboration d’un univers singulier et personnel, alors non. D’ailleurs comme s’écrie Nina Yargekov,  «  mon utérus, mes chaussures à talon, la couleur de mon rouge à lèvres ou le premier chiffre de mon … Poursuivre la lecture de L’écriture féminine est-elle une écriture spécifique ?

La vierge et autres racontars sur l’éternel féminin. Visions de la femme dans les romans masculins


Dans la littérature, majoritairement écrite par des hommes jusqu’au XIXe siècle se déploie un imaginaire autour de deux figures clivées de la religion chrétienne : Eve la pécheresse et Marie la rédemptrice. Ces deux figures se retrouvent dans la littérature dans deux figures opposées mais complémentaires de la mère, celle de la mère aimante et protectrice … Poursuivre la lecture de La vierge et autres racontars sur l’éternel féminin. Visions de la femme dans les romans masculins

Destins de femmes dans le roman populaire en France et en Angleterre au XIXe siècle (1)


Dans ce livre clair mais érudit, on apprend une foule de choses passionnantes. Tout d’abord, que le roman populaire du XIXe siècle,  parce qu’il cherche à plaire à un large public et aussi parce qu’il dépend de la presse dans laquelle il paraît sous forme de feuilleton, bouscule rarement les conventions établies par la mentalité … Poursuivre la lecture de Destins de femmes dans le roman populaire en France et en Angleterre au XIXe siècle (1)

Anne Brontë – La dame du manoir de Wildfell Hall


Anne Brontë La Dame du manoir de Wildfell Hall archi poche  2012 ( première publication en 1848)           Anne Brontë est la moins connue des sœurs Brontë et « La Dame du manoir de Wildfell Hall » aussi traduit « La recluse de Wildfell Hall » eut à souffrir de critiques particulièrement acerbes lors de sa publication en Angleterre … Poursuivre la lecture de Anne Brontë – La dame du manoir de Wildfell Hall

Edna Saint Vincent Millay – L’histoire d’une vie


   Edna saint Vincent Millay est une poétesse américaine (Rockland, Maine, 22 février 1892-Austerlitz, New-York,19 octobre 1950) Elle fut élevée en compagnie de ses deux sœurs par sa mère, Cora, après que cette dernière eut demandé à son mari de quitter la maison en 1899. – Cora exigea que ses filles soient indépendantes et ambitieuses … Poursuivre la lecture de Edna Saint Vincent Millay – L’histoire d’une vie

Ecrire dit-elle : Félicité de Genlis


Sur le site Gallica de la Bnf, vous trouverez une vingtaine d’oeuvres en mode texte dont : Adèle et Théodore,ou Lettres sur l’éducation « contenant tous les principes relatifs aux trois différens plans d’éducation des princes, des jeunes personnes et des hommes ». Delphine ou l’heureuse guérison, Contes moraux pour la jeunesse, Les Veillées du château.

Emily Dickinson – L’histoire d’une vie


Poétesse américaine (Amberst, Massachussets, 10 dcembre 1830-id., 16 mai 1886) Née dans un milieu puritain de la Nouvelle-Angleterre, fille d’un avocat sévère et ambitieux et d’une mère au foyer, elle poursuivit peu ses études après l’école communale de sa ville natale ; en 1847, elle passa une année au collège de Mount Holyoke à South Hadley, … Poursuivre la lecture de Emily Dickinson – L’histoire d’une vie

Le matin et autres poèmes – Emily Dickinson


Le matin Le matin , qui ne vient qu’une fois, Envisage de revenir- Deux Aubes pour un Seul Matin Donne un prix soudain à la Vie – Edition printemps des poètes – 2005 – Poèmes à la poche Ils n’ont pas besoin de moi. Ils n’ont pas besoin de moi, mais qui sait – Je … Poursuivre la lecture de Le matin et autres poèmes – Emily Dickinson

Elizabeth Taylor – L’histoire d’une vie


Elizabeth Taylor est née le 3 juillet 1912 à  Reading, dans le Berkshire. Elle étudia à l’école religieuse de sa ville natale, avant de devenir préceptrice, puis bibliothécaire. En 1936, elle épousa l’homme d’affaires John Taylor avec qui elle eut deux enfants.           Elle analyse le quotidien avec finesse et sensibilité. Son oeuvre comprend onze … Poursuivre la lecture de Elizabeth Taylor – L’histoire d’une vie

Hester Lily – Elizabeth Taylor


Hester Lily – Elizabeth Taylor – 1954 Elizabeth Taylor – 2 007 Editions Payot et Rivages 112 pages Hester Lily, jeune femme devenue orpheline, est recueillie par son cousin Robert, de plusieurs années son aîné. Son épouse Muriel n’apprécie guère cette intrusion et devient la proie d’une jalousie maladive. Son travail de secrétaire qu’elle exécute … Poursuivre la lecture de Hester Lily – Elizabeth Taylor

Fadhma Aïth Mansour Amrouche Histoire de ma vie


Fadhma Aïth Mansour Amrouche Histoire de ma vie La découverte poche Ce livre est d’une sorte que j’aime particulièrement, parce qu’il a été difficile à trouver et que sa rencontre a été le fruit d’un heureux hasard. C’est aussi une voix depuis longtemps disparue, à la charnière de deux siècles et de deux mondes et … Poursuivre la lecture de Fadhma Aïth Mansour Amrouche Histoire de ma vie

La seule voix enregistrée connue de Virginia Woolf


es mots, les mots anglais, sont pleins d’échos, de souvenirs, d’associations. Ils émergent et racontent sur les lèvres des gens ce qu’ils vivent. Ils sont dans les maisons,  les rues,  les champs, depuis des siècles. Et une des difficultés majeures pour l’écrivain c’est de les confronter à la mémoire et aux autres vies, car elles … Poursuivre la lecture de La seule voix enregistrée connue de Virginia Woolf

Vicki Baum : L’histoire d’une vie


Vicki Baum (de son vrai nom Hedwig Baum) est une romancière américaine d’origine autrichienne. (1888- 1960) née dans une famille bourgeoise à Vienne.   Après des études  musicales approfondies en Autriche, elle quitta Vienne assez vite pour se rendre en Allemagne, à Darmstadt, où elle enseigna la musique à l’École supérieure. En 1915, elle épousa … Poursuivre la lecture de Vicki Baum : L’histoire d’une vie

Lac aux dames – Vicki Baum


Lac au Dames, Vicki Baum, Le livre de poche n° 167 (1962 ?), paru en 1932 en langue allemande, rédité en Phébus Libretto en 2008 (240 pages) Je ne sais pas d’où Vicki Baum tient sa réputation de légèreté, peut-être à sa collaboration avec le cinéma Hollywoodien, aux lieux où elle plante ses décors, Grand Hôtel, … Poursuivre la lecture de Lac aux dames – Vicki Baum

Mercè Rodoreda – L’histoire d’une vie (1909-1983)


Mercè Rodoreda est née à Barcelone en 1909. Elle publie à l’âge de vingt-trois ans son premier roman. Elle s’est également lancé dans le journalisme et a collaboré sous la République « aux meilleures feuilles de la Generalité ». Aloma, son cinquième, obtient le prix Creixells en 1938. Après la guerre d’Espagne et la défaite de la  … Poursuivre la lecture de Mercè Rodoreda – L’histoire d’une vie (1909-1983)

Cranford – Elizabeth Gaskell


Editions de L’Herne, 2009, pour la traduction française ; traduit de l’anglais par Béatrice Vierne. Collection Grands romans points. Publié en feuilleton en 1851 dans le magazine de Charles Dickens.   Cranford est la transposition de Knutsford, bourgade du Nord-Ouest de l’Angleterre, au cœur du Cheshire, où Elizabeth Cleghorn Stevenson (future Elizabeth Gaskell) passa une grande … Poursuivre la lecture de Cranford – Elizabeth Gaskell

Elizabeth Gaskell : l’histoire d’une vie (1810-1865)


  Proche de Charles Dickens, George Eliot et Charlotte Brontë. Elizabeth Gaskell (1810-1865) occupa une place importante sur la scène littéraire victorienne. Fille et femme de pasteur, elle évoquait la vie provinciale qu’elle connaissait bien. « Ses romans et nouvelles se distinguent par leur charme, leur vivacité, leur humour, leur intelligence et même leur courage, si … Poursuivre la lecture de Elizabeth Gaskell : l’histoire d’une vie (1810-1865)

Jean Rhys : l’histoire d’une vie (1890-1979)


Ella Gwendoline Rees Williams, dite Jean Rhys, naît à saint-Domingue, dans les Antilles britanniques en août 1890. Née au XIXe siècle, écrivain dans un peu plus de la première moitié du XXe siècle, elle est à la croisée de deux mondes.. Issue d’une famille galloise –son père, un médecin gallois a épousé une créole– établie … Poursuivre la lecture de Jean Rhys : l’histoire d’une vie (1890-1979)

Un heureux événement – Flannery O’Connor


Deux nouvelles composent ce recueil : « Un heureux événement » et « La Personne Déplacée » et sont extraites du recueil « Les braves gens ne courent pas les rues » (Folio n°1258)   Dans la première nouvelle, Ruby semble être à un moment décisif son existence : on lui a prédit un heureux événement et elle attend avec impatience de déménager, … Poursuivre la lecture de Un heureux événement – Flannery O’Connor

Flannery O’Connor – L’histoire d’une vie (1925-1964)


La vie des écrivains est la source où ils puisent la matière de leur œuvre, elle est souvent révélatrice des difficultés qu’ils durent combattre, et de l’énergie plus ou moins grande qu’ils mirent à les faire tomber une à une avant de pouvoir écrire ou publier leur œuvre. La vie de Flannery O’Connor fut relativement … Poursuivre la lecture de Flannery O’Connor – L’histoire d’une vie (1925-1964)

La marche du cavalier Geneviève Brisac


L’écriture pour les femmes nécessite-t-elle encore aujourd’hui « un pas de côté » ? Sont-elles encore et toujours frappées d’illégitimité ? La création sexuée a-t-elle tant d’importance ? C’est un débat qui a agité toute l’histoire des femmes et l’histoire littéraire. Leur position dans le Monde et dans la société, les interdits qui ont frappé leurs écrits pendant très longtemps, … Poursuivre la lecture de La marche du cavalier Geneviève Brisac

L’ingénue libertine – Colette


L’ingénue Libertine – Colette – Le livre de poche Colette écrivit ce roman en 1909. Mariée depuis 1893 à Henry Gauthiers-Villars surnommé Willy, Colette écrivit pour son époux des romans qu’il signait sans vergogne. « L’ingénue libertine » était à l’origine une nouvelle, Minne, et une suite « Les égarements de Minne » écrits avec Willy et qu’elle rassembla … Poursuivre la lecture de L’ingénue libertine – Colette

Marie-Claire – Marguerite Audoux


En ce mois de novembre enfiévré par les prix littéraires et notamment  le Prix Fémina, une occasion de lire ou de relire celles qui furent parmi les premières primées.   Prix Fémina 1910 – Marguerite Audoux.   Née en 1863 à Sancoins dans le Berry, Marguerite Audoux est couturière. Elle écrit pour tromper l’ennui et … Poursuivre la lecture de Marie-Claire – Marguerite Audoux

Florence naugrette nous parle de Juliette et des femmes et de la littérature au XIXe siècle


Florence Naugrette dirige l’édition collective en cours de l’intégralité des lettres de Juliette Drouet à Victor Hugo sur le site http://www.juliettedrouet.org    Litterama :  Bonjour Florence Naugrette et merci de répondre à mes questions ! Vous êtes spécialiste du théâtre de Victor Hugo qui a été l’objet d’une thèse, pourquoi vous être intéressée à sa correspondance … Poursuivre la lecture de Florence naugrette nous parle de Juliette et des femmes et de la littérature au XIXe siècle

Claire d’Albe – Sophie Cottin


L’histoire, en quelques mots, est celle d’une jeune femme mariée à un homme qui a l’âge d’être son père, et qui s’éprend d’un jeune homme venu leur rendre visite. Déchirée entre l’exigence de vertu et la passion qu’elle éprouve, la jeune femme se trouve au cœur d’un conflit d’une telle violence qu’il menace sa vie-même. … Poursuivre la lecture de Claire d’Albe – Sophie Cottin

Le bonheur de la nuit – Hélène Bessette


  Hélène Bessette – Le bonheur de la nuit – Editions L&o Scheer, 2006 Hélène Bessette, née en 1918 a été publiée pendant une vingtaine d’années et représenta un temps l’avant-garde de la littérature des années 60-70. Marguerite Duras déclara même : « La littérature vivante, pour moi, pour le moment, c’est Hélène Bessette, personne d’autre en … Poursuivre la lecture de Le bonheur de la nuit – Hélène Bessette

Constance de salm – L’histoire d’une vie (1767-1845)


Constance de Salm est née Constance-Marie de Théis, à Nantes, d’un juge-maître des eaux et forêts qui lui a fait donner une solide éducation. Devenir une femme de lettres nécessitait qu’une fille ait pu au moins apprendre à lire et à écrire, ce qui, en ces temps difficiles (pour les femmes) était relativement rare. En … Poursuivre la lecture de Constance de salm – L’histoire d’une vie (1767-1845)

Paroles de femmes : Stephanie Barron


« En fin de compte, j’écris parce que je n’ai pas le choix. Je comprends la vie uniquement à travers les mots. Peut-être cela vient-il d’avoir beaucoup lu, ou peut-être de mon ADN. Je sais que je ne suis pas capable de dessiner autre chose qu’un bonhomme en bâton, incapable de chanter une simple note, mais … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Stephanie Barron

Paroles de femmes : Sabina Berman


¿Escribes para no aburrirte? Escribo porque me fascina la arquitectura del lenguaje. Me fascina usar lo que ya existe en el lenguaje y construir cosas. Es el oficio con el que me gano la vida y con el cual, a veces, justifico que estoy viva. Tu écris pour ne pas t’ennuyer ? J’écris parce que … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Sabina Berman

Paroles de femmes : Toni Morrison


« Lorsque j’ai composé mon premier roman, L’OEil le plus bleu [elle avait alors 39 ans et élevait seule ses deux garçons], je m’étais inscrite à un atelier d’écriture. J’ai alors eu envie d’écrire autour d’une anecdote qui m’a profondément marquée. J’avais 12 ou 13 ans. Nous débattions, avec une copine, de l’existence de Dieu. J’affirmais … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Toni Morrison

Premières années – Marie d’Agoult / Vivre et écrire au XIXe siècle


Marie d’Agoult(1805-1876)- Premières années – Folio collection Femmes de lettres 2009 La critique littéraire a opéré des coupes sombres dans la littérature féminine des siècles passés quant elle ne l’a pas carrément passée sous silence. Les écrits de femmes furent longtemps considérées comme des œuvres mineures. Qu’en est-il du  XIXe siècle ? Quel nom d’écrivaine retient-on … Poursuivre la lecture de Premières années – Marie d’Agoult / Vivre et écrire au XIXe siècle

Paroles de femmes – Catherine Mavrikakis


« Comment écrivez-vous? N’importe où : dans mon lit, sur la table de cuisine, dans la voiture (je ne conduis pas…), en voyage, chez moi, chez les autres. N’importe quand : dès que j’ai vingt minutes. N’importe comment : avec une plume, dans un carnet, avec un crayon, sur une feuille qui traîne dans mon sac … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes – Catherine Mavrikakis

Les écrivaines du Moyen-Age: les trobairitz


Beatriz de Dia           C’est tout à fait récemment que l’on a découvert des fragments de poèmes de poétesses occidentales du 12 et 13e siècle, que l’on appelle « femmes troubadours » mais aussi trobairitz qui ont marqué la renaissance occitane dans le Languedoc, terre ouverte sur la Méditerranée, et en contact avec l’Espagne musulmane, influencée par … Poursuivre la lecture de Les écrivaines du Moyen-Age: les trobairitz

Paroles de femmes : Siri Hustvedt


« Je ne me pense pas d’abord comme une femme. Ma réalité intérieure est bien plus complexe. Je me sens habitée par de multiples voix, de multiples personnes, des forces qui sont à la fois masculines et féminines. Je ne me sens limitée à aucune identité sexuelle. » Interview Madame Figaro Beaucoup de femmes lisent de la … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Siri Hustvedt

Paroles de femmes : Edna O’Brien


Je crois que cette chose mystérieuse qui fait de l’un des membres d’une famille un écrivain, alors que les autres ne le sont pas, tient au fait qu’un écrivain est un écrivain avant même d’être capable de parler. L’histoire d’amour et le combat avec les mots viennent plus tard. Il faut ensuite être capable de … Poursuivre la lecture de Paroles de femmes : Edna O’Brien

84, Charing Cross Road – Helene Hanff


Helene Hanff – 84, Charing Cross Road – Traduit de l’anglais par Marie-Anne Kisch, Editions Autrement 2001 Ce livre raconte l’histoire d’une correspondance entre Helen Hanff, une américaine désargentée, à la recherche de vieux  livres de littérature anglaiseet Frank Doel bouquiniste de la librairie Marks&Co sise au 84 Charing Cross à Londres pendant vingt ans. … Poursuivre la lecture de 84, Charing Cross Road – Helene Hanff

Le bonheur d’être belle – Delphine Gay


Quel bonheur d’être belle, alors qu’on est aimée ! Autrefois de mes yeux, je n’étais pas charmée; Je les croyais sans feu, sans douceur, sans regard; Je me trouvais jolie un moment, par hasard. Maintenant, ma beauté me paraît admirable. Je m’aime de lui plaire, et je me crois aimable… Il le dit si souvent … Poursuivre la lecture de Le bonheur d’être belle – Delphine Gay

Les romancières tunisiennes : entre tradition et modernité


source Cyberien -Tous droits réservés           Les femmes n’écrivent pas d’une façon différente en fonction de leur sexe mais ont eu un accès à l’écriture spécifique du fait de leur genre. Cet accès a été plus difficile et marqué de nombreux interdits, le « silence matériel et symbolique » des femmes étant la preuve de leur pudeur … Poursuivre la lecture de Les romancières tunisiennes : entre tradition et modernité